Comment restaurer une relation brisée?

Source image: Clip: "Miséricordieux comme le Père" de Richard Vidal in: Webtélé ECDQ

Résumé : Comment restaurer une relation brisée? Il y a 7 étapes bibliques : en parler à Dieu, prendre l’initiative, compassion, admettre nos erreurs, ne pas s’attaquer à la personne, insister sur la réconciliation.

Comment restaurer une relation brisée? Les relations valent toujours la peine d’être restaurées

« Tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation » (2ième Lettre aux Corinthiens 5.18). Les relations valent toujours la peine d’être restaurées. Comme l’essentiel de notre vie est d’apprendre à aimer, Dieu veut que nous accordions de l’importance aux relations et que nous essayions de les préserver au lieu de tout laisser tomber dès qu’il y a un problème, une blessure ou un conflit. C’est pourquoi une grande partie du Nouveau Testament nous enseigne comment vivre les uns avec les autres.

Comment restaurer une relation brisée? Dieu souhaite la restauration de nos relations

Comme Dieu souhaite que sa famille soit reconnue à l’amour qui règne entre ses membres, les disputes sont un mauvais témoignage auprès des non-croyants. Paul fut très déçu d’apprendre que les membres de l’Église de Corinthe formaient des clans opposés les uns aux autres. Jésus a dit : « Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu » (Matthieu 5.9). Il n’a pas dit : « Bénis soient ceux qui aiment la paix », ceux qui cherchent activement à régler les conflits. Les ouvriers de paix sont rares, car leur tâche est difficile. Comme nous avons été créés pour faire partie de la famille de Dieu, le meilleur don que nous puissions développer est celui d’un artisan de paix. En œuvrant pour la paix, on fait face aux conflits. Éviter les problèmes, se comporter comme s’ils n’existaient pas, c’est tout simplement faire preuve de lâcheté. Jésus, le Prince de la Paix, n’a jamais eu peur des conflits. N’oublions pas de prier pour que le Saint Esprit nous guide constamment.

Comment restaurer une relation brisée? En tant que chrétiens, nous avons reçu du Seigneur « le ministère de la réconciliation ». Voici sept étapes bibliques pour restaurer une relation brisée.

  1. Avant de parler à la personne concernée, parlons-en à Dieu. Si nous commençons par prier au sujet du conflit, il arrivera souvent que le Seigneur change notre cœur ou transforme celui de l’autre personne. Nos relations avec les autres seraient bien meilleures si nous priions davantage à ce sujet. De plus, n’oubliez pas qu’à part Dieu, personne ne peut combler tous nos besoins. Si nous attendons qu’un être humain comble un besoin aussi bien que Dieu, nous allons tout droit vers la déception et l’amertume. Au lieu de compter sur Dieu, nous comptons sur les autres pour nous rendre heureux, et, s’ils ne le font pas, nous nous mettons en colère. Dieu interroge : « Pourquoi ne viens-tu pas plutôt me trouver? »
  2. Prenons toujours l’initiative. Peu importe que nous soyons l’offenseur ou l’offensé : le Seigneur veut que nous fassions le premier pas. Jésus a même ordonné de faire cette démarche avant de le célébrer : « Quand donc tu vas présenter ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère» (Matthieu 5.23).
  3. Ayons de la compassion pour notre interlocuteur. Commençons par l’aimer au lieu de pointer les faits. Avant de lui demander de s’expliquer, laissons-le parler librement sans chercher à nous défendre : « Le bons sens de l’homme retarde sa colère, sa gloire, c’est de passer par-dessus une offense» (Proverbes 19.11). La patience vient de la sagesse, et la sagesse augmente à travers l’écoute des autres. Il est difficile de supporter patiemment la colère des autres, surtout si elle n’est pas justifiée. Rappelons-nous que le Christ l’a fait pour nous sauver personnellement.
  4. Admettons notre part de responsabilité dans le conflit. Si nous voulons vraiment restaurer une relation, nous devons commencer par admettre nos erreurs ou nos péchés. Jésus nous a expliqué que c’était le meilleur moyen d’y voir plus clair : « Ôte d’abord la poutre de ton œil, et tu verras pour ôter alors la paille de l’œil de ton frère» (Matthieu 7.5).
  5. Attaquons-nous au problème, et non à la personne. Si nous cherchons à accuser notre interlocuteur, nous n’obtiendrons aucun résultat. Au cours de la Guerre Froide, les deux parties opposées ont reconnu que certaines armes étaient si meurtrières qu’elles ne devraient plus jamais être utilisées. Si nous souhaitons nous réconcilier, nous devons détruire notre réserve d’armes relationnelles : condamnations, mépris, comparaisons, jugements, insultes, attitudes arrogantes et agressives … (Éphésiens 4.30).
  6. Montrons-nous le plus coopératif possible. La paix n’est jamais gratuite. Parfois elle nous coûte notre orgueil, et très souvent notre amour-propre. Pour retrouver la communion, essayons de faire des sacrifices, de nous adapter aux autres et de tenir compte de leurs besoins.
  7. Insistons davantage sur la réconciliation plutôt que sur le règlement du conflit. Il est inutile de s’attendre à ce que tout le monde soit d’accord sur tout. La réconciliation concerne la relation, alors que le règlement du conflit s’attaque au problème. Nous pouvons nous réconcilier même si nous sommes incapables de régler nos conflits. Dieu souhaite l’unité et non l’uniformité. Cela ne veut pas dire que nous devons renoncer à trouver une solution. Les discussions ou les débats resteront peut-être nécessaires, mais ils se dérouleront alors dans un climat paisible.

Comment restaurer une relation brisée? Dieu est source et auteur de toute réconciliation

Cela peut paraître impossible dans bien des situations. Souvenons-nous alors que Dieu est la source, l’auteur de toute réconciliation. C’est pourquoi, en recevant le sacrement de réconciliation (la confession), nous commençons par recevoir le pardon de Dieu et nous nous disposons à pardonner à nos frères, comme on le demande dans la prière du Notre Père.

Avec qui avons-nous besoin de nous réconcilier? N’attendons pas une seconde de plus. Parlons-en à Dieu, puis faisons le premier pas. « Heureux ceux qui font œuvre de paix, ils seront appelés fils de Dieu » (Matthieu 5.9).

Idée à méditer :

Les relations valent toujours la peine d’être restaurées.

Verset pour accompagner ma journée :

« Heureux ceux qui font œuvre de paix, ils seront appelés fils de Dieu » (Matthieu 5.9).

Question à me poser :

Avec qui ai-je besoin de restaurer une relation brisée aujourd’hui?

AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE L’AUTEUR

SOURCE : P. Jean-Hubert Thieffry et Coll., En chemin vers l’Essentiel : Découvrir et mettre en pratique les 5 Essentiels de la vie en Christ, Édité par Motivé par l’Essentiel, 2019, pp. 68-71.

Imprimer

Soyez le premier à commenter