Les 5 signes d’appartenance à la Famille de Jésus

Homélie de la Fête de la Sainte Famille Année B : Luc 2, 22-40

Source image: Clip "Miséricordieux comme le Père" de Richard Vidal in: Webtélé ECDQ

Quels sont les signes d’appartenance à la Famille de Jésus ?

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais en cette fête de la Sainte Famille, l’Eglise a choisi un passage de l’évangile de Saint Luc dans lequel l’évangéliste parle beaucoup du prophète Siméon et de la prophétesse Anne tandis qu’il développe beaucoup moins les paroles et les gestes de la Vierge Marie, de saint Joseph et de l’enfant Jésus (la Sainte Famille). Quelle est la raison de ce choix de texte ? En méditant sur cet évangile, l’Esprit Saint m’a aidé à comprendre le choix qu’a fait l’Eglise dans sa liturgie. De fait, l’Esprit Saint m’a fait découvrir mon erreur. Car mon erreur était de penser que la Sainte Famille était composée de seulement trois personnes : Marie, Joseph et Jésus. Mais en réalité, la Sainte Famille est composée d’une multitude de personnes. En effet, si vous vous rappelez lorsque Jésus prêchait à la foule, un jour, « la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. » (Luc 8, 19-21)

Voilà donc la réponse à ma question : si l’Eglise a choisi cet évangile en la fête de la Sainte Famille où saint Luc parle abondamment de Siméon et de Anne, c’est parce qu’elle considère qu’ils font eux aussi partie de la Sainte Famille de Jésus. Marie, Joseph, Jésus, Siméon et Anne, tous à leur manière se mettent à l’écoute de la Parole de Dieu et cherchent à la mettre en pratique. Ainsi, pour faire partie de la Sainte Famille de Jésus, il nous faut être prêts à obéir à l’Esprit Saint qui nous parle spécialement à travers la Parole de Dieu en cherchant à la mettre en pratique dans notre vie quotidienne comme l’ont toujours fait Marie, Joseph et Jésus.

Obéissance à l’Esprit Saint : signe d’appartenance à la Sainte Famille de Jésus

Aujourd’hui, la parole « obéissance » n’est pas très en vogue. Car elle est souvent considérée de manière négative puisque beaucoup de gens pensent que l’obéissance est indigne de l’homme libre et puissant. Pour eux, l’obéissance est une négation de la liberté et de la dignité humaine. Mais en réalité, la vertu d’obéissance est au contraire le signe d’une liberté et d’une dignité plus haute et plus grande, celles des fils et des filles de Dieu. Pour le comprendre, il faut savoir qu’il y a deux sortes de liberté : la liberté servile propre aux esclaves qui obéissent sans amour ; et la liberté filiale des enfants de Dieu qui obéissent à Dieu par amour. Donc, pour faire partie de la Sainte Famille de Jésus, il est nécessaire que tous les membres de cette famille obéissent à Dieu par amour. En fait, la parole « obéir » vient du latin « ob audire » c’est-à-dire : « être à l’écoute ». Ainsi, quand nous sommes à l’écoute de Dieu, nous nous décentrons de nous-mêmes pour nous centrer sur la Volonté d’amour de Dieu afin de la mettre en pratique dans notre vie quotidienne. C’est la raison pour laquelle un saint disait que : « l’obéissance est le chemin de l’Amour. »

Quels sont les 5 signes d’appartenance à la Famille de Jésus ?

Nous pouvons aussi découvrir dans l’évangile 5 signes d’appartenance à la Famille de Jésus :

  • « »Frères, grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. » Par ces paroles de la première lecture de la liturgie de ce jour: Lettre aux Hébreux (11,8), le Seigneur nous confirme que l’obéissance à Dieu est le tout premier signe de notre appartenance à la Sainte Famille de Dieu.
  • « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël.» Par ces paroles, Siméon confirme qu’il est inspiré par l’Esprit de Jésus puisqu’il reconnaît ici Jésus comme le Messie et l’Emmanuel (Dieu avec nous).
  • « Anne ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.» Pour être un signe d’appartenance à la Sainte Famille de Jésus, la prière continue ne signifie pas que nous devons réciter des formules de prières continuellement. Mais cela signifie que notre cœur (comme celui de Anne et de la Vierge Marie en particulier) est toujours en dialogue avec Dieu qui est présent continuellement en nous.
  • « Anne proclamait les louanges de Dieu» : par la louange Anne reconnaissait la Bonté et l’Amour de Dieu et elle manifestait ainsi sa conscience d’être une enfant de Dieu.
  • « Anne parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.» Comme la prophétesse Anne, les membres de la Sainte Famille de Jésus sont toujours prêts à parler de Jésus à ceux qui les entourent car ils le considèrent vraiment comme leur libérateur et leur Sauveur qui les a sauvés de leurs péchés et de la mort éternelle.

Voilà donc les signes ou les critères qui peuvent nous faire reconnaître notre appartenance à la Sainte Famille de Jésus. Prions donc le Seigneur afin que nous puissions mettre en pratique tous ces signes qui nous permettront d’entrer dans la grande et Sainte Famille de Jésus. Amen.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 234 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire