Comment mieux connaître notre Père Céleste ?

Homélie du dimanche de la Sainte Trinité B: Matthieu 28, 16-20

SOURCE IMAGE: Clip: Paroisse SJV: "Préparez le chemin du Seigneur"

Résumé : Comment mieux connaître notre Père Céleste ? Cela est une vaste question. La Parole de Dieu de la Fête de la Sainte Trinité nous répond qu’il est nécessaire que nous fassions un pèlerinage dans notre histoire sainte. D’autre part, Jésus dans l’évangile nous invite à aller vers nos frères et à fixer notre regard sur lui qui est le Fils Eternel du Père.

Cherchons-nous vraiment à mieux connaître notre Père Céleste ?

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler d’un mouvement populaire appelé : « Les retrouvailles » ? Il s’agit de personnes adultes qui ont été adoptées durant leur enfance et qui désirent retrouver leurs parents biologiques. De la même manière, la Solennité de la Sainte Trinité est pour nous, qui sommes les enfants adoptifs de Dieu le Père, une bonne occasion de rencontrer notre Père du Ciel afin de le mieux connaître. Mais pour que cela soit possible, il est nécessaire que nous nous posions quelques questions : Ai-je vraiment ce désir de mieux connaître mon Père du Ciel ? Si je n’ai pas vraiment le désir de rencontrer mon Père Céleste afin de le mieux connaître, il serait bon que je me pose aussi la question de la cause d’un tel état de fait. Peut-être est-ce à cause de mon père humain qui n’a pas su être un digne représentant de mon Père Céleste ? A ce sujet, je me rappelle avoir rencontré un jour une dame catholique qui ne pouvait pas prier le « Notre Père » parce que son père humain était alcoolique et violent. Ainsi, l’image du « père » qu’elle portait au fond d’elle-même était complètement faussée. Elle ne pouvait pas s’imaginer que Dieu le Père puisse être bon, tendre, patient et plein d’amour car elle n’en avait jamais eu l’expérience dans sa relation avec son père terrestre.

Comment pouvons-nous aller à la rencontre de notre Père Céleste afin de le mieux connaître ?

Mais nous pouvons aussi nous demander : comment pouvons-nous aller à la rencontre de notre Père Céleste afin de le mieux connaître ? Certes, nous n’avons pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour aller à sa rencontre. La première lecture du Livre du Deutéronome nous dit : « Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du monde à l’autre, est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil ? Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu parlant du milieu du feu, et qui soit resté en vie ? » Ainsi, pour aller à la rencontre de Dieu notre Père, il nous faut considérer notre histoire humaine depuis son commencement afin de mieux reconnaître les signes de sa Présence et de son Amour. On peut appeler cette recherche : un « pèlerinage dans notre histoire sainte » qui a pour objectif de retracer les signes que Dieu notre Père a laissés sur son passage dans notre vie. Pour cela, il n’est pas nécessaire de chercher des signes merveilleux ou des miracles éclatants car très souvent Dieu se manifeste à nous à travers de tout petits signes : par exemple, la rencontre avec un chrétien fervent qui nous témoigne de sa foi. Ou bien cela peut être aussi à travers une épreuve telle que le décès d’un proche qui a agi en nous comme l’élément déclencheur d’une remise en question de notre vision de la vie.

C’est en allant vers nos frères que nous pourrons mieux connaître notre Père

Dans l’évangile, Jésus nous donne un autre moyen de pouvoir approfondir notre rencontre avec Dieu. Il nous dit : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Ainsi, pour mieux connaître ou reconnaître notre Père Céleste, Jésus nous dit qu’il est aussi nécessaire de ne pas rester replier sur nous-mêmes mais qu’il nous faut aller vers les autres afin de leur partager notre foi et de faire des disciples de Jésus. Si nous obéissons à ses commandements, alors Jésus nous promet qu’il sera avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Ainsi, si nous ne garderons pas égoïstement pour nous-mêmes les dons de la foi, de l’espérance et de l’amour de Dieu notre Père, nous voudrons les partager avec nos frères et sœurs. Et en les partageant généreusement avec les autres, nous grandirons et nous serons affermis dans notre conscience d’être les enfants bienaimés de Dieu notre Père à l’image de Jésus, le Fils Unique du Père.

C’est en fixant notre regard sur Jésus que nous connaîtrons mieux notre Père

Enfin, pour connaître en vérité Dieu notre Père, nous devons fixer notre regard sur Jésus qui est le Fils Unique Eternel du Père qui s’est incarné pour nous faire connaître son Père. Jésus avait dit dans l’évangile : « Qui me voit, voit le Père. » Donc, mieux nous connaîtrons Jésus, le Fils du Père Eternel, plus nous connaîtrons en vérité notre Père Céleste et plus nous comprendrons qui nous sommes : les fils adoptifs du Père. C’est la grâce que je nous souhaite à tous en ce jour de la Fête de la Sainte Trinité.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 201 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire