2 conditions pour devenir témoin de Jésus

Homélie du 3° Dimanche de Pâques B : Luc 24, 35-48

Résumé : « À vous d’en être les témoins. » (Luc 24, 48) Jésus nous invite à devenir ses témoins. Si nous désirons que la foi soit transmise de générations en générations, il est nécessaire que nous devenions de véritables témoins de la foi en Jésus ressuscité. Voici donc 2 conditions pour devenir témoin de Jésus.

La transmission de la foi de générations en générations

Si nous sommes chrétiens aujourd’hui, nous pouvons dire que c’est grâce au témoignage des apôtres et de la longue chaîne des générations de chrétiens et de chrétiennes qui ont témoigné de Jésus ressuscité jusqu’à maintenant. Cette succession de transmission de la foi me fait penser à l’épreuve d’athlétisme qu’on appelle : la course à relais. Chaque coureur de l’équipe doit courir le plus rapidement possible pour transmettre le « témoin » au coéquipier qui devra courir après lui. De la même manière, la flamme de la foi en Jésus s’est transmise de génération en génération depuis les apôtres. Pour que la foi en Jésus puisse être transmise, il est nécessaire que chacune des générations s’engage résolument à faire tout son possible pour témoigner de sa foi en Jésus ressuscité.

Témoignage personnel : j’ai eu la grâce de recevoir plusieurs témoignages de foi

Quand je regarde ma propre vie, je peux affirmer que je ne serais pas chrétien aujourd’hui si je n’avais pas reçu le témoignage de foi de plusieurs personnes autour de moi dans ma famille et parmi mes amis et connaissances. Plus particulièrement, je voudrais ici rendre grâce à Dieu pour le témoignage de foi que j’ai reçu de mon grand-père maternel. En fait, mon grand-père était un homme d’Eglise durant toute sa vie. Son exemple de foi, de dévouement et de service humble et fidèle pour l’Eglise m’a beaucoup inspiré dans ma vie et a fait en sorte que j’ai eu la grâce de pouvoir répondre oui à l’appel du Seigneur pour le servir dans le ministère sacerdotal.

2 conditions pour devenir témoin de Jésus

Pour comprendre ce qu’est un témoin de Jésus, on peut faire une comparaison avec les procès civils ou criminels. Ainsi, un témoin lors d’un procès est quelqu’un qui a fait une expérience c’est-à-dire une personne qui a assisté à un événement ou qui a entendu des paroles ou qui a vu des personnes accomplir des actions. De même, pour être témoin de la foi chrétienne, il est nécessaire d’avoir fait une expérience spirituelle avec le Seigneur Jésus ressuscité. Ainsi, pour être témoin de Jésus, nous devons avoir entendu des paroles et avoir vu des personnes accomplir des actions qui nous ont touchés au cœur et nous ont révélé l’Amour de Dieu en Jésus Christ.

Pour être témoin de Jésus, il faut être prêt à communiquer notre témoignage

Cependant ce n’est pas tout. Pour être témoin, il est aussi nécessaire que nous voulions communiquer notre expérience aux autres. Si par exemple, quelqu’un est témoin oculaire d’un accident routier mais qu’il ne désire pas pour différentes raisons aller témoigner de ce qu’il a vu au procès, alors on ne peut pas dire que cette personne soit un véritable « témoin ». Donc, pour être témoin de Jésus, c’est une peu la même chose qui se produit. Il est aussi nécessaire non seulement d’avoir fait une expérience spirituelle de Jésus ressuscité, mais il faut aussi que nous soyons prêts à la communiquer et à la partager avec ceux et celles qui sont autour de nous. C’est ce que nous appelons : avoir le désir d’évangéliser notre prochain. Si nous n’avons pas le désir d’évangéliser notre prochain et de partager avec lui notre expérience de foi en Jésus, nous ne sommes pas de véritables témoins de Jésus ressuscité. Ainsi, nous ne pouvons pas dire que nous participons à la mission que Jésus a donnée à tous ses disciples.

Demandons donc au Seigneur que nous puissions devenir de véritables témoins de la foi en Jésus ressuscité afin que nos frères et sœurs puissent recevoir ce grand trésor de vie éternelle.

 

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 121 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter