4 sens du lavement des pieds aux apôtres

Retraite Carême 2021 : 9° jour

Résumé : 4 sens du lavement des pieds aux apôtres. C’est une annonce de sa Passion, une image du Père, un geste d’hospitalité et un exemple de service.

Le thème de notre retraite de carême est : S’attacher au Christ avec saint Jean. Nous arrivons au chapitre 13 avec le célèbre récit du lavement des pieds que nous entendons à l’occasion du Jeudi-Saint. J’aimerais vous proposer 4 sens du lavement des pieds aux apôtres.

4 sens du lavement des pieds aux apôtres : signe de l’Amour qui va jusqu’au bout

1° Sens du lavement des pieds : À travers ce récit du lavement des pieds, Jésus donne le sens de sa Passion. Avec le chapitre 13, on entre dans la deuxième partie de l’évangile de Jean qui est le récit de la Passion et la résurrection de Jésus. En racontant l’événement du lavement des pieds, Jean veut nous aider à comprendre ce qui s’en vient. Ce que Jésus appelle « son heure ». C’est quoi qui va se passer dans cet événement-là de la Passion, de la mort et de la résurrection de Jésus? Les autres évangiles donnent le sens de la Passion à travers le récit de l’institution de l’eucharistie : « Ceci est mon Corps livré pour vous. Ceci est mon Sang versé pour vous ». C’est une manière de comprendre la Passion qui est extraordinaire et lumineuse. Mais, au moment où Jean écrit son évangile en l’an 90, le récit de l’institution de l’eucharistie est connu et célébré partout. Jean n’est pas intéressé à redire ce que tout le monde sait déjà. Alors, il amène un autre événement qui s’est passé ce soir-là et qui nous aide à aller encore plus loin dans notre compréhension du sens de la Passion, de la Mort et de la Résurrection de Jésus. Et d’ailleurs, possiblement, peut-être que les autres évangélistes n’ont pas rapporté cet événement-là qui s’est passé parce qu’ils n’en avaient pas compris le sens? Cela se peut. Il a fallu des années avant de comprendre. Qu’est-ce que cet événement nous enseigne sur le sens de la Passion? Au moins deux choses extrêmement importantes et toutes simples au fond. D’abord le tout premier verset du chapitre 13 qu’on connaît par cœur : « Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout ». Qu’est-ce qui va se passer dans la Passion? C’est l’Amour qui va jusqu’au bout. C’est tout simple et on pourrait arrêter là et contempler la Passion et voir qu’est-ce que c’est l’amour qui va jusqu’au bout.

4 sens du lavement des pieds aux apôtres : Jésus annonce sa mort et sa résurrection

Deuxième chose importante : Jean décrit la scène du lavement des pieds comme ceci : « Jésus se lève de table, dépose son vêtement, prends un linge qu’il se noue à la ceinture, verse de l’eau dans un bassin et se met à laver les pieds de ses disciples et à les essuyer avec le linge qu’il a à la ceinture ». On saute le dialogue avec Pierre et saint Jean continue : « quand il eût fini de leur laver les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous? » ». Vous vous souvenez de cette icône de la Trinité de Roublev? Le récit dit ceci : « Jésus se lève de table … il se lève de la table de la Trinité Sainte, dépose son vêtement (de sa dignité divine), prend un linge et verse de l’eau dans un bassin (ce sera le bassin du baptême) et se met à laver les pieds de ses disciples (donc, il nous lave de nos péchés). Quand il leur eût lavé les pieds, il reprit son vêtement (vêtement de sa dignité divine) et se remit à table (il retourne à la table de la Trinité Sainte). Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous? À travers le lavement des pieds, Jésus illustre pour nous le mouvement de l’Incarnation et de la Rédemption. Jésus quitte la Table de la Trinité Sainte, dépose le vêtement de sa divinité, descend pour nous laver les pieds (laver de nos péchés) et puis, il reprend son vêtement et retourne au Ciel. Notons que le mot « déposer » son vêtement, c’est le même mot en grec que quand Jésus va dire au chapitre 10 que « le Bon Berger se dessaisit de sa vie pour la reprendre ensuite ». Il dépose sa vie pour la reprendre car j’ai le pouvoir dit-il déposer ma vie et de la reprendre. C’est aussi le même mot que Pierre va utiliser tout de suite après quand il va dire : Moi, je suis prêt à donner ma vie pour toi (à me « dessaisir » de ma vie pour toi : le même mot). À travers cet événement, Jésus annonce sa mort (« déposer sa vie ») et sa résurrection qu’il doit faire librement comme il l’a annoncé dans le chapitre 10. Pourquoi fait-il cela? Pour nous laver de nos péchés.

Le lavement des pieds que Jésus a fait nous donne une nouvelle image de Dieu

2° sens du lavement des pieds : Jésus ne révèle pas seulement le sens de sa Passion mais il révèle quelque chose du mystère de Dieu. Tout au long de sa vie, Jésus a dit : « Qui me voit, voit le Père ». Alors, est-ce que à ce moment-là c’est faux? Non, c’est encore vrai. « Qui me voit, voit le Père. Il les aima jusqu’au bout ». Donc, il veut leur révéler le Visage du Père jusqu’au bout. Et qu’est-ce qu’il fait? Il enlève son manteau. Il garde seulement sa tunique qui est le vêtement de l’esclave. Il se met à genoux devant ceux qui vont le trahir, le renier, l’abandonner. Il se met à leur laver les pieds, à accomplir ce geste le plus humble, le plus quotidien. Il nous dit : regardez, quand vous voyez cela, vous voyez Dieu. « Qui me voit, voit le Père ». Quand vous me voyez m’abaisser devant chacun d’entre vous, même celui qui va me trahir pour vous laver les pieds, c’est Dieu. Le vrai visage de Dieu. Faites attention de garder votre propre image de Dieu. Spontanément on peut avoir une image de Dieu qui est Glorieux mais regardez le Visage de Dieu que je vous présente en m’abaissant devant vous. Il va même ajouter à la fin du récit : « Je vous dis ces choses dès maintenant avant qu’elles n’arrivent. Ainsi, lorsqu’elles arriveront vous croirai que moi je suis ». « Je suis » est le nom même de Dieu. Quand vous me voyez m’abaisser, je suis Dieu. Quand vous me verrez mourir sur la croix et descendre laver vos péchés, je suis Dieu. Dieu est celui qui s’abaisse. Toi, qui a été créé à la ressemblance de Dieu, tu ressembles à Dieu tout spécialement quand tu t’abaisses devant tes propres ennemis, quand tu laves les pieds, quand tu accomplis cet humble geste quotidien, tu ressembles à Dieu. Et quand tu contemples une personne qui fait ainsi, une personne qui humblement se met au service des autres et s’abaisse devant les autres, tu contemples Dieu.

4 sens du lavement des pieds aux apôtres : signe d’accueil

3° sens du lavement des pieds : Le geste du lavement des pieds est un geste d’accueil et d’hospitalité. Dans toute la tradition biblique, on voit cela. En Palestine, quand une personne arrivait, on lui lavait les pieds. Geste d’hospitalité : première chose que je fais, je te lave les pieds. Ici, Jean précise : « Pendant le repas, Jésus se lève et se met à laver les pieds ». « Pendant le repas » : normalement cela devrait être avant le repas et non pendant. Et d’ailleurs, il va leur dire : vous êtes déjà lavés, il n’y a pas besoin que je vous lave tout entier. Donc c’est autre chose. De quelle hospitalité s’agit-il? Ce n’est pas l’hospitalité, c’est autre chose. Jésus pose ce geste d’hospitalité. Il est en train de dire : « Moi, Jésus, je veux vous accueillir dans ma demeure, dans mon mystère, dans ma relation avec le Père. Jésus qui est venu du Père et qui retourne au Père, c’est ce qu’on dit dans le chapitre 13 : moi je retourne vers le Père et je vous accueille. Et c’est pour cela qu’il va insister auprès de Pierre : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. Laisse-moi poser ce geste d’accueil et d’hospitalité parce que je veux t’amener avec moi auprès du Père. » Et quelques versets plus loin : « Je pars vous préparer une place ». Et encore on dit : « Amen, Amen, je vous le dis : celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé ». De quelle hospitalité s’agit-il? En prenant l’icône de la Sainte Trinité de Roublev, je vous lave les pieds pour vous accueillir dans ma demeure. Ma demeure, c’est le cœur du Père. Ma demeure, c’est la Trinité Sainte. On répond ainsi à la question qu’on posait au début de l’évangile : « Où demeures-tu? » On a ici la réponse : « Je demeure dans la Trinité Sainte et je veux t’y accueillir ». Pour y entrer, je t’invite à me suivre dans le lavement des pieds et à faire comme moi. À me suivre sur le chemin de la mort et de la résurrection. Donc, laisse-moi te laver les pieds et toi aussi fais de même.

Le lavement des pieds fait par Jésus est signe du service

4° sens du lavement des pieds : Jésus à travers ce geste nous enseigne le service. Mais ce quatrième élément doit venir après les autres. Parce que ce n’est pas de n’importe quel service dont il est question. Mais c’est un service qui intègre tout ce qu’on vient de dire. Donc, un service qui est don de notre vie. Un service qui nous établit dans la ressemblance divine et un service qui est un geste d’hospitalité envers l’autre qui indique à l’autre personne que je sers : je t’accueille chez moi, je t’accueille dans ma vie et je veux vivre avec toi pour toujours éternellement avec toi. Cette hospitalité qu’on se rend les uns les autres en se mettant au service des uns et des autres. Un peu plus loin, Jésus va dire : « Je vous donne un commandement nouveau, c’est de vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés ». Alors les disciples vont comprendre qu’aimer à la manière de Jésus c’est servir à la manière du lavement des pieds. Le plus grand, dit Jésus, sera celui qui sert. C’est en servant qu’on s’élève à la hauteur de Dieu. Ou bien, on pourrait dire : c’est quand on s’abaisse comme le Dieu Très Bas.

SOURCE : CHAÎNE YOUTUBE DE NICOLAS TREMBLAY

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 42 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter