La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes

Homélie du 2° Dimanche de Carême C : Luc 9, 28b-36

Source image: InfoChrétienne.com

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : la foi est-elle une évasion du réel?

Quand nous écoutons des gens qui ne croient pas en Dieu parler des croyants en Dieu, ils disent souvent: « Les croyants en Dieu ne suivent pas l’évolution du monde et sont donc retardés. Ils sont enfermés dans un monde irréel qui est en dehors de la réalité concrète que nous pouvons nous voir, entendre et toucher. » Comment pouvons-nous répondre à cette accusation? Il me semble que la première lecture d’aujourd’hui peut nous donner une bonne réponse. En fait, le Livre de la Genèse raconte le moment le plus fondamental de la foi juive et chrétienne, celui du premier acte de foi du Père de la religion judéo-chrétienne : Abraham.

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : la foi d’Abraham se fonde sur la réalité du monde

« En ces jours-là, le Seigneur parlait à Abraham dans une vision. Il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! ». Si vous remarquez, il est dit que « Dieu fit sortir Abraham« . Ainsi, Dieu fit sortir Abraham de sa maison pour lui montrer le ciel et l’immense horizon de la terre. Ainsi, Dieu invite Abraham à quitter sa petite maison afin de pouvoir voir non seulement les choses faites par l’homme (maison, meubles, outils), mais aussi celles faites par la main de Dieu (la terre et tout ce qu’elle contient: les animaux, les plantes, les mers et les étoiles de l’univers). Comme vous le voyez, la foi d’Abraham n’est pas fondée sur une vision irréelle et fantastique de l’imagination humaine, mais sur la réalité du monde réel que nous pouvons voir avec nos yeux. Tout cet univers immense et magnifique est le signe de la réalité de Celui qui existe depuis tous les siècles, qui est plus grand que tous les hommes et qui a tout créé pour le bien de l’humanité.

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : la foi d’Abraham défie toutes les apparences contraires

« Abraham eut foi dans le Seigneur. » Cet acte de foi d’Abraham était extraordinaire car, comme vous le savez peut-être déjà, Abraham et sa femme Sara étaient très âgés et n’avaient pas d’enfants. Ainsi, la promesse du Seigneur d’avoir une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel était incroyable à vue humaine. Mais malgré tout, Abraham a cru dans le Seigneur. Nous aussi pouvons faire l’expérience de situations incompréhensibles et douloureuses et qui semblent impossible à résoudre à vue humaine. Par exemple, une maladie grave, un accident de voiture qui nous handicape gravement, une perte de travail à 50 ans, etc … Alors, la foi nous permet de ne pas désespérer de notre situation douloureuse et de nous centrer sur la Parole d’espérance du Seigneur. C’est ce qu’Abraham a fait et grâce à son acte de foi, il a pu voir naître Isaac son premier enfant.

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : « Si un bon Dieu existait, il n’y aurait pas de mal, de souffrance, de mort. »

Savez-vous quel est l’argument le plus largement utilisé par les athées pour refuser de croire en Dieu? C’est le sujet du mal. Ainsi, tous les athées disent: « Si un bon Dieu existait, il n’y aurait pas de mal, de souffrance, de mort. » Or, la réponse que nous pouvons donner à l’argument du mal se trouve dans l’Évangile d’aujourd’hui.

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : si Jésus a souffert la Passion et est mort sur la croix, ce n’est pas possible qu’il soit Dieu

« En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. » Pourquoi selon vous, Jésus amène-t-il ses apôtres sur la montagne et leur fait-il vivre ce miracle de la transfiguration qui fait en sorte que « l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante« ? La réponse est simple Jésus sait bien ce qui l’attend dans quelques semaines. Il sera fait prisonnier, il souffrira sa passion (c’est-à-dire qu’il sera flagellé, crucifié et qu’il mourra dans l’abandon total). Jésus sait bien que le scandale de l’horrible mal de sa passion et de sa mort sur la croix risque de scandaliser ses apôtres. Devant ce grand mal, les apôtres auraient aussi pu être tentés de nier l’existence de Dieu et de douter de la divinité de Jésus. Ils auraient peut-être tenté de dire : « Si Dieu existe vraiment et qu’il est si bon comment peut-il accepter tout ce mal? » Et alors, les apôtres auraient risqué de sombrer dans le désespoir de l’athéisme. Mais grâce à ce miracle de la transfiguration de Jésus sur la montagne, Jésus veut donner l’assurance à ses apôtres et à nous tous qu’il est vraiment Dieu. En fait, le visage de Jésus « a changé d’apparence et ses vêtements sont devenus blancs et éblouissants » afin de leur montrer le mystère de sa divinité. Et le fait que les deux hommes (Moïse et Élie qui sont les plus grands messagers de Dieu dans l’histoire d’Israël) ont parlé avec Jésus de son exode, c’est-à-dire de sa résurrection des morts, cela montre bien pour nous tous que Jésus résume et mène à son accomplissement toute la révélation de Dieu dans la Bible. Par conséquent, la passion et la mort de Jésus sur la croix auraient pu être un grave scandale qui pourrait nous empêcher de croire en l’existence et en la bonté de Dieu si Jésus n’était pas ressuscité des morts. Mais nous savons, nous, que Jésus est vraiment ressuscité. Et le signe de sa transfiguration sur la montagne en est une anticipation.

La Transfiguration de Jésus répond à nos doutes : mais Jésus nous dit qu’il nous faut prier pour vaincre nos doutes et entrer dans le mystère de Dieu

Mais pour pouvoir croire aux signes de la transfiguration et de la résurrection de Jésus, nous devons prier. C’est pourquoi Jésus a amené prier les apôtres sur la montagne. Voilà aussi pourquoi nous prions maintenant ensemble. Car ce n’est que grâce à la prière que nous pouvons entrer dans le mystère de Dieu et surmonter tous les doutes.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 240 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire