« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? »

Homélie du 15° Dimanche Ordinaire C : Luc 10, 25-37

jeudi saint

Résumé : « Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » Est-ce que je me pose sérieusement cette question? Sinon, pourquoi?

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : Une question que l’on se pose de moins en moins, pourquoi?

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » J’aimerais maintenant faire un petit sondage parmi vous. Y a-t-il une personne dans votre famille ou entre vos amis ou vos voisins qui vous a déjà posé cette question ou une question similaire? Vous êtes-vous déjà posé cette question un jour ou l’autre dans votre vie? Il semble que très peu de gens disent oui. Nous pouvons alors nous demander pourquoi il y a si peu de gens qui se posent cette question aujourd’hui? À mon avis, il y a 3 raisons qui expliquent pourquoi les gens aujourd’hui ne posent pas la question: « Que dois-je faire pour entrer dans la vie éternelle? »

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : il est inutile de se poser la question puisque la vie éternelle n’existe pas

Premièrement, il y a beaucoup de gens aujourd’hui dans notre société occidentale qui ne croient plus en Dieu et qui sont plutôt matérialistes en donnant une priorité absolue dans leur vie aux biens matériels. Pour eux, rien d’autre n’existe dans la réalité, car ce que nous ne pouvons voir ni entendre avec nos yeux et nos oreilles ni toucher de nos mains n’existe pas vraiment. Puis, à la question: « Y a-t-il quelque chose après la mort de l’homme? » Ils répondent: « Il n’y a absolument rien. » Par conséquent, il est inutile pour eux de se demander ce que nous devons faire pour entrer dans la vie éternelle puisqu’il n’y a pas d’autre vie que celle que nous vivons maintenant sur terre.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : Attendons après la mort et nous verrons bien alors si la vie éternelle existe ou pas.

Deuxièmement, il y a les sceptiques qui doutent de tout et donc devant l’incertitude de l’existence de la vie éternelle, ils affirment: « Attendons après la mort et nous verrons alors si la vie éternelle existe ou pas. » Enfin, il y a des gens qui croient qu’il y a probablement la vie éternelle mais qui pensent que la vie éternelle viendra automatiquement comme le changement des saisons pour tous les hommes quelle qu’ait été leur vie. Et par conséquent, il ne leur est d’aucune utilité de se demander ce qu’il faut faire pour entrer dans la vie éternelle, puisque tous les hommes vont y entrer nécessairement et automatiquement.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : Mais que pense Jésus de la question?

Mais que pense Jésus de la question? Jésus dans l’Évangile nous dit que pour entrer dans la vie éternelle, il faut observer les commandements de Dieu (« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme de toi-même »). En d’autres termes, Jésus dit que pour entrer dans le Royaume de Dieu, nous devons donner la première place à Dieu dans notre cœur et dans notre vie et aimer notre prochain comme nous-mêmes.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : Mais que signifie concrètement « aimer » pour hériter de la vie éternelle?

Mais alors, nous pouvons nous demander: que veut dire exactement Jésus quand il nous dit que nous devons aimer notre prochain comme nous-mêmes? Pour l’expliquer, il nous donne la parabole du bon Samaritain. À travers cette parabole, Jésus décrit les caractéristiques de l’amour qui nous font entrer dans la vie éternelle:

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : la parabole du bon Samaritain nous montre que nous devons aimer même notre ennemi

1- Un amour qui ne se limite pas à n’aimer que ceux qui ont les mêmes affinités que nous (amis, famille, ethnies). En fait, nous savons que les Samaritains étaient les adversaires ou les ennemis des Juifs (comme les Palestiniens et les Juifs d’aujourd’hui). Par conséquent, pour entrer dans la vie éternelle, nous devons aimer tous ceux qui vivent autour de nous. Même nos adversaires ou nos ennemis.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : un amour qui nous rend attentifs et compatissants pour les autres

2- Un amour qui nous fait regarder l’autre avec un regard plein d’attention et de bonté. Comment regardons-nous les autres autour de nous? Souvent, dans nos villes, nous ne regardons même pas nos voisins, et nous ne connaissons même pas leur nom. Nous passons à côté d’eux sans les saluer dans une totale indifférence. C’est pourquoi les gens se sentent seuls et isolés. Je pense que cet isolement et cette solitude sont le début de l’enfer sur terre.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : un amour qui donne la priorité à la personne humaine

3- Un amour qui se donne généreusement qui donne de son temps et de ses ressources (talents, argent et biens matériels). Malheureusement, comme le dit le Pape François, nous vivons aujourd’hui dans une économie et un monde qui méprisent la vie humaine parce que nous plaçons l’argent au sommet de notre système de valeurs au lieu de placer l’homme au centre de nos préoccupations. C’est pourquoi nous laissons mourir de faim plus du tiers de la population mondiale. Cette situation n’est pas due au fait que nous n’avons pas assez de nourriture pour nourrir les personnes affamées, mais cela est dû plutôt aux lois immorales du marché économique qui nous font prioriser la richesse des actionnaires des grandes entreprises et des banques.

« Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle? » : « Va, et toi aussi, fais de même. »

Probablement que vous saviez déjà toutes ces choses. Mais la chose la plus importante à faire pour entrer dans la vie éternelle est de mettre en pratique l’amour de Dieu et de notre prochain. Par conséquent, si nous ne donnons pas la priorité à Dieu dans notre vie quotidienne et que nous n’aimons pas vraiment notre prochain, nous serons dans la même condition que ceux qui vivent comme si la vie éternelle n’existait pas. Et donc, nous n’aurons vécu que pour cette vie qui passe et qui se termine à notre mort. Demandons donc au Seigneur de ne pas nous leurrer en mettant en pratique maintenant l’amour de Dieu et de notre prochain pour avoir dès maintenant la joie de la vie éternelle qui ne passera jamais.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 251 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire