Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ?

Homélie du 4ème dimanche de Pâques : Jean 10, 1-10

Résumé : Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Cela signifie que Jésus est Celui qui nous permet de sortir de nous-mêmes pour aller vers Dieu et les autres.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Voilà un langage bien étrange pour nous aujourd’hui

Aujourd’hui, dans l’Évangile, Jésus nous parle de « brebis », de « bergers » et de « clôture », ce langage peut être incompréhensible pour nous qui vivons dans des villes éloignées de la réalité pastorale à l’époque de Jésus. C’est pourquoi il me semble important de nous arrêter sur les paroles de Jésus afin de mieux comprendre comment elles peuvent éclairer notre réalité actuelle.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Jésus nous permet de sortir de nous-mêmes et de nos peurs pour aller à la rencontre de Dieu et des autres

« Je suis la porte des brebis » : Ma première observation, c’est que je m’attendais à ce que Jésus dise : « Je suis la porte de la clôture » et non “la porte des brebis”. Pourquoi alors Jésus dit-il cela ? Comme vous le savez, les brebis sont le symbole de l’humanité. Par conséquent, dire que Jésus est la porte des humains, cela signifie qu’il porte son attention aux gens et non aux choses matérielles. Une porte est en fait une ouverture dans un mur qui vous permet de quitter la maison. Alors dire que Jésus est la « porte des brebis » signifie qu’il nous permet de sortir de nous-mêmes afin que nous ne restions pas prisonniers en nous-mêmes. Jésus nous permet de devenir vraiment libres. Libre de sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres et surtout à la rencontre de Dieu : le « Tout Autre » pour faire l’expérience de son Amour qui donne la Joie et la Paix. C’est aussi en ce sens que le pape François a dit que les chrétiens devraient construire des ponts pour unir le monde et non des murs qui séparent les gens. Jésus est le « Pont » qui unit tous les humains avec Dieu.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Jésus est l’unique porte qui nous mène à la Vérité et à la Vie Éternelle

Deuxième observation : Jésus ne dit pas « Je suis une porte » comme si c’était une porte quelconque parmi beaucoup d’autres. Il dit : « Je suis la Porte » parce que Jésus est la seule porte qui nous permet de connaître Dieu notre Père en vérité. Dans notre monde pluraliste qui nous offre 1001 recettes du parfait bonheur, nous risquons d’être trompés par de nombreux charlatans qui ne se soucient pas vraiment de nous parce qu’ils ne désirent pas vraiment notre bien. Cela me fait penser à la parodie d’une publicité qui disait :« Notre compagnie d’assurance veut votre bien … et nous l’aurons. »

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Quel est le plus grand obstacle qui m’empêche d’entrer dans la porte de la foi en Jésus ?

Je pense que le Seigneur Jésus invite chacun de nous à découvrir en soi-même quel est le plus grand obstacle qui nous empêche d’entrer dans la porte de la foi en Jésus-Christ Ressuscité qui est la seule porte de la liberté authentique qui puisse nous sortir de nos peurs qui nous font nous replier sur nous-mêmes et sur nos petites habitudes et préjugés et ainsi entrer dans la rencontre de l’amour avec Dieu et nos frères et sœurs.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Ce qui m’empêche d’entrer par la porte de la foi, est-ce mon orgueil, une rancune ou mes mensonges ?

Chacun de nous rencontre un obstacle qui l’empêche de franchir la porte de la vraie liberté : pour un tel, l’obstacle sera l’orgueil qui l’empêchera de se laisser aimer par Dieu. Car souvent l’orgueil nous fait croire que nous sommes suffisants et parfaits et il nous empêche de créer de véritables liens d’amitié et d’affection avec les autres. D’autres personnes seront emprisonnées en elles-mêmes en raison d’une rancune contre quelqu’un qui les empêche d’entrer dans le pardon sincère. D’autres enfin sont prisonniers de leurs mensonges qui les empêche d’être eux-mêmes et d’entrer dans la Vérité.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Jésus est au cœur de notre vie spirituelle et de notre foi chrétienne

Troisième observation : Quand Jésus dit : « Je suis la porte des brebis », d’une certaine manière, il nous dit qu’il est au centre de la vie spirituelle de chacun de nous. Ainsi, la dévotion à Jésus n’est pas une dévotion facultative comme une dévotion qu’on pourrait avoir envers n’importe quel saint. Si Jésus est la porte de notre vie spirituelle, il sera alors au centre de notre prière, de notre espérance et de notre charité. Parfois, je demande aux gens qui se disent catholiques : « En quoi croyez-vous ? » Ils répondent : « Je crois en Dieu » mais rarement ils vont dire : « Je crois en Jésus Christ. » C’est pourquoi nous portons le nom de « chrétien » à cause du Christ qui est au cœur de notre foi.

Que signifie : « Je suis la porte des brebis » ? Jésus est venu pour que nous ayons la vie en abondance

« Je suis venu pour que les brebis aient la vie et la vie en abondance » : Jésus, le bon berger, nous aime infiniment. C’est pourquoi il nous veut le plus grand bien possible. Jésus désire que nous vivions éternellement. Il veut pour nous la liberté intérieure qui nous permettra d’aimer et d’être aimés et ainsi, de pouvoir vivre dans sa paix et sa joie parfaite pour l’Éternité. Mais sommes-nous prêts à écouter sa Voix dans le silence de notre cœur ? Sommes-nous également prêts à placer le Seigneur Jésus au centre de notre vie ?

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 290 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire