Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ?

Homélie de la Fête du Corps et Sang du Christ A : Jean 6, 51-58

l’Eucharistie
l’Eucharistie nous fait devenir disciples-missionnaires

Résumé : Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Nous souvenir de l’Amour de Dieu pour nous et faire croître notre soif d’aimer le Christ et nos frères.

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Malgré un virus spirituel qui nous rend allergique à la messe dominicale

Aujourd’hui, nous célébrons la grande fête du Corps et Sang du Christ. C’est le plus grand don que Dieu ait fait à son Église.  Mais malheureusement, peu le reconnaissent. Souvent, je rencontre des gens (jeunes et moins jeunes) qui affirment avec beaucoup de candeur qu’ils sont catholiques non pratiquants. En fait, les gens prétendent croire en Dieu, mais pratiquement, ils ne vont presque jamais à la messe le dimanche. Cette façon de croire est très fréquente.  Beaucoup ont attrapé le virus spirituel qui fait en sorte que les gens deviennent allergiques à la messe du dimanche.

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Malgré toutes les “bonnes” raisons de ne pas y participer

Quand je leur demande pourquoi ils ne viennent pas à la messe du dimanche, chacun a ses raisons : le manque de temps, la fatigue, le travail, les enfants, les divertissements, le match de hockey de leur fils, le cours de ballet de leur fille, le beau temps, le mauvais temps, le froid, la neige, la pluie, …, en somme, ils ont tous de bonnes raisons de ne pas aller célébrer leur foi avec la communauté chrétienne le dimanche.   Mais au fond, la raison implicite pour laquelle ils ne veulent pas participer à la messe, c’est qu’ils ne voient aucune bonne raison qui pourrait les encourager à renoncer aux autres activités pour aller à la messe. Donc, je pense qu’il est important de se demander : que venons-nous faire à la messe ? C’est-à-dire, pouvons-nous trouver une bonne raison pour laquelle nous voudrions consacrer une heure de notre semaine afin de participer à la messe le dimanche ?  La Parole de Dieu d’aujourd’hui suggère plusieurs bonnes raisons pour célébrer l’Eucharistie :

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Afin de garder vivant le souvenir de l’Amour de Dieu qui nous a sauvés

Dans la première lecture, il est dit: « Souviens-toi de la longue marche que tu as faite pendant quarante années dans le désert ; » un philosophe a dit: la mémoire d’un peuple ou d’une personne est comme les racines d’un arbre. Aujourd’hui, vous voyez l’arbre, mais vous ne voyez pas les racines qui donnent vie à cet arbre. Ainsi, l’avenir de l’arbre est dans ses racines. Dans l’Eucharistie, le Seigneur nous invite à nous souvenir des racines de notre vie chrétienne : l’Amour du Christ qui nous a donné sa vie. Le Seigneur nous dit : « Si vous voulez être debout demain, n’oubliez pas aujourd’hui le Don de Dieu que vous avez reçu. » Célébrer la messe, c’est se souvenir de notre Histoire du Salut, c’est-à-dire que grâce à l’Eucharistie, nous nous souvenons de l’Amour de Dieu qui nous a sauvés.

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Avons-nous faim du Pain Vivant et de la Vie Éternelle ?

Dans l’Évangile, Jésus dit : « Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement et le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde. » L’Eucharistie ne peut être attrayante que pour ceux et celles qui ont faim de ce pain vivant, c’est-à-dire qui ont faim de vie éternelle, qui cherchent un sens à la vie humaine et qui ont soif du véritable amour, de la justice, de la vérité et de la vraie liberté. Jésus est ce pain vivant qui vient combler notre faim et notre soif. Ainsi, participer à l’Eucharistie le dimanche est un signe que nous avons le désir de vivre une vie spirituelle qui donne sens à notre vie quotidienne. Or, il y a problème lorsque nous n’avons pas ce désir et cette soif de vivre dans la vérité du Christ qui nous rend libres d’aimer Dieu et nos frères et sœurs.

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Une petite histoire pour nous aider à faire grandir notre soif de l’Eucharistie

Cela me rappelle une histoire : C’était un homme qui avait un cheval qui ne buvait pas. Il avait essayé tous les moyens pour le faire boire, mais rien ne fonctionnait : ni caresses, ni menaces n’avaient réussi à le faire boire. Puis un voisin lui dit : Je sais comment faire boire ton cheval. Amène-le-moi ici. Et l’homme plaça son cheval à côté du cheval du voisin qui lui, qui était assoiffé et buvait l’eau avec plaisir. Donc, voyant l’autre cheval boire, le cheval a commencé à boire lui aussi. Cet exemple peut nous faire réfléchir à la façon dont nous célébrons l’Eucharistie. Car si nous célébrons l’Eucharistie sans désir, sans enthousiasme ni joie, alors les gens qui n’ont pas beaucoup soif du Christ ne pourront pas grandir dans leur désir de vivre en communion avec le Christ.

Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? Voici un moyen simple pour cultiver notre soif de l’Eucharistie

Par exemple, il y a un moyen simple de cultiver notre soif et de faire grandir notre Amour du Christ : c’est le chant liturgique de la messe. Ainsi, lorsque nous chantons avec cœur, nous ouvrons notre cœur à l’Esprit Saint qui pourra augmenter notre désir de vivre avec le Christ et dans le Christ. Saint Augustin a dit à juste titre que « chanter, c’est prier deux fois ». Nos célébrations eucharistiques seront de plus en plus vivantes et joyeuses si nous nous laissons inspirer par l’Esprit Saint en chantant avec cœur. Ainsi, nous pourrons aider ceux et celles qui hésitent à participer à l’Eucharistie car en voyant notre joie, ils auront envie eux aussi de vivre dans la même joie et dans le même Amour de Dieu. C’est la grâce que je nous souhaite à tous.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 291 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter