Quelle différence entre le paganisme et le christianisme?

Résumé : Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Le paganisme est basé sur un marchandage avec les dieux tandis que le christianisme est basé sur une relation d’amour avec Dieu.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Le paganisme est vieux comme le monde

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? C’est quoi le paganisme? Un peu d’histoire : dans l’Antiquité, on se souvient que tous les peuples se choisissaient des dieux selon les circonstances de leur vie. Tu avais le besoin de rencontrer l’amour, il y avait une déesse pour cela; t’avais besoin que tes champs produisent, y avait un dieu pour ça; t’avais besoin de gagner à la guerre, y avait un dieu pour ça. Dans l’Égypte ancienne, il y avait Osiris, Seth, Ammon, etc … Du côté gréco-romain, il y avait Zeus, Apollon, Aphrodite, Gallia, Hadès, etc … Plus profondément en fait, le paganisme, c’est l’être humain qui ressent sa finitude et expérimente son immense vulnérabilité face aux éléments du monde et aux éléments de l’histoire. N’importe quand tu peux être frappé par la maladie, le malheur, la mort ou l’un des tiens. Dès lors, tu cherches la protection et la prospérité. C’est là que surgit le premier, le plus antique sentiment religieux, la religiosité naturelle de l’être humain : il s’adresse aux dieux selon ses propres besoins. Mais pour que les dieux veuillent bien accéder à sa demande, bien il faut payer le ticket car ce n’est pas gratuit! C’est ainsi que pour avoir de bonnes récoltes, on offrait des sacrifices : un bouc, un bœuf, le dixième de ma récolte de blé par exemple. Plus le sacrifice était gros, plus on pensait avoir de chances d’avoir des bonnes récoltes.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Le paganisme a comme centre de gravité : Moi

Mais le paganisme est aussi tombé dans des excès ou pour être sûr d’être exaucés, on allait jusqu’à offrir en sacrifice un fils ou une fille. Bref, le paganisme était une sorte de transaction commerciale avec les dieux qui sous-entendait que les dieux ne nous aimaient pas. Mais pour qu’ils interviennent, il fallait offrir quelque chose en échange. Au fond, le paganisme, peu importe le dieu qui est en haut, l’important, c’est que je sois exaucé. Le centre de gravité du paganisme en fait, c’est moi.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Jésus nous introduit à une véritable alliance d’amour avec Dieu

Jésus a souvent parlé des païens et c’est lui qui nous montre la différence entre un païen et un chrétien. Il dit : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l’ayez demandé. » En fait, la différence, c’est la relation. Le Dieu de la Bible est un Dieu qui fait Alliance. Ce n’est pas un homme qui dit : eh, j’ai besoin de protection, je vais m’adresser à un dieu qui va satisfaire mes besoins. Non! Dans la Bible, on a une inversion assez spectaculaire : c’est Dieu qui se choisit un peuple qui n’a pas fait appel à Lui, le peuple d’Israël qui fait alliance avec Abraham, Isaac et Jacob et c’est par Moïse qu’Il reviendra faire alliance avec Israël. Une nation tenue en esclavage par l’Égypte. Dans cette alliance, Dieu révèle son Nom : « Je suis celui qui est ». Et comme dans toute alliance, il y avait une condition : « Tu n’auras pas d’autre dieu que moi ». Cela est une méga-révolution, sachant que tous les peuples avaient plusieurs dieux. Cela veut dire que lorsque tu entres en alliance avec Dieu, on cesse toute relation avec les autres dieux. Un peu comme une relation d’amour : dire oui à une personne pour cheminer avec elle, c’est dire non à toutes les autres. Ainsi, Dieu offre sa protection effectivement mais non plus dans le cadre d’un échange commercial mais d’une relation d’amour. Et l’alliance du Dieu d’Israël culmine avec l’envoi de son Fils Bien-aimé Jésus-Christ.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? On entre dans l’alliance avec Dieu en acceptant Jésus dans notre vie

Dans le Nouveau Testament, entrer en relation avec Dieu, c’est accepter Jésus le Christ, le Fils de Dieu comme Sauveur dans une alliance nouvelle et éternelle signée dans le Sang de Jésus, mort sur la croix pour nous sauver du péché. Le baptême, c’est une plongée dans la mort et la résurrection de son Fils. Et c’est pour nous l’entrée dans cette alliance.

Tu sais, au fond, pour moi le paganisme ce n’est pas quelque chose qui est négatif, au contraire. C’est un peu comme une préhistoire, une préparation à l’Évangile. Car en fait, il faut le reconnaître, les dieux sont condamnés à nous décevoir. Aujourd’hui le paganisme est revenu en force au Québec et il est assez simple. Jésus disait : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ». Tout ce que tu peux ériger comme un absolu : l’argent, le pouvoir, le sexe, le sport, la réussite, les choses matérielles. Tout en quoi tu mets ta sécurité, c’est cela une idole, un dieu. Et ce dieu-là, je peux te le dire avec assurance : ce dieu-là ne t’aime pas! Il y a un Psaume qui dit des dieux : « Ils ont une bouche et ne parle pas; des oreilles et ils n’entendent pas; leurs mains ne peuvent toucher et pas un son ne sort de leur gosier. »

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? C’est la rencontre personnelle avec le Christ

Alors, quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Et bien, le christianisme, c’est la rencontre personnelle avec le Christ. Si dans ma vie, je veux aimer Dieu Père, Fils et Esprit-Saint de tout mon cœur, de toute mon âme, de toutes mes forces, plus que toute autre chose dans ma vie; si je peux dire : voilà ce que Jésus a fait pour moi; si je peux dire : je parle à Jésus dans ma prière à tous les jours; si je peux dire : lire l’Évangile être disciple de la Parole de Dieu fait partie de mon quotidien, alors je suis chrétien! Je suis chrétienne! Si je ne peux pas encore dire cela, et bien : bonne nouvelle : la rencontre avec Jésus est encore à venir.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Comment faire pour rencontrer Jésus?

Dès lors, comment faire pour le rencontrer? C’est simple, il faut lui demander : Jésus, je ne sais pas si tu existes, mais si tu existes, montre-le-moi, je t’ouvre mon cœur. Voilà. Même des personnes qui vont à la messe depuis des années peuvent à un moment donné rencontrer Jésus. À ce moment-là, ils se mettent à comprendre, à tout comprendre : l’Évangile. L’amour de Jésus vient alors illuminer leur vie. C’est un changement à 180°. Leurs yeux s’ouvrent sur Jésus comme quelqu’un de vivant et non plus le genre de décor d’une pratique religieuse. Avant, je faisais tous mes sacrements, je faisais des prières, j’allais prendre l’hostie en avant, je faisais baptiser, confirmer mon enfant. Je posais des gestes religieux dans l’espérance d’être protégé. Cela sans réaliser que ces moyens sont là pour rencontrer le Fils de Dieu qui se donne et qui veut entretenir une relation d’amour avec moi.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? C’est la croix

Et surtout, la grande différence entre le paganisme et le christianisme, c’est la croix. Christ est présent même dans mes expériences de mort et de ténèbres, dans les épreuves de ma vie. Ce que je veux à tout prix éviter dans le paganisme en fait peut devenir dans le christianisme une grâce : Christ qui descend avec moi dans mon tombeau pour me faire revivre. Et beaucoup de disciples de Jésus ont vécu cela de manière très concrète dans leur histoire. Ils disent : « si je n’avais pas vécu cette descente aux enfers, je n’aurais jamais pu rencontrer Jésus comme Sauveur.

Quelle différence entre le paganisme et le christianisme? Reconnaître leur différence nous permet de prendre au sérieux le commandement missionnaire de Jésus

Aujourd’hui, reconnaître le paganisme ambiant, c’est cela qui va nous permettre de passer de la maintenance à la mission, à l’Évangélisation. Car si on regarde le paganisme comme il est, dès lors on peut commencer à se sentir concerner par ce qui fait le cœur de l’identité de l’Église Catholique : évangéliser! Regarder le paganisme avec amour, dans son altérité, dans sa différence, c’est prendre au sérieux que le Québec n’est plus catholique. C’est prendre au sérieux le commandement missionnaire de Jésus : « Allez, de toutes les nations, faites des disciples, baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé, et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

SOURCE : ECDQ.TV

Imprimer

Soyez le premier à commenter