Comment célébrer Noël à la manière de Marie?

Homélie du 4° Dimanche de l’Avent C : Luc 1, 39-45

jeudi saint

Résumé : Comment célébrer Noël à la manière de Marie? Marie a célébré dans la joie spirituelle la naissance de Jésus en se mettant au service de sa cousine Élisabeth. Elle a su percevoir la présence de l’Amour de Dieu en elle-même et en chacune des personnes qu’elle rencontrait.

Est-ce que nous vivons Noël plutôt comme une source de tracas et de stress?

Ils ne restent plus que quelques jours avant Noël. Les enfants sont fébriles parce qu’ils attendent de recevoir leurs cadeaux qu’ils ont demandés au Père Noël. Alors que les adultes eux sont fatigués de courir dans tous les sens pour préparer la fête. Ils courent pour acheter les derniers cadeaux, faire les décorations, préparer les repas, etc. Il y a donc un grand risque pour beaucoup d’entre nous de vivre ces fêtes dans le stress et la fatigue au point où beaucoup pourraient envisager la fête de Noël comme une source de tracas au lieu d’être une occasion de réjouissance et de paix.

« En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. »

Aujourd’hui, l’Évangile nous donne également l’exemple d’une personne qui prépare un événement très important: Marie va aider sa cousine Elisabeth, qui est déjà âgée, pour l’aider à préparer la naissance de son enfant. En même temps, Marie veut partager avec sa parente la bonne nouvelle qui la touche personnellement car elle aussi attend un enfant très spécial: l’enfant qu’elle attend sera en fait le Messie, le Sauveur du monde.

Comme on peut le constater, Marie est empressée elle aussi puisqu’elle se dépêche pour aller rencontrer sa cousine Élisabeth. Mais à mon avis, elle se dépêche pour des raisons différentes des nôtres. En fait, ce n’est pas la nervosité ou le stress psychologique qui poussent Marie à se précipiter vers sa cousine Élisabeth. Mais c’est plutôt le feu de l’Amour du Saint-Esprit qui la pousse à vouloir partager avec Élisabeth l’immense joie qu’elle a reçue. De plus, Marie est remplie de grâce et d’amour. Et donc, elle veut aider Élisabeth et en se mettant à son service pour l’assister dans ses besoins quotidiens.

« Marie entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. »

Marie nous enseigne que lorsque nous voulons préparer une fête, nous devons éviter de nous laisser accaparer par « les choses à faire ». Au contraire, nous devons donner la première place aux personnes avec lesquelles nous vivons. Parce qu’il peut arriver qu’avec les nombreuses « choses à faire », nous oublions l’essentiel : être conscient que le but et la signification de la fête que nous voulons célébrer ensemble consistent en fait à partager notre joie d’être avec les personnes que nous aimons. Ainsi, lorsque nous nous laissons envahir par la frénésie des choses à faire, nous risquons d’oublier les gens qui nous entourent et de devenir insensibles au mystère que chacun de nous porte dans le fond de son cœur et qui est le don d’Amour de Dieu qui nous fait vivre. Je pense que Noël en particulier devrait être l’occasion pour chacun de nous de découvrir ou de redécouvrir l’Amour de Dieu qu’il nous a donné à travers les personnes qui nous entourent (mari, enfants, frères, amis). Car chacun de nous est un cadeau de l’Amour de Dieu pour les autres.

Grâce à la foi, nous pouvons reconnaître que nous sommes tous porteurs de la présence de Jésus

Comme Marie qui porte Jésus dans son sein, nous portons nous aussi un trésor. Nous sommes porteurs de la présence de Jésus dès notre baptême. Mais pour voir cette présence de Jésus en Marie et en chacun de nous, il nous faut des lunettes: les lunettes de la Foi. Parce que c’est la foi qui a donné à Elisabeth la possibilité de percevoir la présence de Jésus en Marie. « Élisabeth fut remplie du Saint-Esprit et s’écria d’une voix forte: «  Béni sois parmi les femmes et béni soit le fruit de ton ventre! » Ainsi Élisabeth était « remplie du Saint-Esprit » qui est la lumière de l’Amour de Dieu qui nous permet de percevoir le signes que Dieu nous donne dans nos vies et à comprendre leur signification. Quand Marie la salua, Élizabeth sentit son enfant sursauter dans son ventre. Si elle n’avait pas eu la foi en l’amour de Dieu, elle n’aurait pas pu comprendre que son propre fils (qui deviendra Jean-Baptiste) commençait déjà sa mission pour indiquer la présence de Jésus en tant que Messie et Sauveur du monde. Elle n’aurait pas pu comprendre que, par l’intermédiaire de sa cousine Marie, le Seigneur Jésus lui rendait visite.

Pour percevoir la présence du Seigneur, il nous faut nous écouter mutuellement avec le cœur

De la même manière, le Seigneur Jésus veut nous rendre visite à travers les différentes réunions que nous faisons spécialement pendant ces temps de célébration. Si nous voulons être en mesure de percevoir la présence du Seigneur parmi nous et en nous, nous devrons écouter les gens non seulement avec nos oreilles mais surtout avec notre cœur. Nous devrons aussi croire que Dieu vit dans le cœur de nos frères et sœurs. Malheureusement, nous nous habituons trop souvent aux personnes avec lesquelles nous vivons. Nous ne nous écoutons pas mutuellement avec les oreilles du cœur. Si bien que nous ne réalisons pas qu’au-delà de nos limites, de nos faiblesses humaines et de nos péchés, il y a l’Amour de Dieu qui est présent en chacun de nous qui nous appelle à nous aimer les uns les autres comme il nous aime.

Célébrons Noël avec un cœur nouveau afin d’être attentifs aux besoins des autres

Noël qui approche est la fête de la famille de Dieu. En fait, Noël est la famille de Dieu qui accueille la venue de son frère aîné Jésus. Grâce à la foi, nous pouvons reconnaître les signes de la présence du Christ parmi nous qui veulent nous montrer l’Amour de Dieu notre Père. Nous demandons donc aujourd’hui au Seigneur la grâce de vivre la fête de Noël avec un cœur nouveau, en étant comme Marie attentive aux besoins des personnes qui nous entourent. Alors, nous pourrons mieux voir les signes de la présence du Seigneur parmi nous et nous pourrons alors témoigner comme Sainte Élisabeth: « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » 

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 251 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire