La mort du Christ est un sacrifice d’adoration

Le saint sacrifice de la messe est l’acte d’adoration par excellence

Le Christ est venu sur la terre pour nous sauver et notre salut est dans l’adoration. Nous sommes sauvés par le précieux sang du Christ, par sa mort; et qu’est-ce que la mort du Christ? C’est un sacrifice d’adoration, de louange à Dieu son Père et à la Trinité.

L’adoration [en présence du Saint Sacrement], qui a dominé pendant des années dans ma vie1, fait place tout à coup à ce centre de l’adoration qu’est le saint sacrifice de la messe. Le Christ de l’Eucharistie, c’est le Christ qui s’immole, qui se sacrifie, c’est le Christ Hostie d’adoration et de louange. Être adorateur, en esprit et en vérité, c’est l’est s’immoler avec Lui, s’offrir avec Lui à la Trinité adorable pour lui rendre gloire.

Le geste d’amour de la Cène se perpétue à l’autel

Le geste d’amour de la Cène, qui se perpétue à l’autel au moment de la consécration, est l’acte d’adoration par excellence. Par ce geste, Jésus, tout en nous donnant la preuve la plus fulgurante de son amour, nous invite à entrer dans son Coeur et à nous pénétrer de ses sentiments pour faire de nous, en Lui, ces adorateurs en esprit et en vérité que cherche son Père. En s’immolant à la messe, il s’associe tous les membres de son corps mystique pour qu’avec lui et par lui, ils adorent.

Toute l’Église adore es esprit et en vérité, surtout au moment du saint sacrifice de la messe; toute l’Église offre ce sacrifice que le Christ nous a laissé au Jeudi Saint et qu’il perpétue à l’autel.

Par Lui, avec Lui et en Lui, sacrifice d'adoration

À la messe, Jésus nous rassemble en lui pour nous unir à son adoration

C’est surtout au saint sacrifice de la messe que nous devons nous unir au Christ, Prètre et Victime, s’offrant en hostie de louange et d’adoration, de réparation et d’action de grâce à la Trinité Sainte. En s’immolant sur l’autel, il veut s’associer tous les membres de son corps mystique pour qu’avec lui, par lui, ils adorent, louent, expient, rendent grâce au Père. Il rassemble en lui l’Église toute entière, il est là et nous invite à prier avec lui. Puis tout s’achève en nous par la communion. Il cherche pour cette consommation notre coeur, autel vivant qu’il purifie par sa présence.

En perpétuant son acte de suprême amour, en se donnant à nous dans la communion, il veut nous communiquer les fruits de sa passion, mais il cherche aussi à nous unir à sa vie d’adoration et de louange à la gloire de la Sainte Trinité. En cet instant si précieux de notre action de grâce, le Christ nous communique ses sentiments, il vient en chacune de nos âmes  pour nous faire chanter, avec lui et en lui, d’une façon intime, la gloire du Père. C’est le moment important de notre vie spirituelle. Tous les effets de l’Incarnation et de la Rédemption, il nous les apporte et nous les recevons selon notre degré d’accueil, de ferveur.

Il vient en nous pour la gloire du Père, la gloire de la Trinité Sainte. minutes infiniment précieuses où, là, dans le sanctuaire de mon âme, il offre au Père, en mon nom, son amour, ses adorations et ses louanges. Au moment de la communion et de mon action de grâce, mon coeur est un sanctuaire céleste où Jésus, l’Adorateur du Père et le Glorificateur parfait, loue, glorifie dignement, infiniment les trois Personnes, et cela en mon nom. Tout à l’heure, sur l’autel, c’était au nom de son Église et, en ce moment, c’est au nom de chaque communiant en particulier qu’il loue son Père et toute la Trinité.

1 Mère Julienne du Rosaire

Imprimer
Évangéliser
A propos Évangéliser 42 Articles
Évangéliser.net s’adresse à tout chrétien francophone qui se sent interpellé par Jésus à annoncer la Bonne Nouvelle : « Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé.»

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire