L’École d’Évangélisation Saint-André forme des disciples de Jésus

École d'Évangélisation Saint André
José Prado Flores, le fondateur de l'École d'Évangélisation Saint-André rencontrant le pape François.

Résumé: L’École d’Évangélisation Saint-André forme des disciples de Jésus. Dans cet article, le Père Guy Simard témoigne avec enthousiasme de son expérience transformante de la « session Emmaüs » de l’École d’Évangélisation Saint-André qui forme des disciples de Jésus.

Chers amis, si vous ne connaissez pas l’École d’Évangélisation Saint-André, il faut absolument vous mettre à sa recherche. Je ne veux pas dire par là qu’il vous faut aller sur un moteur de recherche de votre ordinateur (ex: Google) pour avoir des renseignements sur cette « école ». Je veux vous dire de vous informer si dans votre région cette école existe. Si oui, vous vous inscrivez à une de ses sessions. Normalement, on commence par la « session Vie Nouvelle » ou la « session Emmaüs ».

L’idéal est de trouver une École d’Évangélisation Saint-André qui a de l’expérience; qui donne des sessions depuis des années. Car les sessions de cette école nécessitent beaucoup de matériel qui fait appel à nos cinq sens. Il y plein de petits détails et de surprises durant une session. Pour produire l’effet voulu, il faut une équipe dynamique et bien rodée.

Nous avons eu la chance ou plutôt l’insigne honneur et l’insigne grâce de jouir en fin de semaine dernière, de l’expérience de l’École d’Évangélisation Saint-André du diocèse de Joliette. Cette école existe depuis dix ans dans le diocèse de Joliette. Elle est venue animer en notre paroisse avec l’aide de quelques-uns de nos paroissiens, la  « session Emmaüs ».

Je n’avais personnellement jamais vécu de session de l’École Saint-André. Ce fut ma première expérience; mais quelle expérience !!!!

Cela faisait environ un mois que j’annonçais avec dynamisme et enthousiasme cette session lors des messes dominicales et dans notre Semainier paroissial. J’étais étonné de mettre autant d’énergie et de conviction pour annoncer une façon d’évangéliser que je n’avais personnellement jamais expérimentée. Je trouvais cela très étrange. Or Dieu m’attendait dans le détour, comme on dit par ici. L’Esprit Saint avait un plan pour moi, il avait dans l’Esprit de me faire vivre l’expérience de Cléophas et de son compagnon (ou sa compagne) sur le chemin d’Emmaüs, mais surtout dans l’auberge du fameux village.

La session commence le vendredi soir et se termine le dimanche après-midi vers 17h. Au terme de la session, j’ai vécu une EXPÉRIENCE EXTRAORDINAIRE. J’en ai été complètement remué et bouleversé. J’ai même pleuré à chaudes larmes devant tous les participants en leur disant: « Voilà donc ce qu’est Emmaüs: il s’agit de voir, de comprendre, de saisir et de goûter que Jésus est Celui que tous les prophètes de l’Ancien Testament ont annoncé et chanté. »

Les paroles de l’évangéliste saint Luc (qui est le seul des quatre évangélistes à nous rapporter l’expérience d’Emmaüs) qui resteront gravées à jamais dans mon cœur, sont celles-ci: 

« ILS LE RECONNURENT » (Lc 24, 31)

Dans l’auberge, à Emmaüs, les deux voyageurs (Cléophas et son ami) reconnurent l’étranger qui avait fait route avec eux sur le chemin; ils RECONNURENT QUE C’ÉTAIT JÉSUS, LEUR AMI MORT ET RESSUSCITÉ.

Quand, au terme de la session, j’ai entendu plusieurs de mes amis paroissiens dire devant tout le monde qu’ils RECONNAISSAIENT JÉSUS COMME LEUR SEIGNEUR ET LEUR DIEU, j’ai fondu en larmes et j’ai pleuré comme j’ai rarement pleuré. Et ce matin, assis dans ma salle de bain, j’ai vécu la même émotion: j’ai pleuré à chaudes larmes. Voilà ce qu’a produit en moi la session Emmaüs. Voilà comment j’ai vécu Emmaüs: en RE-CONNAISSANT QUE JÉSUS EST MON SEIGNEUR ET SAUVEUR; en CONNAISSANT DE NOUVEAU JÉSUS.

Voilà la RENCONTRE que j’ai faite à mon tour sur le chemin d’Emmaüs avec mes compagnons et compagnes de la session.

Tout cela m’a complètement vidé. Vivre autant d’émotion est très fatigant. J’étais choyé ce matin de pouvoir me reposer. Je me suis couché à nouveau après le déjeuner durant environ une heure et demie. En fin de semaine, j’ai été complètement vidé d’énergie, mais j’ai été aussi rempli de foi et je suis convaincu que ce plein de foi renouvellera mes énergies spirituelles.

Et comme par hasard, aujourd’hui je me suis réveillé en un matin EXTRÊMEMENT VENTEUX. Il y avait un vent à décorner (au Canada, on dit  » écorner « ) les bœufs, autour de notre maison. Comment ne pas penser alors à l’expérience de la Pentecôte annoncée par un vent fort violent? Depuis plusieurs mois, mes paroissiens et moi prions l’Esprit Saint de faire vivre à notre paroisse une  » NOUVELLE PENTECÔTE « . En fin de semaine, l’Esprit Saint a entendu et exaucé nos prières. Et cela n’est qu’un début car l’École d’Évangélisation Saint André fait partie d’un Éco-système d’évangélisation plus large

Imprimer
Guy Simard
A propos Guy Simard 28 Articles
Guy Simard est un Oblat de la Vierge Marie. Il est curé de la paroisse Saint-Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles et il a écrit plus de 850 textes sur son propre blogue, Dieu ma joie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire