4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus

Homélie du 4° dimanche ordinaire B : Évangile de Saint Marc 1, 21-28

Source image: Clip: "Aimez-vous les uns les autres"

Résumé : 4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus. 1° : je suis conscient que Dieu est toujours avec moi. 2° : Je ne veux pas plaire à tous mais à Dieu. 3° : Je suis prêt à me sacrifier pour les autres. 4° : Je veux faire la volonté de Dieu et non la mienne.

 

Le passage qui a retenu mon attention dans l’évangile qu’on vient d’entendre, c’est le passage où l’on dit : « Jésus enseignait en homme qui a autorité et non pas comme les scribes ». Ce que l’on veut nous montrer à travers ce passage, c’est de dire que Jésus ne pensait pas comme les autres, il n’agissait pas comme les autres, il ne parlait pas comme les autres et surtout, Jésus faisait ce qu’il disait. C’est cela son autorité! Et nous, comme chrétiens, chrétiennes, qui marchons à sa suite, on devrait avoir les mêmes pensées que Jésus, avoir les mêmes attitudes, avoir les mêmes façons de réagir. En pensant à cela cette semaine pour préparer l’homélie, je me suis dit : on pourrait trouver 4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus.

4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus : je suis conscient que Dieu est avec moi

Première caractéristique : je suis conscient que Dieu est avec moi. Dans l’évangile, Jésus va dire : « Mon père est toujours avec moi ». Et si moi je veux penser comme Jésus, je dois être conscient que Dieu est toujours avec moi. Dans l’évangile selon saint Luc, saint Luc passe son temps à répéter que Jésus se retirait à l’écart pour aller prier. Il veut nous montrer que Jésus priait quotidiennement et que cela faisait partie de ses habitudes. Jésus cherchait à être connecté sur Dieu. Et je trouve que c’est une bonne nouvelle, spécialement en ces moments certains vivent la solitude, dire : « je ne suis jamais seul, Dieu est toujours avec moi »! Et parfois on va dire : « J’ai n’ai pas le temps, je suis trop occupé » peut-être cela veut dire que cela ne fait pas partie de mes priorités. Mais quand je prie avec ce que je vis, ma vie devient beaucoup plus féconde. Il y a un philosophe Pascal disait : « La majorité des problèmes des êtres humains, vous savez c’est quoi, cela vient de leur incapacité à s’arrêter, à rester tranquille ». Ça a l’air qu’on a la bougeotte! Et si on prenait davantage de temps à s’arrêter pour prier, cela nous aiderait.

4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus : je ne cherche pas à plaire à tout le monde mais je cherche à plaire à Dieu

Deuxième caractéristique de quelqu’un qui veut penser comme Jésus : je ne cherche pas à plaire à tout le monde, je cherche à plaire à Dieu. Jésus va dire dans les évangiles : « Je suis venu sur la terre pour faire la volonté de mon Père ». Quand Jésus est venu sur terre, il n’a pas cherché à plaire à tout le monde. Non, non. Ce qu’il voulait c’était de plaire à son Père. Et nous autres, si je veux penser comme Jésus, je ne dois pas chercher à plaire à tout le monde à tout prix. Vous savez, on peut perdre énormément d’énergie. C’est vidant de chercher à plaire à tout le monde. On s’entend qu’on se fait tous prendre là-dedans. Mais si je veux penser comme Jésus, je dois plutôt chercher à plaire à ce que Dieu attend de moi. Et c’est stressant de vouloir toujours plaire à tout le monde. Vous savez pourquoi? C’est impossible, on n’arrive à cela. Je voyais un beau commentaire cette semaine que j’ai vérifié dans mon expérience pastorale : même Dieu n’est pas capable de plaire à tout le monde. Cela m’est arrivé quelques fois dans les dimanches de juillet où il y a des gens en vacances qui disaient : « en fin de semaine on va faire du camping, j’espère qu’on va avoir une belle journée ensoleillée ». Et le lendemain, je rencontre un agriculteur qui me dit : « les terres sont sèches, j’espère que Dieu va nous envoyer de la pluie ». Même Dieu n’est pas capable de plaire à tous le monde. Alors je pense qu’il ne faut pas essayer cela.

4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus : je suis prêt à me sacrifier pour les autres

Troisième caractéristique de quelqu’un qui pense comme Jésus : je suis prêt à me sacrifier pour les autres. Et Jésus va dire cela de différentes façons dans l’évangile. Par exemple, il va dire : « je donne ma vie pour mes brebis ». À un autre endroit, il va dire : « le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude ». Quelqu’un pourrait dire : « Jacques, tu exagères un peu, s’il faut se sacrifier pour les autres … ». Cela me faisait sourire un peu parce que cette semaine, j’ai fait beaucoup de célébrations pour les défunts. Je parle toujours avec la famille (…) et c’est arrivé deux fois quand je faisais les funérailles de mères de famille. Savez-vous ce qu’ils me disaient? « Ma mère s’est sacrifiée pour nous. Ma mère faisait passer les autres avant elle ». Je ne dis pas qu’il faut toujours faire cela. Mais quand tu vois cela dans ta vie, ça dit beaucoup. Ça parle beaucoup de ce qu’il y avait dans le cœur de la personne. On dit que dans la vie on peut donner sans aimer. Vous savez on rencontre des gens et on donne pour se donner bonne conscience, mais cela ne veut pas dire que j’aime. On peut donner sans aimer. Mais on ne peut pas aimer sans donner. Ça ce n’est pas possible! Sinon, cela voudrait dire que mon amour n’est pas vrai.

4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus : je veux faire la volonté de Dieu et non la mienne

Quatrième caractéristique de quelqu’un qui pense comme Jésus : je veux faire la volonté de Dieu et non pas la mienne. Ça c’est dérangeant parfois. Et Jésus va dire dans les évangiles : « Je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté mais la volonté de Celui qui m’a envoyé ». Ainsi, pour penser comme Jésus, moi aussi je dois vouloir faire la volonté de Dieu et non pas la mienne. Et cela vient déjouer notre façon de penser aujourd’hui parce que vous savez comme moi ce qui est à la mode : je fais ce que je veux, quand je veux et comme je veux. C’est comme si tout était centré sur notre petit moi. Et la vie nous apprend que le vrai bonheur c’est quand je sors de mon petit moi pour penser aux autres. Et c’est vrai que parfois, on pourrait être amené à faire la volonté de Dieu quand ce n’est pas facile, quand on ne comprend pas. Jésus a connu cela sur la croix : il ne comprenait pas pourquoi son Père lui demandait cela. Ça le dépassait à ce moment-là. Et dans ces moments-là où on est appelé à vivre des situations difficiles comme cela, c’est bon d’être capable de dire à Dieu : « Je sais que tu pourrais changer cette situation-là, mais ce que je veux c’est de faire ta volonté. Mais si tu veux que je fasse ta volonté, tu es mieux de me donner de la force pour passer au travers. Car tout seul, je ne serai pas capable.

4 caractéristiques de celui qui ressemble à Jésus : laquelle j’ai le plus besoin de développer?

Donc, vous voyez qu’il y a différentes attitudes qui peuvent nous montrer qu’on ressemble de plus en plus à Jésus dans notre vie. Et en terminant cette homélie, j’aimerais faire une prière toute simple à Dieu : « Seigneur Jésus, tu sais que je désire mieux te connaître de plus en plus. Aide-moi à réaliser la personne que tu veux que je sois. Enseigne-moi à parler comme tu parles, à penser comme tu parles. Aide-moi aussi à découvrir tout le potentiel que tu as déposé en moi. Amen. Et dans le moment de silence qui va suivre, je parlais de quatre caractéristiques, c’est peut-être bon de se demander laquelle des quatre j’aurais besoin de développer le plus? La première c’est : j’ai conscience que Dieu est toujours avec moi. La deuxième : je ne cherche pas à plaire à tout le monde, mais à plaire à Dieu. La troisième : je suis même prêt à me sacrifier pour les autres : pour qui suis-je prêt à me sacrifier? Et la dernière : je veux faire la volonté de Dieu et non pas la mienne. Je vous laisse quelques instants pour revoir cela.

SOURCE : YOUTUBE : Chaîne : Jean-Claude Huriaux

Imprimer

Soyez le premier à commenter