Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu?

Résumé : Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Nous servons Dieu en servant les autres comme Jésus l’a fait.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? « Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. » Matthieu 20.26

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Nous servons Dieu en servant les autres. Si le monde définit la grandeur en termes de pouvoir et de possessions, de capacité à se faire servir, le Christ nous sort de l’égoïsme en définissant la grandeur en termes de service. Cela est si différent de ce que nous considérons habituellement, qu’il est difficile de comprendre, et plus encore de mettre en pratique, la conception divine du service. Nous sommes grands, non par le nombre de personnes qui nous servent, mais par le nombre de personnes que nous servons!

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Notre cœur de serviteur révèle notre maturité

Le troisième objectif de ce parcours est la ressemblance à Jésus. Or, lui ressembler, c’est être serviteur. Dieu nous a façonnés pour servir, encore faut-il que nous ayons un cœur de serviteur. Nous pouvons nous retrouver à servir dans des domaines pour lesquels nous ne sommes pas préparés. Si un homme est tombé dans une fosse, Dieu s’attend à ce que nous l’aidions, non à ce que nous l’ignorons en disant : « Je n’ai ni le don de miséricorde, ni le don du service. » Notre premier ministère est celui qui correspond à notre personnalité, mais le second correspond aux besoins du moment. Si la forme de notre personnalité révèle notre ministère, notre cœur de serviteur révèle notre maturité. Aucun don particulier n’est nécessaire pour ramasser un papier ou empiler les chaises après une réunion. Tout le monde peut être un serviteur. Il suffit de le vouloir. Si nous voulons servir en vérité, voici les fruits qui manifestent le cœur du serviteur.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Disponible pour le service

Si nous servons Dieu uniquement quand cela nous arrange, nous ne sommes pas encore un vrai serviteur. Les serviteurs limitent leurs activités pour avoir du temps pour les imprévus. Sommes-nous disponibles pour Dieu? Peut-il changer notre programme sans que nous fassions preuve d’amertume? Être serviteur, c’est laisser Dieu nous interrompre chaque fois qu’Il a besoin de nous! Au début de chaque journée, rappelons-nous que nous sommes le serviteur de Dieu Notre emploi du temps correspondra à la volonté divine : les imprévus seront comme des rendez-vous fixés par Dieu.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Attentif aux besoins

Lorsqu’ils reconnaissent un besoin, les serviteurs essaient d’y répondre : « Ne nous lassons pas de faire le bien, (…) lorsque nous en avons l’occasion, travaillons au bien de tous, et surtout à celui de nos proches dans la foi » (Galates 6.9-10). Lorsque Dieu place devant nous une personne avec des besoins, Il nous donne l’occasion de développer nos capacités de serviteur. Nous manquons de nombreuses occasions de servir Dieu quand nous ne sommes pas assez sensibles et spontanés. Les grandes occasions sont rares, et parfois elles ne se représentent plus.

« Ne dis pas à ton prochain de revenir le lendemain, lorsque tu peux donner immédiatement ce qu’il demande » (Proverbes 3.28). Nous pouvons commencer par faire de petites choses que personne d’autre n’a envie de faire. Faisons-le comme si ces petites choses étaient très importantes, car le Seigneur nous voit.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Servir dès aujourd’hui

Les serviteurs ne cherchent pas d’excuses, ne remettent pas leur travail à demain et n’attendent pas un meilleur moment. « Qui attend le bon vent, jamais ne sèmera; qui scrute les nuages, jamais ne moissonnera (Ecclésiaste 11.4). Dieu s’attend à ce que nous fassions ce que nous pouvons, avec ce que nous avons, là où nous sommes. Un service imparfait est toujours préférable à d’excellentes intentions sans actions. À vrai dire, presque tout ce que nous faisons pour la première fois ne réussit pas très bien, mais c’est ainsi que nous apprenons. Il n’y a pas besoin que cela soit parfait pour que Dieu s’en serve et le bénisse.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Accomplir toutes les tâches avec le même dévouement

Les serviteurs accomplissent toutes les tâches avec le même dévouement sans tenir compte de l’importance de la tâche, du moment qu’ils savent qu’elle est nécessaire. Aucune tâche n’était indigne de Jésus, parce qu’Il était venu pour servir, comme Il l’a manifesté en lavant les pieds de ses disciples, pour que nous suivions son exemple (Jean 13.15). Notre mentalité de serviteur se manifeste par de petits actes que d’autres ne pensent pas à accomplir. Quand on a un cœur de serviteur, aucune tâche n’est trop petite. Les petites choses de la vie déterminent souvent les grandes.

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Fidèle à son ministère

Les serviteurs terminent leurs tâches, assument leurs responsabilités, tiennent leurs promesses et restent fidèles à leurs engagements. Ils ne laissent jamais un travail à moitié fait et n’abandonnent pas en cas de découragement. Ils sont dignes de confiance. La fidélité a toujours été une qualité rare (Psaume 12.1; Proverbes 20.6; Philippiens 2.19-22). Il arrive que l’on ne soit pas très fidèle à notre engagement : on donne notre accord sans trop réfléchir, puis, à cause d’une petite contrariété, on change d’avis sans hésitation, ni scrupule, ni regret. Chaque semaine, les églises et d’autres organismes doivent remplacer des bénévoles qui ne se sont pas préparés ou ne sont simplement pas venus, parfois sans même prévenir. Les autres peuvent-ils compter sur nous? Y a-t-il des promesses que nous n’avons pas respectées, des engagements que nous avons négligés? C’est un test : Dieu éprouve notre fidélité! Dieu a même promis de récompenser notre fidélité dans l’éternité : « C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de choses, je t’en confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25.23).

Quelle est l’attitude du serviteur de Dieu? Savoir rester humble

Les serviteurs ne se vantent pas et ne cherchent pas à attirer l’attention sur eux. S’ils sont connus pour leur service, ils l’acceptent sans se glorifier et poursuivent leur tâche. « Quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret; ton Père qui voit dans le secret te le rendra » (Matthieu 6.2-4).

La vantardise est à l’opposé de l’esprit de service. Les vrais serviteurs n’agissent pas pour être approuvés et félicités mais cherchent à plaire à Dieu. Acceptons de bon cœur de rester dans l’ombre. Nous trouverons peu de monuments qui rappellent l’œuvre de véritables serviteurs, parce que ces derniers ne s’intéressent pas à la célébrité. Ils connaissent la différence entre la gloire des hommes et celle de Dieu. Sachant cela, ne soyons pas découragés lorsque notre service est ignoré ou est considéré comme normal. Continuons à servir notre Dieu. Souvenons-nous des paroles de Jésus : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25.40).

Idée à méditer :
En servant les autres, je sers le Seigneur.

Verset pour accompagner ma journée :

« Celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense » (Matthieu 10.42).

Question à me poser :

Je trouve dans mon quotidien deux ou trois petits services humbles et utiles que je peux rendre aux autres (famille, collègues, amis …).

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

SOURCE : P. Jean-Hubert Thieffry et Coll., En chemin vers l’Essentiel : Découvrir et mettre en pratique les 5 Essentiels de la vie en Christ, Édité par Motivé par l’Essentiel, 2019, pp. 111-114.

Imprimer

1 Rétrolien / Ping

  1. Quel état d’esprit doit avoir un serviteur? - Évangéliser.net