Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer?

Résumé : Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? L’adoration est une manière d’entrer en relation avec Dieu. Elle comporte trois mouvements : se reconnaître merveille de Dieu; s’offrir au Père et s’abandonner.

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? L’adoration est une manière d’être en relation avec Dieu

Bonjour. Nous poursuivons notre retraite d’automne sous la forme de vidéos. Nous avons commencé par voir notre relation avec Dieu qui est une dimension essentielle dans nos vies. Nous avons regardé différentes formes de prière : prière de demande, d’action de grâce et de louange. Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? La prière doit nous conduire à l’adoration qui n’est pas simplement une forme de prière. Ce n’est pas seulement réciter une formule d’acte d’adoration. L’adoration n’est pas seulement le fait de participer à un temps d’adoration eucharistique. L’adoration est une manière d’être en relation avec Dieu qui prend place en nous, qui change et oriente toute notre vie.

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? L’adoration suppose 4 convictions de foi

Cette manière d’entrer en relation avec Dieu repose sur quatre (4) convictions de foi intimement unies :

  • Dieu est Dieu, Créateur de tout être.
  • Je suis créé par Dieu, je suis une créature.
  • J’ai été créé avec Sagesse et par Amour.
  • J’ai été créé pour vivre en relation avec Dieu.

Dieu m’a créé mais il n’y a pas d’un côté Dieu, le Créateur et de l’autre côté moi, sa créature. Mais il y a Dieu Créateur, moi sa créature et ma relation avec Dieu. Cette relation est créée par Dieu. Cette relation avec Dieu est un mystère que nous essaierons de développer plus tard. Car Dieu est « relation » puisqu’Il est « Trinité ».

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? L’adoration est réservée proprement à Dieu seul

Donc, cette relation avec Dieu peut être décrite de toutes sortes de manières. Aujourd’hui, nous allons nous arrêter à approfondir notre relation avec Dieu en étant une « relation d’adoration ». Ma relation avec Dieu trois fois saint est une relation d’adoration. Dans le langage courant, le mot adoration exprime une forme de plénitude et de grandeur. Par exemple, quelqu’un dira : « cette personne, je ne l’aime pas, je l’adore. » C’est quelque chose d’extraordinaire qui prend toute la place dans ma vie. En vérité, le mot « adorer » devrait être réservé à Dieu seul comme le dit le premier commandement : « Un seul Dieu tu adoreras ». Au sens le plus plein de ce mot-là, il n’y a que Dieu que l’on peut adorer parce que l’adoration nous entraîne dans un mouvement d’amour particulier qui va s’exprimer par trois actions ou trois mouvements de l’adoration :

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? Premier mouvement de l’adoration : M’accueillir comme une merveille de Dieu

1° mouvement de l’adoration : M’accueillir moi-même tel que je suis. C’est ce qui le plus fondamental. Le premier mouvement de la foi qui ouvre à l’adoration, si je crois vraiment que Dieu m’a créé par amour avec Sagesse et par amour, alors je reconnais que je suis une merveille et je m’accueille comme tel. Non pas après une analyse de toute mes qualités et de mes talents, pas par comparaison avec les autres, pas par comparaison avec ce que j’aimerais être, pas par comparaison avec une espèce d’idéal de ce que devrait être un être humain. Non dans la foi : je suis une merveille parce que je crois que j’ai été créé par Dieu avec Sagesse et par amour. C’est pour cela que je m’accueille comme une merveille. Comme le dit le beau Psaume 138, 14 : « Merveille que je suis ». La traduction liturgique dit ceci : « Je reconnais devant Toi le prodige, l’être étonnant que je suis. Étonnante sont tes œuvres, toute mon âme le sait. » Toutes les personnes autour de moi sont des merveilles parce qu’elles ont été créées avec Sagesse et par Amour.

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? Deuxième mouvement de l’adoration : M’offrir au Père en Jésus

2ième mouvement de l’adoration : Qu’est-ce que je fais avec cela, avec la merveille que je suis? Qu’est-ce que je fais? L’offrande : je m’offre à Dieu. Ainsi, l’adoration est une offrande à l’œuvre d’amour de Dieu. Je m’offre parce que je crois que je fais partie de l’œuvre de Sagesse et d’Amour de la Création et je ne veux pas m’en retirer et être à part de celle-ci. Ainsi, je veux demeurer dans cette œuvre d’Amour. C’est pourquoi je m’offre avec joie à cette œuvre d’Amour de Dieu. C’est ce qui dit Paul aux Romains 12.1 : « Je vous exhorte donc, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui présenter votre corps, votre personne toute entière, en sacrifice vivant, saint, capable de plaire à Dieu. C’est là pour vous la juste manière de lui rendre un culte. » Donc, le véritable culte ou adoration, ce n’est pas d’offrir quelque chose à Dieu, c’est de s’offrir nous-mêmes à Dieu. Cela est possible que grâce au sacrifice de Jésus. En dehors du sacrifice de Jésus, ça n’a pas de sens. C’est Jésus notre Sauveur qui s’offre au Père. Et moi, je m’offre au Père en Lui, avec Lui et par Lui. C’est cela le sens de la messe et de l’adoration eucharistique qui est un moyen d’entrer dans le mouvement de l’offrande de Jésus au Père pour le salut du monde. Alors, on découvre que cette relation d’adoration avec Dieu s’inscrit dans une relation filiale du Fils de Dieu avec son Père. C’est cette relation du Fils au Père qui m’entraîne dans la véritable adoration. C’est ce que Jésus enseigne à la Samaritaine en Saint Jean (4 ) : « … Crois-moi, femme, l’heure vient et c’est maintenant, où vous n’irez plus à Jérusalem ou sur cette montagne pour adorer le Père. Les vrais adorateurs sont ceux qui adorent en esprit et vérité ». Cela nous entraîne au troisième mouvement de l’adoration.

Qu’est-ce que l’adoration et comment adorer? Troisième mouvement de l’adoration : L’abandon total au Père

3° mouvement de l’adoration : C’est l’abandon. Je m’abandonne au Père. Pourquoi? Parce que dans l’offrande de soi au Père, il y a encore quelque chose d’actif : je m’offre au Père. Je me possède et je m’offre. Mais dans l’abandon, il y a un dépouillement complet de moi-même, un renoncement total à moi-même. En fait, ce n’est pas un saut dans le vide. C’est un saut en Jésus. Dans l’abandon, je découvre que je ne m’appartiens pas. À chaque instant, je me reçois, je reçois la vie du Père dans un éternel mouvement d’amour créateur. Je m’abandonne et je me reçois à chaque instant. Jamais je me possède et c’est pourquoi ma vie ne peut pas se corrompre. L’eau se corrompt quand on la garde. L’eau stagnante se corrompt. De même, ma vie se corrompt quand je la garde. Mais elle ne peut pas se corrompre si je l’offre. L’eau qui coule de source ne peut pas se corrompre. Ainsi, si à chaque instant je reçois ma vie du Père et je m’abandonne ma vie au Père, ma vie est toujours neuve, pure. C’est l’éternel mouvement d’amour.

Je vous invite donc à vous entraîner à chaque jour pour entrer dans ce triple mouvement d’adoration. Enfin, je vous accompagne et je vous bénis au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 27 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter