Inauguration d’un nouveau pont qui mène au Salut: Jésus Christ

Homélie du 2° Dimanche de l’Avent C: Luc 3, 1-6

Source image: movie: Deaf Bill by John Wykes

Résumé : Inauguration d’un nouveau pont qui mène au Salut : Jésus Christ. Jean le Baptiste dirige les travaux de ce nouveau pont afin que les montagnes et les ravins qui divisent les humains soient aplanis.

« Il nous faut construire des ponts et abattre les murs. » Pape François

Notre Saint Père le Pape François a dit un jour : « il nous faut construire des ponts et abattre les murs. » En ce sens, on pourrait dire que Jean le Baptiste dans l’évangile, annonce l’inauguration d’un nouveau pont spirituel entre l’humanité et Dieu grâce à la venue de Jésus Christ. Ce pont sera une voie plus large, plus directe et plus facile qui mènera au salut tous les hommes qui l’utiliseront dans la foi, l’espérance et l’amour. C’est pourquoi saint Luc mentionne tous les dignitaires de son temps: Tibère (empereur romain), Ponce Pilate (le gouverneur), Hérode (roi des Juifs), Philippe, Anne et Caïphe (grands prêtres). Tous ces hommes (croyants et incroyants en Dieu) et à travers eux, tous les peuples du monde, sont invités à emprunter ce nouveau pont qui mène au bonheur et à la vie éternelle.

La mission de Jean le Baptiste est de préparer le chemin du Seigneur

Savez-vous qui est l’ingénieur en chef de ce grand chantier de construction du pont? Il s’appelle Jean-Baptiste. Sa mission est de préparer le chemin pour le Seigneur. Mais Jean-Baptiste devra surmonter de nombreux obstacles pour pouvoir réaliser ce grand travail. Car, construire un nouveau pont spirituel n’est pas chose facile. Ce n’est pas un hasard si Jean-Baptiste cite le prophète Isaïe en disant: « La voix de celui qui crie dans le désert: Préparez la voie du Seigneur, redressez ses chemins! Chaque ravin sera rempli, chaque montagne et chaque colline sera abaissée; les rues sinueuses deviendront droites et celles imperméables, aplaties. Tout homme verra le salut de Dieu! « 

Nous devons abaisser nos montagnes spirituelles d’orgueil

« Chaque montagne et chaque colline seront abaissées« : nous savons qu’une montagne ou une colline peut séparer et diviser des peuples. Ce sont des obstacles très difficiles à surmonter. À votre avis, à quoi pouvons-nous comparer les montagnes ou les collines qui séparent ou divisent les humains dans la construction du pont spirituel de Jésus-Christ? À mon avis, je crois que les montagnes ou les collines peuvent être comparées à l’orgueil humain qui ne veut pas admettre qu’il a tort ou qu’il a péché. En fait, c’est l’orgueil qui nous empêche de nous voir nous-mêmes et de voir les autres dans la vérité objective et qui peut nous fait croire que nous sommes quelqu’un de très important qui n’a pas besoin des autres. C’est l’orgueil qui nous empêche finalement de nous réconcilier avec nos ennemis par le pardon.

Nous devons combler les ravins spirituels de nos égoïsmes

« Chaque ravin sera comblé.« : Quels sont ces ravins spirituels qui doivent être comblés? À mon avis, le premier grand ravin que nous devons remplir pour laisser passer le Saint-Esprit (l’Esprit d’amour) est le ravin de l’égoïsme qui nous empêche de partager avec les autres et de penser aux autres car nous sommes trop préoccupés de nous-mêmes. De plus, il y a le ravin de des injustices que nous avons commises envers les autres quand nous les avons trompés ou volés. Enfin, il y a le gouffre de la paresse qui nous empêche souvent de faire les efforts nécessaires pour rendre les services de l’Amour à nos frères.

Nous devons redresser nos chemins et corriger nos manières de vivre

« Redressez ses chemins »: Il est nécessaire de redresser nos chemins car nous avons malheureusement l’habitude de déformer la vérité, de mentir aux autres et à nous-mêmes par l’hypocrisie. Nous devons aussi redresser nos manières de faire quand nous nous laissons aller à l’impatience, à la colère et même à la violence ou à l’agression verbale ou physique.

Pour construire le pont du Salut, il nous faut un puissant « Bulldozer spirituel »

Par conséquent, pour mener à terme cette immense construction spirituelle du pont du Seigneur Jésus, nous aurons absolument besoin de la grâce de Dieu. Par conséquent, nous devons prier plus intensément pour que le Saint-Esprit nous inspire et nous aide à changer notre vision de Dieu et de nous-mêmes. Nous devrons être prêts à suivre Jésus dans le désert où règne le silence qui nous permettra d’écouter la Parole de Dieu afin de convertir notre cœur. Nous aurons également besoin d’un puissant « bulldozer » pour combler les ravins et abaisser les montagnes de nos péchés d’égoïsme et d’orgueil. Il nous faudra aussi renforcer notre foi, notre espérance en Dieu et notre charité. Peut-être me demanderez-vous quel est ce « bulldozer » spirituel qui nous permettra de faire tout ce travail? À mon avis, ce « bulldozer spirituel » qui nous rendra capables de transformer profondément notre vie, c’est le sacrement de la confession. C’est pourquoi, durant ce temps de l’Avent qui nous prépare à Noël, il est très important d’accueillir ce « bulldozer spirituel » dans notre cœur afin que nous puissions accueillir en vérité et en profondeur Jésus, notre Sauveur. C’est la grâce que je souhaite à tous aujourd’hui.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 176 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire