Jésus est le grand médecin des cœurs blessés

Homélie du 3e dimanche de Carême A : Jean 5, 4-39

Résumé : Jésus est le grand médecin des cœurs blessés. Sa rencontre avec la Samaritaine nous montre comment Jésus procède pour guérir un cœur blessé.

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : sa rencontre avec la Samaritaine en est un bon exemple

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés. Il désire apporter de l’aide à toutes les personnes qui ont été blessées au cours de leur vie. Nous en voyons un bon exemple dans l’Évangile d’aujourd’hui. Dans sa rencontre avec la Samaritaine, nous pouvons observer comment Jésus agit afin de guérir le cœur affligé de cette femme.

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : par son douceur et son humilité, Jésus ouvre un chemin de guérison à la Samaritaine

« Il était midi » note l’évangéliste saint Jean. Cela semble être un détail insignifiant, mais cette indication nous dit beaucoup de choses afin de mieux comprendre la rencontre de Jésus avec la femme Samaritaine. En fait, midi est l’heure la plus chaude de la journée. En Palestine, personne ne sort à ce moment-là de la journée parce qu’il fait trop chaud.  Nous pouvons nous demander alors pourquoi la Samaritaine va-t-elle au puits à cette heure du jour ? On peut penser qu’elle y allait à cette heure précisément parce qu’elle ne voulait rencontrer personne. Et elle ne voulait rencontrer personne parce qu’elle avait probablement honte ou parce qu’elle n’avait plus confiance en l’humanité. En fait, quand quelqu’un a subi une blessure dans l’amour, il peut perdre confiance dans les autres. La Samaritaine a été très déçue dans sa vie conjugale puisqu’elle avait eu 6 maris. Ainsi, elle a porté dans son cœur beaucoup de rancune et de chagrin. C’est alors qu’elle rencontre au bord du puits un homme différent des autres hommes. Auparavant, elle avait connu beaucoup d’hommes qui étaient orgueilleux et dominateurs face aux femmes. Mais cet homme qui est au puits n’est pas comme les autres. Il semble être un homme doux et humble. Jésus, en effet, n’hésite pas à s’ouvrir à elle de sa vulnérabilité. Il lui demande de l’aide car il a soif.

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : « Donne-moi à boire »

« Donne-moi à boire » : Jésus veut dire à cette femme qu’il a vraiment besoin de son aide.  En fait, il faut beaucoup d’humilité pour s’ouvrir à une autre personne afin de lui demander de l’aide. Souvent, lorsque nous rencontrons les gens, ils nous demandent :« Comment vas-tu ?» Nous répondons de manière automatique :« Bien ». Alors qu’en vérité, nous n’allons pas bien du tout.  Nous n’osons pas dire à l’autre :« Je vais mal !» parce que nous pensons que l’autre n’est pas vraiment intéressé à connaître nos problèmes. Les gens demandent « comment ça va ? » comme une façon de dire bonjour et non pas parce qu’ils s’intéressent vraiment à nous. Dans notre vie spirituelle, nous voyons mieux ce que Dieu (Jésus) peut faire pour nous, mais nous voyons moins bien ce que nous pouvons faire pour lui.  Jésus est présent dans la personne qui est dans le besoin et qui veut nous exprimer son malaise. Savons-nous reconnaître son appel ? Répondons-nous à ses interpellations?  

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : « Si tu savais le don de Dieu »

Jésus lui dit :« Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : « Donne-moi à boire ! ».  Au fond, Jésus lui dit: «Si tu savais le don de Dieu que tu es pour moi et pour les autres. » Donc, pour Jésus, chaque homme et chaque femme dans le monde est un « cadeau de Dieu et un trésor. » Chacun de nous porte un trésor et une richesse personnelle qui est unique.  Beaucoup de gens n’ont pas encore découvert leur trésor (le don de Dieu qu’ils sont). C’est la raison pour laquelle ils ne s’apprécient pas à leur juste valeur et ainsi, ils ne peuvent pas servir Dieu et remplir la mission qui leur est confiée par Dieu. Alors, comment pouvons-nous découvrir le « don de Dieu » que nous sommes ? Nous devons faire comme la Samaritaine dans l’Évangile : nous devons reconnaître avec sincérité et humilité notre fragilité, notre pauvreté, notre blessure et notre péché. 

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : c’est en osant nous ouvrir à la vérité du Christ que nous recevons la guérison

Quand Jésus dit à la Samaritaine : « Va appeler ton mari et reviens ici. » La Samaritaine aurait pu être hypocrite et faire comme si l’homme avec qui elle vivait était son mari. Mais dans ce cas, elle se serait réfugiée dans le mensonge ou le rejet de la vérité. Le fait qu’elle puisse s’ouvrir à la vérité la rend prête à accepter la Lumière de Jésus pour découvrir le Don de Dieu qu’elle est au plus profond de son être. Pour nous aussi, chaque fois que nous avons le courage de nous regarder dans la vérité du Christ et que nous pouvons confesser à Dieu notre fragilité et notre péché, la Lumière de Jésus éclaire le mystère de notre vie et nous permet de découvrir le Don de Dieu que nous sommes.

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : le don de l’Amour de Dieu n’est pas au dehors mais en notre cœur

Pour la Samaritaine (et pour beaucoup de gens encore aujourd’hui) le don de la Présence et de l’Amour de Dieu semble être quelque chose d’extérieur à eux. C’est la raison pour laquelle la Samaritaine dit à Jésus : « Nos pères adoraient sur cette montagne ; vous dites que Jérusalem est le lieu où l’on doit adorer. Mais Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. (…). Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. » En d’autres termes, Jésus dit : « Ce n’est pas sur cette montagne ou à Jérusalem que vous pourrez découvrir le Don de la Présence et de l’Amour de Dieu, mais dans votre cœur. Dieu vous aime infiniment et ainsi, il se tient près de vous afin de guérir votre cœur blessé par le péché. Êtes-vous prêts à vous ouvrir au Don de mon Amour ?

Jésus est le grand médecin des cœurs blessés : il ne faut pas craindre de l’annoncer à tous ceux que nous rencontrons

La Samaritaine accepta l’invitation de Jésus. C’est pourquoi elle a été renouvelée et transformée. Son cœur a été guéri parce qu’elle s’est abreuvée à la Source de l’Eau Vive que Jésus lui a offerte. Ainsi, elle a pu témoigner à tout le village du Don de Dieu qu’elle avait reçu. Elle a annoncé la Bonne Nouvelle de son salut à tous et ainsi, elle nous donne un bon exemple afin que nous aussi nous puissions annoncer aux autres l’Amour de Dieu. Par conséquent, Jésus dans l’Eucharistie nous invite également à prendre le même chemin de guérison spirituelle. Jésus dit à chacun de nous aujourd’hui : « Donne-moi à boire ». Jésus nous demande à boire parce qu’il a vraiment besoin de nous, de notre foi, de notre espérance et de notre amour afin que nous puissions devenir comme la Samaritaine des témoins de la Miséricorde de Dieu.  En retour, Jésus nous donnera l’Eau Vive qui apaisera notre soif d’amour et de vérité, et ainsi, nos blessures se transformeront en une source de Lumière et de vie nouvelle.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 291 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

1 Rétrolien / Ping

  1. 3 conseils pour pardonner à nos frères - Évangéliser.net