Vers un nouveau mode d’existence : 4 récits bibliques

#3 de la Série Héritage baptismal

Résumé : Vers un nouveau mode d’existence : 4 récits bibliques. 4 personnes qui vont renaître de l’Esprit et vont expérimenter une nouvelle naissance spirituelle.

Vers un nouveau mode d’existence : 4 récits bibliques. Aujourd’hui, je vais évoquer 4 récits bibliques qui racontent des expériences de nouvelle naissance. Dans ces récits, les personnes ne vivent pas de changements extérieurs. Elles n’ont pas vécu une guérison et donc, leur vie demeure la même qu’auparavant. Mais tout se passe à l’intérieur. La nouvelle naissance est complètement intérieure. Quatre récits où les personnes ont au point de départ des expériences religieuses et spirituelles complètement différentes. Mais le point d’arrivée sera le même : elles vont être conduites à la nouvelle naissance et à cette vie nouvelle qu’apportent la foi et le baptême.

Vers un nouveau mode d’existence : 4 récits bibliques : Le récit des disciples d’Emmaüs (Luc 24, 13-36)

Le récit des disciples d’Emmaüs : ce sont deux disciples de Jésus qui connaissent Jésus, qui ont entendu ses enseignements, qui l’ont vu faire des miracles et qui surtout l’ont vu mourir sur la croix. C’est leur point de départ. La mort de Jésus sur la croix fait en sorte qu’ils sont dans la tristesse. Ce récit se passe le jour de Pâques et Jésus est déjà ressuscité. Les femmes en ont été les témoins et les disciples en question ont entendu cela. Mais ils préfèrent s’enfermer dans leur tristesse. Ils s’enferment dans leurs illusions déçus. Ils s’étaient fait une idée de ce que le Messie allait être. Ils avaient espéré que Jésus allait accomplir leurs idées, leur rêve à eux. Et ce qui se passe ne va pas dans le sens de leur rêve au lieu d’adhérer à la réalité, à la vérité qui est que Jésus est ressuscité. Ils s’enferment dans leur ancien mode d’existence au lieu de venir à la lumière et de naître à la lumière. Alors Jésus les rejoint sur leur chemin. Il les écoute, il leur explique les Écritures, il ouvre leur intelligence à une nouvelle compréhension des choses, il réchauffe leur cœur par sa présence et son amour, il entre avec eux dans leur maison, il partage le pain. « Alors, leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent et ils repartent tout joyeux vers Jérusalem pour aller annoncer cette bonne nouvelle ». Extérieurement, il n’y a rien de nouveau (pas de guérison), mais leur vie est complètement transformée car leurs yeux se sont ouverts à cette vie nouvelle.

Vers un nouveau mode d’existence : 4 récits bibliques : l’eunuque éthiopien

Un autre récit moins connu : celui de l’eunuque éthiopien ou le fonctionnaire éthiopien dans les Actes des Apôtres 8, 26-40. Cet homme n’a pas connu Jésus évidemment. Ce n’est pas un juif. Il est un « craignant Dieu » qui s’intéresse à la foi juive et en cette croyance en un Dieu unique. Il est venu au Temple de Jérusalem pour prier en pèlerinage. Il médite le prophète Isaïe et il se pose des questions. Donc, c’est un homme en recherche sincère de Dieu. Philippe entre en dialogue avec lui : « Est-ce que « il lui annonça la bonne nouvelle de Jésus ». Il y aura alors un bouleversement dans son cœur. Ses yeux vont s’ouvrir à une réalité nouvelle. Ils arrivent à un point d’eau et il désire recevoir le baptême. Après le baptême, l’eunuque continuera son chemin tout joyeux. Rien n’a changé extérieurement mais intérieurement tout a changé. Il a vécu l’expérience d’une nouvelle naissance et il passe à un nouveau mode d’existence. Quel est ce nouveau mode d’existence?

La conversion de saint Paul (Actes des Apôtres 9)

Puis, nous avons en Actes des Apôtres chapitre 9 le récit de la conversion de Paul. Paul est un juif, un pharisien. Il connaît très bien la foi juive, la Loi de Moïse et s’efforce de vivre en bon juif, en fidélité à la Loi de Moïse. La conversion des juifs à la foi chrétienne fera surgir la haine des chrétiens dans le cœur de Paul. Par fidélité à la Loi juive, il va être amené à détester les chrétiens et à les faire arrêter. Ainsi, Paul va découvrir le péché dans son cœur. Il va alors essayer de faire disparaître les chrétiens. Mais sur le chemin de Damas, une grande lumière va le jeter à terre, il va perdre la vue et une voix surgira : « Je suis Jésus que tu persécutes ». Puis, Ananie lui dira : « Saul, mon frère, le Seigneur Jésus qui t’a apparu sur le chemin m’a envoyé pour que tu puisses voir de nouveau et que tu sois rempli du Saint-Esprit ». Alors Saul est baptisé et tombent de ses yeux des écailles, Paul retrouve la vue et il se met à annoncer la bonne nouvelle de Jésus. Les yeux s’ouvrent comme dans une naissance. Un monde nouveau rempli du Saint-Esprit et sa vie est complètement transformée. Non seulement il passe de la foi juive à la foi chrétienne, non seulement il va annoncer ce Jésus qu’il persécutait mais il va changer complètement les armes de son combat. Dorénavant plus jamais il va chercher à détruire ceux qui ne pensent pas comme lui. Avant, il avait besoin de détruire ceux qui ne pensaient pas comme lui. Maintenant c’est fini. Il va les aimer profondément, il va être prêt à donner sa vie pour ces gens-là. Il va leur annoncer la bonne nouvelle de Jésus. Jamais plus il va tuer au nom de la foi qui l’anime. C’est un grand changement : un nouveau mode d’existence.

Actes des Apôtres 16, 16 et suivants : le gardien de prison

Paul et Silas sont arrêtés et mis en prison. Ils chantent les louanges du Seigneur. C’est leur nouveau mode d’existence. Il va se produire un tremblement de terre. Les portes de la prison s’ouvrent et les chaînes tombent, le gardien de prison se réveille, il voit tout cela et il prend son épée pour se donner la mort. Mais Paul lui crie : non ne te donne pas la mort car nous sommes tous là. Alors, le gardien se jette aux pieds de Paul en lui disant : « qu’est-ce que je dois faire pour être sauvé? » « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé toi et toute ta maison ». Il reçoit le baptême avec toute sa famille et ils furent remplis de joie d’avoir cru au Nom du Seigneur Jésus. « Remplis de joie » : c’est l’une des caractéristiques de la nouvelle naissance. Cet homme était probablement un Romain. Il ne cherchait pas Dieu. Sa vie va être transformée.

Est-ce que ma vie est vraiment une vie chrétienne? Est-ce que je vis de la réalité du Royaume? Est-ce que je suis passé à ce nouveau mode d’existence? Ou bien, même si j’ai été baptisé, suis-je resté dans un ancien mode d’existence? Mes yeux ne se sont pas encore pleinement ouverts.

SOURCE : CHAÎNE YOUTUBE NICOLAS TREMBLAY

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 47 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire