Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile?

Retraite de carême 2021 : 1° jour

Résumé : Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? Jean a voulu mettre en relief des questions très importantes : Est-ce que tu crois? Croire quoi? Croire pour quoi? Croire comment? Qu’est-ce que c’est que croire?

Une retraite de carême afin de transmettre notre foi aux autres

Nous commençons aujourd’hui notre retraite paroissiale de carême sur le thème : « S’attacher au Christ avec saint Jean ». Cette retraite s’inspire en grand partie d’une retraite que je suis moi-même en train de vivre qui est prêchée par le frère Jacques, moine cistercien de Rougemont. Ce que je vais partager avec vous, ce n’est pas un résumé de l’enseignement du frère Jacques. Mais ce sera plutôt l’écho en moi de cette retraite. Ce sera en fait l’émerveillement que suscite en moi la retraite. Je me laisse interpellé par les enseignements du frère Jacques, je prie et voilà, ce que je trouve le plus beau et extraordinaire de sa retraite, je veux le partager avec vous. Et mon souhait, c’est que vous fassiez de même : que vous aussi vous puissiez partager avec une autre personne l’émerveillement de cette retraite. C’est comme cela qu’on entre dans la transmission de la foi. C’est beau la transmission de la foi qui n’est pas un contenu extérieur qu’on reçoit et qu’on transmet à quelqu’un d’autre. La transmission de la foi c’est le message de la foi que je reçois, dont je fais l’expérience, qui m’émerveille et me transforme et je partage à quelqu’un d’autre le plus beau de ce que j’ai expérimenté dans la foi. C’est la tradition vivante parce que chaque génération transmet dans ses propres mots, dans sa propre culture l’expérience toujours neuve de la foi. Même si c’est toujours le même message de fond, mais ce n’est jamais le même message parce qu’il est vécu et accueilli dans une génération nouvelle. Donc on entre dans cette expérience de la transmission de la foi. « S’attacher au Christ avec saint Jean » et aujourd’hui j’aimerais qu’on puisse se demander ensemble : Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? Parce qu’au moment où Jean écrit, il y a déjà l’évangile de Matthieu, de Luc et de Marc qui ont été déjà écrits, multipliés et sont répandus dans les communautés chrétiennes. Ces trois évangiles disent l’essentiel de ce qu’a été la vie de Jésus de Nazareth : sa naissance, sa vie, ses enseignements, ses miracles, sa relation avec ses disciples, sa Passion et sa mort, sa résurrection, l’envoi en mission … tout a déjà été dit. Alors pourquoi Jean va écrire un quatrième évangile? Et vous avez tous remarqué que l’évangile de Jean est différent des autres. Les trois premiers évangiles, on les appelle « les évangiles synoptiques » cela veut dire : saisir d’un regard un tableau d’ensemble. Ainsi, on peut mettre les évangiles de Marc, Matthieu et Luc côte à côte en parallèle. Ils racontent à peu près les mêmes événements à peu près dans le même ordre sauf quelques variantes. Tandis que l’évangile de Jean est complètement différent. Je vais dire des fois : les synoptiques disent ceci et Jean dit cela.

Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? Est-ce que tu crois?

Pourquoi Jean écrit? Nous sommes en l’an 90 à peu près, soixante ans après la mort et la résurrection de Jésus, les évangiles ont été écrits, les communautés chrétiennes se sont développées partout dans l’empire, les chrétiens vivent leur foi en petites églises locales et voilà que Jean qui voit tout cela aller se dit : il manque quelque chose. Il y a quelque chose d’important du message de Jésus, de la vie de Jésus, de la relation avec Jésus qui n’a pas été dit dans les évangiles et qui n’est pas compris par les chrétiens. Il faut absolument que cela soit consigné par écrit pour être transmis aux générations à venir. Et c’est quoi l’essentiel du message que nous livre l’évangile de Jean? Peut-être que répondriez-vous : c’est l’amour. Jean est le disciple bien-aimé, c’est dans son évangile qu’on retrouve les célèbres paroles de Jésus : « Aimez-vous comme moi je vous ai aimé, …, c’est à ce signe qu’on vous reconnaîtra comme mes disciples, …, le lavement des pieds qui est un grand symbole de l’amour etc… Mais si on pose un regard attentif sur l’évangile, on s’aperçoit que ce n’est pas cela qui revient. Quel est le mot qui revient le plus souvent dans l’évangile de Jean? Ce n’est pas le mot aimer ou amour. Si on fait un peu de statistiques, le verbe aimer revient 49 fois dans l’évangile de Jean, dont plus de la moitié dans le discours d’adieu. En dehors du discours d’adieu, le verbe aimer revient à peine une vingtaine de fois. Quel est le verbe qui revient le plus souvent dans l’évangile de Jean? Vous l’avez : c’est le verbe « croire » plus de 100 fois. Alors que dans les autres évangiles en tout et partout, le verbe « croire » apparaît seulement 42 fois. Donc le double uniquement dans l’évangile de Jean. On pourrait dire : croire ou ne pas croire, telle est la question que nous pose l’évangile de Jean. C’est cela qui revient sans cesse. Est-ce que tu crois? On va se demander : croire quoi? Croire pour quoi? Croire comment? Qu’est-ce que c’est que croire? Et Jean nous donne lui-même la réponse à la toute fin de son évangile. Vous vous souvenez tous de la célèbre rencontre de Jésus ressuscité avec Thomas : « Parce que tu m’as vu, Thomas, tu crois. Heureux ceux qui croiront sans avoir vu. Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a fait en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre, mais ceux-ci ont été écrits pour que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son Nom. »

Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? Croire quoi?

Donc, croire quoi? Croire que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu. Croire pour quoi? Croire pour qu’en croyant vous ayez la vie en son Nom. Croire que Jésus est le Fils de Dieu pour avoir la vie. Et croire comment? Il faut parcourir tout l’évangile : croire à la manière du disciple bien-aimé.

Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? La foi comme une adhésion à Jésus, le Fils de Dieu

Vous avez remarqué que dans l’évangile de Jean, celui-ci ne met jamais son nom. Il parle toujours du disciple bien-aimé, le disciple que Jésus aimait, celui que Jésus aimait. Jamais il ne met le nom de Jean. Pourquoi? Pour que toi tu puisses mettre ton nom : le disciple bien-aimé, c’est toi. La manière de croire à laquelle Jean veut t’amener, c’est à la manière de ce disciple bien-aimé donc, une foi amoureuse de Jésus. Dans l’évangile de Jean, la foi n’est jamais une adhésion intellectuelle à un contenu de la foi. Ce n’est pas de savoir que Jésus est le Fils de Dieu. La foi est une adhésion à la Vérité, la Vérité est une personne, c’est la personne de Jésus. Donc, croire, c’est adhérer de tout cœur à la personne de Jésus, s’attacher à Lui, donc l’aimer. Et on pourrait revoir tout l’évangile et voir ce refrain qui revient sans cesse : croire, est-ce que tu crois au Fils de Dieu.

Pourquoi Jean a-t-il écrit un évangile? Croire pour avoir la Vie, pour avoir l’Amour

Je donne seulement un exemple que j’aime beaucoup. Au chapitre 7 de l’évangile de Jean : nous sommes durant la fête juive qu’on appelle la fête des Tentes et Jean nous dit ceci : « Au jour solennel où se terminait la fête, Jésus debout s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, comme dit l’Écriture, de son cœur couleront des fleuves d’eau vive. En disant cela Jésus parlait de l’Esprit Saint qu’allait recevoir ceux qui croiraient en lui ». Ceux qui croient de leur cœur jaillissent des fleuves d’eau vive. Pourquoi? Parce qu’en croyant, ils reçoivent l’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour du Père, l’Esprit d’Amour divin qui fait de ceux qui le reçoivent des êtres d’où jaillit l’amour. Croire pour avoir la Vie. Croire pour avoir l’Amour. Et c’est la même chose car pour un être humain, vous le savez, vivre c’est aimer. Vivre n’est juste le fait de vivre biologiquement. Vivre c’est aimer. La personne qui n’aime pas est morte. Alors, c’est la question qui va nous accompagner tout au long de cette retraite : est-ce que tu crois que Jésus est le Fils de Dieu? Est-ce que tu le crois non pas seulement avec ta tête. Non pas je sais que Jésus est le Fils de Dieu parce que j’ai appris cela à la catéchèse. Non, mais est-ce que tu le crois avec ton cœur? Est-ce que tu désires t’attacher au Christ à la manière du disciple bien-aimé dont Jean nous raconte l’itinéraire dans son évangile?

SOURCE : CHAÎNE YOUTUBE DE NICOLAS TREMBLAY

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 32 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter