L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne

Homélie du Dimanche de la Solennité du S. Sacrement du Corps et du Sang de Jésus Christ C : Luc 9, 11-17

l’Eucharistie
l’Eucharistie nous fait devenir disciples-missionnaires

Résumé :L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne. En effet, c’est grâce au sacrement de l’eucharistie que nous pourrons trouver la lumière et la force de surmonter les difficultés de la vie. 

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : c’est pourquoi nous disons à la messe : « Il est grand le Mystère de la foi ».

La semaine dernière, nous célébrions la grande fête de la Trinité qui est au cœur du mystère de notre foi. Il est très significatif que le dimanche suivant soit la Solennité du S. Sacrement du Corps et du Sang du Christ (Fête de l’Eucharistie) car l’Eucharistie est le plus grand sacrement de la foi. Nous en avons un beau signe après la consécration du pain et du vin qui deviennent le Corps et le Sang du Christ, alors, à ce moment précis, le prêtre proclame : « Il est grand le Mystère de la foi ».

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne

Oui, il est grand le Mystère de la foi dans l’eucharistie car Jésus ressuscité se fait présent pour nous réellement par les signes du Pain et du vin par lesquels Jésus offre sa Vie pour notre salut éternel à chaque eucharistie. L’eucharistie est tellement importante pour notre vie de foi que le Concile Vatican II a dit que l’eucharistie est « la source et le sommet de la vie chrétienne ».

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : temps de ressourcement spirituel nécessaire

Suivre Jésus sur le chemin de la foi, c’est comme décider d’escalader une haute montagne comme le Mont Blanc ou l’Everest. Il ne s’agit pas seulement de le dire ou de le vouloir, il faut aussi le faire et être capable d’arriver jusqu’au sommet. Pour cela, il faut nécessairement prévoir sur le parcours qui mène au sommet de la montagne, des lieux et des temps où nous pourrons nous ressourcer, nous alimenter pour reprendre des forces et des énergies et nous reposer. Or, pour être en mesure de suivre Jésus jusqu’au bout sur la montagne de Dieu, nous avons besoin aussi impérativement de prévoir des temps de ressourcement spirituel où nous pourrons reprendre des forces et des énergies spirituelles. L’eucharistie (la messe) du dimanche est justement ce temps de ressourcement spirituel où nous puisons les énergies nécessaires afin d’être capables de suivre Jésus sur le Chemin de la Foi et de l’Amour de Dieu et des autres.

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : est-ce une entreprise réservée seulement aux experts spirituels ?

Dire que suivre Jésus sur le chemin de la foi, c’est comme décider d’escalader le Mont Everest. Cela peut faire peur. Moi, personnellement, je ne me sens pas du tout capable d’entreprendre une telle expédition. Je laisse ce défi aux athlètes et aux experts de la montagne. De la même manière, certains d’entre nous peuvent s’imaginer que la foi chrétienne nécessite des forces et des habilités hors paires réservées aux athlètes et aux experts spirituels qu’on appelle les saints. Eh bien détrompez-vous ! L’Eglise, qui est le rassemblement de tous les croyants en Jésus Christ n’est pas composée seulement d’athlètes de Dieu capables d’exploits spirituels mais aussi de tous ceux et celles qui sont blessés par la vie et qui ont peine à avancer sur le chemin de la foi et de l’Amour. J’ai lu un jour un livre où l’on disait que l’assemblée eucharistique : « Ce n’est pas comme une collection de chefs-d’œuvre dans un musée de saints. Mais plutôt comme un Hôpital d’éclopés spirituels qui cherchent la guérison ». Cette observation nous conduit à l’évangile : « Jésus parlait du règne de Dieu à la foule, et il guérissait ceux qui en avaient besoin. »

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : pour ceux qui reconnaissent leur besoin de guérison spirituelle

Jésus désire donner la foi à tous les hommes. C’est la raison pour laquelle il « parlait du règne de Dieu à la foule ». Mais la première condition pour que le don « du règne de Dieu » puisse porter du fruit en nous, c’est justement que nous reconnaissions que nous avons besoin de guérison spirituelle afin d’être en mesure de le suivre sur le Chemin de la foi. Jésus est venu dans le monde pour le salut des pécheurs. Pour que la foi puisse transformer notre vie, il faut tout d’abord que nous reconnaissions que nous sommes pécheurs et que nous avons besoin de conversion. Pour reprendre la comparaison de l’escalade de l’Everest, si vous souffrez d’une cheville très enflée et que vous n’allez pas voir le médecin, en pensant que vous arriverez au sommet malgré tout. Et bien vous pouvez être sûrs que vous ne pourrez pas réussir à vous rendre jusqu’au sommet. De la même manière, si nous ne remettons pas nos péchés à Jésus notre Médecin spirituel, nous ne pourrons pas le suivre jusqu’au bout. C’est ce que nous faisons à chaque eucharistie (source et sommet de notre vie chrétienne) dans laquelle nous rencontrons Jésus cœur à cœur. Dans cette rencontre au sommet avec Jésus, s’opère un échange merveilleux dans la communion eucharistique : nous sommes invités à donner à Jésus nos pauvretés, nos faiblesses, nos limites, nos blessures et Lui en échange, Il nous donne la guérison et le salut. Nous avons de cela un très bel exemple dans l’évangile : les apôtres faisaient face à un problème et à une difficulté qui les dépassait complètement et leur faisait sentir leur pauvreté et leur limite : comment nourrir une foule de 5 milles hommes avec seulement 5 pains et 2 poissons ? Dans un premier temps, ils vont demander à Jésus de régler le problème à leur manière humaine : « Renvoie cette foule, ils pourront aller dans les villages et les fermes des environs pour y loger et trouver de quoi manger. »

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne: pour surmonter nos difficultés qui semblent insolubles

Dans notre parcours de foi, nous rencontrons tous des difficultés qui peuvent nous sembler insolubles : conflit avec un membre ou l’autre de notre famille, enfant dans l’enfer de la drogue, difficulté de se faire de bons amis, handicap physique ou psychologique, chômage, alcoolisme, maladie, … Dans notre prière, nous pouvons faire comme les apôtres : nous demandons à Jésus de régler nos difficultés à notre place et à notre manière. Ainsi, face au conflit avec un membre de ma famille nous dirons dans notre prière : « Seigneur, fais que mon frère ou ma sœur avec qui je me querelle toujours change de caractère et qu’il me demande pardon » mais nous n’avons pas la moindre intention de changer nous-mêmes et de combattre nos mauvaises habitudes et nous n’avons pas du tout l’intention de reconnaître nos torts envers notre frère ou notre sœur. Ou bien face au handicap physique ou à la maladie ou de l’alcoolisme, nous dirons au Seigneur : « Guéris-moi, Seigneur » mais en même temps nous ne nous sentons pas la force et nous ne voulons pas entreprendre une thérapie longue et fastidieuse qui pourrait nous soulager et même nous guérir.

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : Jésus nous accueille tels que nous sommes avec nos forces et nos faiblesses

Dans l’évangile, Jésus va surprendre ses apôtres en disant : « Donnez-leur vous-mêmes à manger … et faites-les asseoir par groupes de cinquante … les apôtres obéirent et firent asseoir tout le monde. Puis Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il les bénit, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à tout le monde ». Il est important de noter la méthode de Jésus : Jésus demande à ses disciples l’obéissance à sa parole avant toute chose. Puis, il accueille les 5 pains et les 2 poissons des disciples i.e. il accueille leur pauvreté, leurs limites, leur problème, leur peine, leur incapacité. Enfin, Jésus bénit i.e. il fait une prière pour ses disciples afin de leur donner un supplément d’Amour qui va ouvrir leur cœur et leur esprit de manière qu’ils pourront s’abandonner totalement à la miséricorde de Dieu et agir avec courage et détermination devant leur difficulté.

L’eucharistie: source et le sommet de la vie chrétienne : allons à Jésus dans la confiance et la foi afin d’être renouvelés par l’eucharistie

Pour nous, c’est la même chose qui se produit : quand nous vivons des difficultés, il nous faut aller à Jésus dans la foi, spécialement dans le sacrement de l’eucharistie et lui présenter nos 5 pains et nos 2 poissons dans la confiance que la Parole et la prière de Jésus pourront nous ouvrir l’esprit et le cœur afin que nous puissions regarder nos problèmes avec des yeux nouveaux, un esprit nouveau et des forces nouvelles. Alors, nous pourrons faire face à nos problèmes et trouver des solutions nouvelles basées sur la Parole de Jésus que nous aurons accueillies dans la foi.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 285 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

1 Rétrolien / Ping

  1. Avons-nous une bonne raison de participer à l’Eucharistie ? - Évangéliser.net

Laisser un commentaire