Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non?

Source image: Clip Webtélé ECDQ Y en a qui pense que...

 

Résumé : Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Beaucoup aujourd’hui voudraient nous en empêcher. Mais cette belle petite vidéo nous montre qu’en parler, c’est très important.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Y en a qui pense qu’il ne faut pas parler de Jésus.

Dans notre société déchristianisée, les disciples de Jésus qui désirent partager leur foi en Jésus Christ rencontrent de nombreuses barrières sociales. Parler de Jésus c’est très embarrassant pour beaucoup de nos contemporains. Si on croit en Jésus, on doit garder cela dans la sphère privée et on ne doit surtout pas essayer d’en parler à ceux et celles que nous rencontrons. « Bref, un chrétien qui se respecte doit faire le mort et être muet comme une tombe concernant Celui qui donne du sens à sa vie. (…) Et bien, si les apôtres avaient pensé comme cela, le christianisme aurait duré au maximum 40 ans après la mort de Jésus.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Pourquoi pas?

J’ai l’impression qu’autrefois, on parlait plus facilement de notre foi en Dieu. Aujourd’hui, à voir les réactions de certaines personnes quand on amène le sujet à la table, en réunion de famille ou au bureau, on s’aperçoit rapidement que ce n’est pas le sujet le plus prisé ni le plus en vogue. Pourtant si la politique, la température, les vidéos de chats, les nouvelles insolites, les objets volants non identifiés ou les parties de babyfoot entre amis sont des sujets de conversation, alors pourquoi Dieu ne pourrait pas en être un? Pourquoi parfois on se sent gêné?

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Dans d’autres pays, parler de Jésus c’est normal

Dans mon cas, c’est au Liban que je me suis rendue compte pour la première fois que Dieu pouvait être mis au menu de sujet de conversation. Disons que cela fait chère la prise de conscience. Oui, là-bas, c’est un sujet normal. Et j’ai trouvé tellement cela sain, quoique c’est peut-être aussi saint. Alors je me suis dit qu’à mon retour au Québec, je ne me gênerais plus pour dire ce que je pense du côté de ma foi. Après tout, Dieu fait partie de mon quotidien puisque je le prie un peu tous les jours. Mais tu sais, pas besoin d’être une grenouille pour nager allègrement dans un bénitier. Pourquoi on se sent timide de parler de Dieu? Est-ce que parce que c’est une figure qu’on idéalise et qu’on trouve trop parfaite? Et qu’on se dit que l’on n’est pas capable d’en dire un mot.

Pourtant, dans les évangiles, Jésus est un homme qui va manger avec des pécheurs, qui rencontre des prostituées, des étrangers. C’est un homme d’une grande proximité qui n’a jamais peur d’aller vers les autres. Il a une liberté de parole qui interpelle les disciples qui d’ailleurs ne sont pas toujours à la hauteur. On peut penser à Pierre qui l’a renié ou à Judas qui l’a trahi. Enfin, ce n’est pas ma définition d’un gars compliqué ou intimidant.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Dans les évangiles, il y de beaux exemples de personnes qui ont parlé de Jésus

Parler de Jésus, c’est tout simplement parler de sa propre expérience qu’on vit avec lui. Un peu comme la Samaritaine qui a laissé sa cruche et qui a couru en ville pour dire aux gens de venir rencontrer Jésus. En fait, l’aventure de la vie chrétienne c’est de faire et de refaire cette rencontre avec Dieu qui nous aime. Et un des enjeux importants de notre vie avec Dieu, c’est la communion d’amour avec lui. Quand Jésus est présent et vivant dans notre vie, cela fait une différence. Et ce qui est génial, c’est qu’on ne transmets pas un contenu, mais on transmets Quelqu’un. Et donner ce Quelqu’un qui bonifie notre vie, cela fait de nous un témoin. Jésus fait partie de ma vie et je l’aime. Alors oui, je peux aussi choisir de parler de celui qui rend ma vie meilleure. Qu’est-ce qu’il y a de si terrible de dire à une amie qui est stressée pour une entrevue par exemple, que je vais prier pour elle, au lieu de lui envoyer des ondes positives. Ou à quelqu’un qui part en voyage en Italie, d’aller saluer pour moi Jean-Paul II à St Pierre de Rome. L’expérience me montre que jamais personne qui a ri de moi ou qui a été choqué au point de ne plus vouloir me parler quand j’ai parlé de ma foi. Des fois, cela met du piquant dans la vie. D’ailleurs, on aime à être reconnu comme aussi unique qu’un étoile dans le ciel. Et puis tout à coup, je préférerais être « low profile » et ne pas faire de vagues.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Mais tout est dans le « dosage » 

Témoigner ou pas? En fait, Jésus, on devrait pouvoir en témoigner. Tout est dans le dosage : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout. Alors, un peu : toute personne ayant une relation avec Jésus Christ est capable et est soutenue par l’Esprit Saint. D’ailleurs, quand on a prendre la parole, on peut lui dire quelque chose comme : Esprit Saint, si j’ai l’air folle et bien toi aussi tu vas avoir l’air fou. Viens m’aider, ça presse! Beaucoup : il y a des chrétiens qui sont un peu plus dynamiques et engagés que d’autres. Passionnément : oui, il y a des gens comme cela : les religieux, religieuses ont dû l’aimer passionnément pour lui consacrer leur vie. Mais il y a aussi des pères et de mères de famille qui ont transmis avec passion l’amour du Christ à leurs enfants. À la folie : Ok là c’est vraiment trop. Oublions cela, le délire mystique cela mène à l’hospitalisation. Non merci, on peut s’arrêter avant cela. Pas du tout : hum en tout cas, ma vie serait bien vide sans Lui.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Il est normal de parler de la personne qui a changé notre vie

Tu sais, si Jésus apporte un petit plus dans ta vie, et bien c’est une méchante bonne nouvelle. Les choses positives, c’est bien normal qu’on ait le goût d’en parler. Si comme moi tu as découvert le meilleur bar à mousses au chocolat du monde, sur une petite rue la plus ordinaire de Paris, c’est évident que tu vas conseiller à tout le monde de s’y rendre et de faire le détour. Si comme moi, tu as découvert que Jésus Christ est Dieu fait homme et qu’il nous aime infiniment au point d’avoir donné sa vie pour toi, pour moi. Et que dans nos difficultés il est toujours à nos côtés, et bien c’est évident que tu avoir le goût d’en parler à la moitié de la population terrestre. Juste la moitié parce que il faut en laisser pour d’autres missionnaires.

Faut-il parler de Jésus aux autres oui ou non? Quand on aime Jésus et qu’on se sent aimé de Lui

Dans la vie, il faut savoir tourner sa langue sept fois avant de parler. Mais il faut aussi savoir quand est-ce que l’on peut s’en servir pour annoncer la bonne nouvelle. Quand on aime quelqu’un et qu’on se sent aimé de lui, on a toujours le goût d’en parler et de le crier sur tous les toits. C’est exactement pour cela que les apôtres se sont ouvert la trappe. Parfois au péril de leur vie. J’espère que tout comme moi, vous arriverez à la conclusion que parler de Jésus ne fait pas de nous des extraterrestres, juste des gens cohérents entre ce qu’ils disent et ce qu’ils vivent. »

SOURCE : WEBTÉLÉ ECDQ

 

 

 

 

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 260 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire