Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie

SOURCE IMAGE: Clip: "Miséricordieux comme le Père" par Richard Vidal in: Webtélé ECDQ

Résumé : Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. La peur et l’orgueil nous empêchent de nous remettre au Seigneur.

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. Nous suscitons la joie de Dieu en nous offrant entièrement à Lui

Le cœur de la louange, de l’adoration, c’est l’offrande de notre vie. « Je vous exhorte donc frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à vous offrir vous-même en sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu » (Romains 12.1). Dans les 11 premiers chapitres de sa lettre aux Romains, Paul rappelle tout ce que Dieu a fait pour nous : la création, notre propre vie, le salut en Jésus en nous donnant son propre Fils et le don du St Esprit. Dans notre culture compétitive, on nous enseigne à ne jamais abandonner ni céder. Il nous faut gagner, réussir, conquérir. Pourtant, se donner à Dieu et se recevoir de Lui dans une confiance totale est le secret de la joie profonde. C’est une réaction naturelle face à l’amour donné par le Seigneur lui-même qui nous a aimés le premier. Paul nous encourage donc à remettre entièrement notre vie à Dieu dans un acte d’offrande : « Je vous exhorte donc, frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à vous offrir vous-même en sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu » (Romains 12.1). Nous suscitons la joie de Dieu en nous offrant entièrement à Lui, c’est cela, la véritable adoration.

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. Deux obstacles nous empêchent d’offrir notre vie

Mais souvent la peur et l’orgueil, nous empêchent de nous remettre au Seigneur.

  1. La peur. Nous ne réalisons pas à quel point Dieu nous aime, alors nous pensons être responsables de tout et nous ne comptons que sur nous-mêmes. Plus nous réaliserons combien Dieu nous aime, plus il nous sera facile de nous en remettre à Lui.

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. Comment savoir que Dieu nous aime?

Comment savoir que Dieu nous aime? Il nous en donne de nombreuses preuves : Il nous le dit explicitement (Psaumes 145), Il ne nous quitte pas des yeux (Psaumes 139), Il veille sur notre vie (Matthieu 10.30), Il nous donne la capacité de jouir de toute sorte de biens (1 Lettre à Timothée 6.17), Il a de bons projets pour notre vie (Jérémie 29.11), Il nous pardonne (Psaume 86). Le Seigneur nous aime infiniment plus que nous ne pouvons l’imaginer! La plus grande manifestation de son amour, c’est le sacrifice de son Fils pour nous. « En ceci Dieu prouve son amour envers nous : le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs. » (Romains 5.8). Si nous souhaitons savoir à quel point nous comptons pour Dieu, regardons le Christ, les bras ouverts sur la croix, nous dire : « Je t’ai aimé jusqu’au bout ». Dieu ne veut pas forcer notre volonté, mais Il nous tend la main afin que nous venions à Lui de notre plein gré. Et comme Dieu est plein d’amour, Il est libérateur. En nous remettant à Lui, nous devenons des hommes libres et non des esclaves. Nous découvrons qu’Il n’est pas un tyran, mais un Sauveur; pas un patron, mais un frère; pas un dictateur, mais un ami.

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. L’orgueil nous empêche de nous offrir à Dieu dans la confiance

  1. Notre orgueil est le deuxième obstacle pour s’en remettre complètement à Dieu avec confiance. Cela correspond à la plus ancienne des tentations : « Vous serez comme des dieux» (Genèse 3.5). Ce désir de contrôle absolu provoque beaucoup de tensions dans notre vie. Nous n’acceptons pas notre humanité et nos faiblesses, nous sommes envieux, jaloux des capacités des autres… Mais que signifie s’en remettre, se soumettre? La soumission n’est pas synonyme de résignation passive ou de fatalisme. Il ne s’agit pas non plus de simplement accepter une situation. Il s’agit de donner notre vie. La soumission n’est faite ni pour les lâches, ni pour les mous. Et, il ne s’agit pas d’abandonner tout raisonnement rationnel. Nous soumettre, ce n’est pas étouffer notre personnalité. Dieu souhaite, au contraire, s’en servir. Donner notre vie enrichit notre personnalité.

C.S. Lewis (1898-1963. Romancier et poète irlandais, auteur notamment des Chroniques de Narnia) a dit : « Plus nous laissons Dieu régner en nous, plus nous devenons véritablement nous-mêmes, car Il nous a créés. Il a inventé toutes nos particularités. C’est quand je me tourne vers le Christ et que je me soumets à sa personnalité que la mienne commence vraiment à se révéler. »

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. De très nombreux exemples dans la Bible

Une vie totalement donnée se caractérise par la confiance. Abraham a suivi la Parole de Dieu sans savoir où cela le mènerait. Marie a cru à la parole de l’ange Gabriel sans savoir comment elle s’accomplirait. Joseph a cru au plan de Dieu sans comprendre pourquoi les événements se déroulaient ainsi. Chacun d’eux était totalement soumis à Dieu. Dieu emploie les personnes qui lui font totalement confiance. Si le Seigneur a choisi Marie pour être la mère de Jésus, ce n’était pas parce qu’elle était particulièrement douée, riche ou belle, mais parce qu’elle lui faisait totalement confiance. Lorsque l’ange lui expliqua le projet de Dieu, elle répondit calmement : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi selon ta parole » (Luc 1.38). Rien n’est plus puissant qu’une vie placée entre les mains de Dieu.

Le cœur de la louange : l’offrande de notre vie. La confiance en Dieu nous apporte la paix et nous rend libres

Nous n’avons pas besoin de tout porter avec nos seules forces. Au lieu de redoubler d’efforts, apprenons à faire davantage confiance à Dieu. Le meilleur exemple de vie donnée est Jésus. Il a voulu accomplir la volonté de Dieu. Quels sont les fruits de cette vie offerte? La confiance en Dieu nous apporte la paix et nous rend réellement libres. La confiance mène à la victoire, elle nous permet de combattre nous tentations, nos peurs. Elle ne nous affaiblit pas, mais nous fortifie. Remettons-lui tout : nos regrets passés, nos problèmes présents, nos projets, nos peurs, nos rêves, nos points faibles, nos habitudes, nos déceptions et nos complexes. Consciemment ou non, nous nous soumettons tous à une idée ou à quelqu’un. Si ce n’est pas à Dieu, ce sera à l’avis des autres, à l’argent, à la rancune, ou à notre orgueil, à nos convoitises et à notre ego. Nous avons été conçus pour adorer Dieu, et si nous ne le faisons pas, nous créerons d’autres choses auxquelles nous abandonnerons notre vie.

Se remettre à Dieu n’est jamais l’affaire d’un seul instant! Nous devons donc chaque matin remettre notre vie. « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive » (Luc 9.23).

Idée à méditer :

Le cœur de l’adoration, c’est de s’en remettre totalement à Dieu.

Verset pour accompagner ma journée : 

« Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi selon ta parole » (Luc 1.38).

Question à me poser :

Quels domaines de ma vie je refuse encore de soumettre à l’amour de Dieu?

AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE L’AUTEUR

SOURCE : P. Jean-Hubert Thieffry et Coll., En chemin vers l’Essentiel : Découvrir et mettre en pratique les 5 Essentiels de la vie en Christ, Édité par Motivé par l’Essentiel, 2019, pp. 30-33.

Imprimer

Soyez le premier à commenter