« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … »

Homélie du 1° Dimanche de l’Avent A 2019

Résumé : « Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » Dieu vient à nous de manière surprenante et au moment où nous ne l’attendons pas.

Homélie du Père Gérald Lajeunesse omv le 1er dimanche de l’Avant.“Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient.”

Posted by Paroisse St Enfant Jésus on Sunday, 1 December 2019

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : Bel exemple dans le film : « La mélodie du bonheur »

J’imagine que nous avons tous déjà vu le très célèbre film : « La mélodie du bonheur » qui raconte l’histoire de la famille Von Trapp. Vous connaissez l’histoire de cette jeune novice religieuse (Marie) qui est envoyée par sa supérieure dans la famille du capitaine Von Trapp comme gouvernante des enfants qui avaient perdu leur mère. Vous souvenez-vous aussi qu’à un moment donné, elle et le père de la famille commencent à ressentir des sentiments l’un pour l’autre. Cet événement bouleverse complètement la jeune religieuse. Elle retourne à son monastère et raconte son histoire à sa supérieure.  Dans leur dialogue, la mère supérieure discerne que Marie n’est pas appelée à la vie religieuse et que Dieu semble l’appeler au mariage. Et la mère supérieure dit à la jeune religieuse : « Souviens-toi : quand Dieu ferme une porte, il ouvre toujours une fenêtre. »

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : L’exemple extraordinaire de la Vierge Marie et de saint Joseph

Cette histoire nous enseigne que le Seigneur entre souvent dans nos vies d’une manière surprenante et au moment où nous ne l’attendons pas. C’est pourquoi nous devons « veiller » afin que nous puissions l’accueillir quand il viendra et être prêt à accepter sa volonté. Nous en avons de beaux exemples dans l’Évangile, surtout dans la vie de la Vierge Marie. En fait, Marie n’avait pas de très grandes ambitions pour son avenir.  Elle était fiancée au charpentier de son village Joseph. Mais au moment où elle ne s’y attendait pas, l’ange descend vers elle et lui annonce qu’elle sera la « Mère de Dieu ». Certes, Marie a été complètement bouleversée par cette annonce. Mais elle a accepté dans la foi la proposition qui lui avait été faite par Dieu.  Un peu plus tard, alors que Marie attendait l’enfant Jésus, Joseph doit se rendre dans sa ville de Bethléem avec son épouse pour le recensement. Marie aurait pu dire à Joseph son époux : « Écoute Joseph, je suis enceinte, je ne peux pas faire ce long voyage ! » Mais non. Ils ont tous les deux fait confiance à Dieu et ils ont pu surmonter toutes les difficultés.  

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : Comment Marie et Joseph ont-ils fait pour accepter les « surprises » de Dieu ?

Alors, nous pouvons-nous demander : comment Marie et Joseph ont-ils fait pour accepter la Volonté de Dieu et accepter les « surprises » de Dieu tout au long de leur vie ? Je pense que c’est grâce à leur foi en Dieu qu’ils ont pu conserver une attitude de vigilance constante afin que leurs cœurs soient toujours prêts à accepter la présence et la Volonté du Seigneur dans leur vie quotidienne.

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : L’Avent est un temps propice de la venue de Dieu dans notre vie

Le temps de l’Avent que nous débutons aujourd’hui est précisément un temps d’attente et de vigilance. Car comme Dieu est entré dans la vie de la Vierge Marie et de saint Joseph de manière surprenante et au moment où ils ne s’y attendaient pas, de la même manière, le Seigneur nous surprendra nous aussi et il viendra à nous au moment où nous ne l’attendons pas.

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : Mais attendons-nous vraiment la venue de Jésus ?

Nous pouvons donc nous demander : attendons-nous vraiment la venue de Jésus ? Si nous voulons être sincères, nous devons dire qu’aujourd’hui, bien des gens parmi nous n’attendent pas la venue de Jésus. Par exemple, de nombreux enfants attendent plutôt le Père Noël qui leur apportera beaucoup de cadeaux, de jouets et de jeux. De la même manière, beaucoup d’adultes, même parmi les chrétiens, n’attendent pas la venue de Jésus parce qu’ils sont trop occupés par leur travail et les nombreuses corvées de la vie quotidienne. Ainsi, ils ne prennent jamais le temps de s’arrêter et d’écouter leur cœur qui crie sa soif de joie et de paix intérieure.

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : Sommes-nous prêts pour accueillir le Seigneur Jésus ?

Jésus vient à nous et frappe à la porte de notre cœur. Malheureusement, nous ne sommes pas prêts à le reconnaître et à l’accueillir. Car il y a trop d’obstacles dans notre cœur qui nous empêchent de pouvoir le reconnaître et de l’accepter. Ces obstacles sont en grande partie nos péchés. C’est pourquoi saint Paul dit dans la deuxième lecture : « Rejetons les œuvres des ténèbres et revêtons-nous des armes de la lumière. »

« Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … » : « Revêtons les armes de la lumière. »

Quelles sont ces œuvres des ténèbres ? Ce sont nos péchés d’égoïsme, d’orgueil, de paresse, c’est aussi notre manque de douceur et de confiance en l’Amour de Dieu qui nous empêche d’être transformés par la Lumière de Dieu. Mais comment pouvons-nous pratiquement nous laisser transformer par la Lumière de Dieu ? Selon saint Paul, nous devons « revêtir les armes de la lumière ». Et quelles sont les armes de la lumière ? Ce sont : la prière quotidienne, l’écoute de la Parole de Dieu, le sacrement de la réconciliation, l’aumône, l’Eucharistie, la fraternité.  Avec ces armes de lumière, nous pourrons laisser la Lumière de Dieu nous pénétrer afin qu’elle nous donne la force, la joie, la paix. Ainsi, nous découvrirons mieux la Présence et l’Action de Dieu dans nos vies.

Prions pour que nous soyons spirituellement vigilants. Nous pourrons alors reconnaître et accueillir le Seigneur qui vient à nous de manière surprenante et au moment où nous ne l’attendons pas.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 260 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire