Comment pourrons-nous sortir de la crise?

Homélie du 21° Dimanche Ordinaire B: Jean 6, 60-69

Résumé: Comment pourrons-nous sortir de la crise? Comme chacun sait, l’Église vit depuis 50 ans une grave crise. La crise est en fait l’opportunité de prendre une décision pour notre croissance dans la foi. Jésus nous donne l’Esprit Saint et l’Eucharistie pour nous aider à surmonter la crise et à persévérer dans la foi.

L’Église vit une grave crise depuis 50 ans

Depuis 50 ans, l’Église vit une grave crise : beaucoup de prêtres ont laissé leur ministère, il n’y a presque plus de vocations dans les séminaires, les églises sont presque vides et plusieurs ferment. Devant cette situation nous pouvons facilement nous décourager. Cependant, il faut regarder cette crise avec un regard plus large. En d’autres mots, il nous faut considérer cette crise de l’Église en la remettant dans la perspective de l’histoire de l’Église. En effet, lorsque nous considérons les 2000 ans d’histoire de l’Église, on voit bien qu’elle a vécu bien des crises et que malgré tout, elle s’en est quand même sortie. En fait, une crise n’est pas nécessairement quelque chose de négatif. Au contraire, une crise (du grec « krisis » qui signifie « décision ») peut être aussi un point tournant pour la croissance d’une communauté.

Les disciples dans l’évangile ont aussi vécu une grave crise

Nous voyons dans l’évangile qu’au temps de Jésus la communauté des disciples a vécu une crise importante suite au discours du « Pain de Vie » prononcé par Jésus. « Cette parole est trop dur! Qui peut l’écouter? » Ces disciples se réfèrent aux paroles de Jésus qui disait : « celui qui mange ma chair a la vie éternelle ». Ils ne comprennent pas comment Jésus pourrait donner sa chair à manger. Cela leur semble dépasser le bon sens.

Il y a deux réactions possibles lorsque nous vivons dans une crise

En fait, devant les réalités qui nous dépassent, nous pouvons avoir deux réactions opposées : soit que nous nous refermions sur nous-mêmes dans la peur et le refus de ce que nous ne comprenons pas ou bien qu’au contraire, nous prenions une attitude de confiance et d’acceptation dans la foi. Ainsi, quand nous vivons une crise, nous sommes amenés à prendre une décision : soit que nous restions à l’intérieur des limites de nos connaissances humaines, de nos habitudes ou de nos sécurités, ou bien que nous prenions le risque de la foi en Dieu qui ouvre des horizons insoupçonnés pour nous aider à avancer sur son chemin. C’est la raison pour laquelle Jésus dit : « C’est l’Esprit qui donne la vie, la chair ne sert à rien. » Car pour entrer dans le Mystère que Jésus nous propose, il faut recevoir l’Esprit qui anime la vie de Jésus.

L’Esprit Saint vient à notre secours dans la crise

Un Mystère est par définition une réalité qui dépasse nos capacités humaines. Pour comprendre cela, je ferais une comparaison : autour de nous, il y a beaucoup d’ondes électriques. Notre nature humaine est incapable de capter ces ondes. Mais grâce à un instrument technologique (la radio) qui est capable de capter ces ondes et de les transformer, nous pouvons écouter la musique et les messages. De la même manière, l’Esprit Saint qui est présent dans nos cœurs nous donne la possibilité de capter les ondes de Dieu et de son Mystère. Ainsi, l’Esprit Saint amplifie les possibilités de notre esprit humain et de notre cœur afin que nous soyons plus sensibles au Mystère de Dieu qui nous dépasse infiniment. Par exemple, devant le grand Mystère de la Présence réelle de Jésus dans l’eucharistie, ou devant l’énorme défi de l’indissolubilité du mariage ou devant le grand Mystère de la résurrection de Jésus, nous avons besoin absolument de l’Esprit Saint afin d’être capables de nous abandonner dans la confiance et la foi à Dieu notre Père.

« Voulez-vous partir, vous aussi ? »

Dans l’évangile, Saint Jean note que « Jésus savait en lui-même que ses disciples récriminaient à son sujet » car il savait que ses Paroles étaient difficiles à accepter. Malgré tout, Jésus n’a pas hésité un instant à proposer ce grand mystère de sa présence réelle dans l’eucharistie car cela était nécessaire pour leur salut éternel. Voilà pourquoi il a leur a demandé : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Jésus invite ainsi ses disciples à exercer leur liberté afin qu’ils puissent le choisir de nouveau comme le Maître de leur vie.

L’Eucharistie est le moyen par excellence pour nous aider à surmonter la crise

Chaque fois que nous célébrons l’Eucharistie, nous choisissons de croire dans la Parole de Jésus qui désire nous aider à approfondir et fortifier notre foi et ainsi que nous puissions avoir la force et la lumière de persévérer sur le chemin de la foi malgré nos doutes et nos tentations. Voilà pourquoi il nous est nécessaire de recevoir l’eucharistie au moins à chaque dimanche.

Quel est le secret de la persévérance dans la foi?

Cela me fait penser à une histoire que j’ai lue récemment : « Un jour, un moine s’est demandé pourquoi tant de jeunes moines laissaient le monastère après seulement quelques années? Alors lui est venue à l’esprit une petite parabole : Un chien voit un lièvre et il se met à courir à sa poursuite. Il aboie tellement en courant derrière le lièvre qu’il attire l’attention des autres chiens du village qui se mettent à courir derrière le chien. Mais seul le premier chien a vu le lièvre. Alors, après un peu de temps, tous les autres chiens ont cessé de courir. Seul celui qui avait vu le lièvre a continué de courir afin de l’attraper. » Cette histoire nous montre que nous chrétiens, nous pourrons rester fidèles à Jésus à la condition que nous conservions toujours nos yeux fixés sur l’eucharistie qui est le signe le plus grand et le plus profond de la présence du Christ parmi nous.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 161 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire