Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection?

Homélie du Dimanche de Pâques C

Source image: Clip: "Miséricordieux comme le Père" de Richard Vidal in: Webtélé ECDQ

Résumé : Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? Les chrétiens ne croient pas en la réincarnation mais en la résurrection du Christ qui est la cause de leur propre résurrection éternelle.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection?

Il y a quelque temps, j’ai lu un magazine et je suis tombé sur une parole enfantine qui m’a fait bien rire: « Maman, avant Jésus était mort et à Pâques il est recyclé? » Non seulement cette parole enfantine m’a fait rire, mais elle m’a fait aussi beaucoup réfléchir car elle m’a lancé sur une piste de réflexion très actuelle: en effet, aujourd’hui, beaucoup de chrétiens ne croient malheureusement plus que Jésus est ressuscité et ils ne croient donc plus que nous ressusciterons nous aussi à la fin des temps. Au lieu de cela, beaucoup de chrétiens croient davantage en la « réincarnation ».

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? Mais qu’est-ce que la réincarnation?

Qu’est-ce que la réincarnation? Pour reprendre l’esprit de la parole enfantine citée plus haut, je dirais que la réincarnation est la personne qui est « recyclée » dans un autre corps. Selon cette philosophie, issue de l’hindouisme, nous, les humains, aurions à vivre une multitude de vies successives sur la terre. Après la mort, notre âme devrait revenir de nouveau sur la terre sous une autre forme de corps (soit humain, soit animal ou soit végétal), selon que l’âme a ou non réussi à se purifier du mal et à vivre dans la sagesse. D’autre part, la personne qui vit dans le mal et ne réussit pas à trouver la sagesse pendant sa vie terrestre, peut alors se réincarner dans le corps d’un animal ou d’une plante. Il convient également de noter que dans le système de la réincarnation, chacun est seul avec lui-même pour mériter sa purification et l’acquisition de la sagesse, car dans l’hindouisme, il n’existe pas de Dieu personnel qui aime l’homme comme cela existe dans le christianisme.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? Mais que se passe-t-il le jour de notre mort selon la foi chrétienne?

Mais pour nous chrétiens (disciples du Christ), nous croyons au contraire que nous n’avons qu’une vie à vivre sur terre, comme le dit la lettre aux Hébreux (9, 27):  » Et, comme le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés. » Ainsi, le jour de notre mort, nous nous jugerons nous-mêmes avec l’aide de la Lumière de Dieu pour discerner si nous voulons ou non vivre dans la communion d’amour avec Dieu notre Père.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? La résurrection pour entrer dans la communion de l’Amour

Selon la foi chrétienne, déjà pendant notre vie sur terre, nous pouvons vivre en communion d’amour avec Jésus ressuscité qui a vaincu la mort et vit corporellement dans l’éternité de Dieu. Ainsi, le Seigneur nous a donné le grand don de la liberté afin que nous puissions choisir avec l’aide de sa grâce de vivre dans son amitié en essayant d’éviter le péché.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? La résurrection suppose que notre corps fait partie intégrante de notre identité humaine

Pour nous chrétiens, nous concevons notre corps comme faisant partie intégrante de notre personne, de sorte que notre âme et notre corps forment ensemble un seul être humain distinct de tous les autres êtres humains sur terre. Par conséquent, je peux me reconnaître, moi Gérald, à travers mon corps unique et les caractéristiques uniques de mon âme (caractère, psychologie, spirituel). Alors que, dans la philosophie de la réincarnation, le corps est simplement considéré comme un instrument de l’âme dont elle cherche à se libérer le plus tôt possible car, dans le « Nirvana » qui est le paradis chrétien, il n’y a plus de corps, mais seulement des âmes. Comme vous le voyez, dans le christianisme, notre corps humain est très important car il fait partie intégrante de notre identité personnelle. En fait, Jésus a vaincu la mort et est ressuscité avec le même corps avec lequel il avait vécu durant 33 ans sur la terre. C’est pourquoi Jésus ressuscité a voulu conserver les signes de sa crucifixion et de sa passion.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? Mais la résurrection n’est pas un simple retour à la vie terrestre

Cependant, nous ne devons pas penser que Jésus ressuscité a été ressuscité pour la vie terrestre, car en fait, par sa résurrection, Jésus est entré dans la vie éternelle avec son corps humain. Un signe de cela est le fait que chaque fois que Jésus ressuscité est apparu à ses disciples, ils ne l’ont pas immédiatement reconnu. Jésus était le même qu’avant mais en même temps il était différent. Ainsi, Jésus ressuscité ne s’est pas recyclé dans la vie terrestre d’avant. Il a traversé le mur de la mort pour entrer dans une vie hors de l’espace et du temps. Il est entré dans le monde du Dieu Éternel.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? La foi en la résurrection constitue le cœur de la foi chrétienne

Voici donc le cœur de la foi et de l’espérance des chrétiens : ils croient et espèrent que Jésus est vraiment ressuscité. Ainsi, nous croyons que nous aussi nous ressusciterons comme Jésus l’a fait et que nous pourrons vivre pour toujours dans la grande famille de Dieu avec tous les saints qui ont vécu dans la communion d’amour avec Jésus ressuscité.

Croyons-nous en la réincarnation ou en la résurrection? L’Eucharistie construit peu à peu le ressuscité en nous

Notre foi en la résurrection du Christ et en notre propre résurrection donne un sens profond à toute notre vie. En particulier, cela donne un sens profond à la messe que nous célébrons tous les dimanches. Parce que chaque fois que nous entrons en communion avec Jésus Ressuscité dans la communion eucharistique, nous renforçons de plus en plus l’homme ressuscité en nous. Ainsi, nous préparons notre dernière rencontre avec Dieu sur la terre qui aura lieu le jour de notre mort et au cours de laquelle nous serons heureux d’accepter d’entrer dans la joie de la vie éternelle.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 243 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire