Pour bâtir notre relation avec Dieu: les Dons de l’Esprit

Les Dons du Saint-Esprit

Résumé : Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit. Comment les Dons de l’Esprit nous permettent d’approfondir notre relation avec Dieu.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : une approche pédagogique

Nous poursuivons notre « Quarantaine Missionnaire ». Nous sommes au deuxième jour de la neuvaine au Saint-Esprit qui nous prépare à la Pentecôte. Pour vous accompagner, je vous propose une petite réflexion sur les 7 Dons du Saint-Esprit. Évidemment, ici le chiffre sept n’est pas limitatif mais c’est un chiffre symbolique qui veut exprimer la plénitude des Dons du Saint-Esprit. On pourrait bien parler des 1000 Dons du Saint-Esprit. C’est aussi un moyen pédagogique pour nous aider à croître. Car le but des Dons du Saint-Esprit, c’est de nous aider à croître dans l’Amour. Et ainsi parvenir à entrer dans l’Amour surnaturel, l’Amour Trinitaire. Donc, je vous présente les 7 Dons du Saint-Esprit dans une perspective pédagogique spirituelle afin d’exprimer une croissance dans l’Amour. Ce n’est pas un absolu mais une manière pédagogique en les comparant à la relation d’amour d’un homme avec une femme.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : une analogie avec l’amour humain

Alors, quand un jeune homme et une jeune femme tombe en amour, il surgit quelque chose d’un peu étonnant auquel on ne prend pas toujours conscience, c’est l’apparition de la crainte de perdre l’être aimé. Quand on n’est pas en amour, il n’y a pas cette crainte. L’homme et la femme peuvent vivre dans une certaine indifférence l’un par rapport à l’autre quand il n’y a pas l’amour entre eux. Mais à partir du moment où je tombe en amour, surgit la crainte de perdre l’être aimé.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : la Crainte de Dieu

C’est pourquoi, c’est le premier des dons du Saint-Esprit : la crainte de Dieu, la crainte de perdre Dieu. Tant qu’on ne connaît pas Dieu, on peut vivre dans une certaine indifférence envers Dieu. Mais à partir du moment qu’on apprend à connaître Dieu, on a peur de le perdre et d’être séparé de Lui. C’est pourquoi la crainte est le premier signe de l’Amour. Le premier signe que j’aime quelqu’un est que j’ai peur de le perdre. Le premier signe que j’aime Dieu est que j’ai peur de le perdre.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : la Piété ou Affection filiale

On n’en reste pas là évidemment quand on entre en relation avec Dieu. Quand on entre en relation avec quelqu’un, on va se parler et on va s’embrasser. Cela nous introduit au deuxième don de l’Esprit Saint : la piété ou l’affection filiale qui exprime le fait d’être en relation. Quand on est en relation, on se parle, on s’embrasse et il y a plein de petits signes d’amour. Quand on est en relation avec Dieu, il y a la « piété » qui s’exprime dans la prière par laquelle on parle à Dieu et à travers d’autres signes de piété tels que les statues, les images, les pèlerinages, les dévotions, etc… comme dans l’amour qui s’exprime par toutes sortes de manifestations : on a des photos, on fait des voyages ensemble, on s’envoie des fleurs, etc…

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : la Connaissance

Et le fait d’être en relation conduit à une autre étape qu’on appelle la « connaissance ». On apprend à se connaître mutuellement. Comment on apprend à se connaître? En étant en relation avec l’autre. Cela est très important dans la foi : comment on peut permettre à une personne de connaître Dieu, ce n’est pas en lui parlant de Dieu. Ce n’est pas en parlant de quelqu’un que l’on vient à connaître cette personne. Mais c’est en étant en relation avec elle. C’est pourquoi le don de piété précède le don de connaissance. Si on veut qu’une personne connaisse Dieu, on la met en relation avec Dieu. On lui apprend à entrer en relation avec Lui.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : la Force

Mais avec le temps, on découvre qu’être en relation, ce n’est pas toujours facile. C’est pourquoi va apparaître le don de force. La force de persévérer dans l’amour et de croître dans l’amour. Ce don de force est exactement le contraire d’une force qui imposerait quelque chose à l’autre : la force de contraindre. Obliger l’autre par la force, c’est exactement le contraire du don de force qui rend libre. La force de persévérer dans l’amour nécessite la force de ne pas obliger l’autre à quoi que ce soit.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : le Conseil

Et au fur et à mesure qu’on grandit, on s’aperçoit que même la force ne suffit pas. On a besoin d’aide. C’est le don de conseil. Dans le don de conseil, on découvre que dans l’amour on ne peut pas être enfermé sur nous-mêmes. Dans l’amour entre un homme et une femme, on ne peut pas rester toujours dans notre petit cocon. Le dicton dit que les amoureux sont seuls au monde. Mais l’amour doit s’ouvrir aux autres. Le don de conseil, c’est cette découverte de l’apprentissage de l’humilité qui nous dit que nous avons besoin du conseil et de l’aide des autres. C’est pareil dans notre relation avec Dieu : ce ne peut pas être seulement moi et Dieu. La relation avec Dieu se vit nécessairement dans une communauté chrétienne.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : l’Intelligence

Ce don du conseil nous amène à un autre don qu’on appelle le don d’intelligence par lequel on parvient à l’intelligence du cœur ou l’intelligence de l’amour. Ce don est très différent de la connaissance. Au début de notre relation, il y avait la connaissance mais le don d’intelligence nous fait découvrir qu’on ne peut jamais vraiment connaître une personne et encore moins connaître Dieu. Donc, notre relation avec l’autre et avec Dieu n’est pas fondée sur une connaissance mais sur une intelligence qui nous apprend à faire confiance. L’intelligence de l’amour est l’intelligence que l’amour est une relation, un réseau de relations qui fait entrer dans la confiance et l’abandon qui nous conduit à une liberté encore plus grande, une confiance plus grande qui va nous ouvrir finalement au septième don : la sagesse.

Pour bâtir notre relation avec Dieu : les Dons de l’Esprit : la Sagesse

La sagesse est le goût des choses de Dieu. La sagesse est un nouveau bonheur. Non plus le bonheur de tomber en amour, mais le bonheur de demeurer dans l’amour. C’est ce que l’apôtre saint Jean va nous rappeler : « Demeurez dans mon amour » et « l’amour parfait chasse la crainte ». Ainsi, tous les autres dons vont disparaître devant le don de la sagesse.

SOURCE: YOUTUBE

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 24 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter