La mort et l’Au-delà par Daniel Ange

Daniel Ange est un prêtre et un très grand évangélisateur. Il a créé la première école d’évangélisation en Europe: « Jeunesse, Lumière ». Il est aussi un auteur prolifique puisqu’il a écrit plus de 70 livres. Dans cette vidéo qui va suivre, le père Daniel Ange aborde un sujet extrêmement important: « La mort et l’Au-delà, Noël éternel« . Ce sujet est important parce que la mort est un sujet et un moment où tous les hommes sont invités à recevoir la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu. La mort est le moment où le Seigneur nous invite à le rencontrer. Dans un dialecte africain (Rwanda), le mot mort signifie « Me voici ». Jésus définit la mort comme étant un sommeil spécialement lorsqu’il s’apprête à ressusciter une petite fille et son ami Lazare. Pour nous chrétiens, la mort est en fait le jour du réveil de tout notre être pour le jour de notre naissance éternelle (Noël éternel). C’est pourquoi, il est nécessaire de nous préparer au jour de notre mort car il est le sommet de notre vie. En effet, au moment de notre mort, nous devrions être en mesure de pouvoir faire le plus grand acte d’offrande d’amour à Dieu de notre vie. « Je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle » Voilà l’objectif à atteindre. Nous devons donc nous préparer toute notre vie à cette nouvelle vie que nous prépare le Seigneur pour nous. Le père Daniel Ange, dans cette vidéo: La mort et l’Au-delà touche aussi les réalités eschatologiques du purgatoire, de l’enfer et du Paradis. Le Père Daniel Ange n’hésite pas à expliquer toutes ces réalités de manière nouvelle et enthousiasmante. En ce début d’année, il est bon de méditer sur ces réalités éternelles vers laquelle notre vie sur la terre s’achemine. L’évangélisation de nos frères passe nécessairement par elles.

 

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 121 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter