Le baptême comme une nouvelle naissance

#2 de la Série : Héritage baptismal

Résumé : Le baptême comme une nouvelle naissance. À la naissance, je passe d’un mode d’existence à un nouveau mode d’existence : un nouveau mode de respirer, de m’alimenter, d’être en relation avec les autres et une nouvelle autonomie.

On poursuit notre réflexion sur notre héritage baptismal. Dans le premier entretien je vous ai orienté vers le but ultime de notre baptême qui est de devenir eucharistie. Nous allons maintenant aborder le baptême comme une nouvelle naissance. On peut s’appuyer dans cette réflexion du baptême comme une nouvelle naissance sur la rencontre de Nicodème avec Jésus dans l’évangile de Jean au chapitre 3 :

« Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs.

02 Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. »

03 Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. »

04 Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? »

05 Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

06 Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit.

07 Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. »

 

Le baptême comme une nouvelle naissance pour entrer dans le Royaume de Dieu

Alors c’est un texte très dense avec des expressions très fortes : « naître d’en-haut » ou « naître de nouveau », « renaître », « naître de l’eau et de l’Esprit » pour entrer dans le Royaume de Dieu et pour voir le Royaume de Dieu. Par sa réponse, Jésus oriente Nicodème vers quelque chose d’autre. Il est en train de dire à Nicodème : Il ne s’agit pas d’en savoir plus ou d’en avoir plus. Ce n’est pas juste d’aller plus loin, c’est autre chose : une nouvelle naissance. « Ce qui est né de la chair est chair ». Quand bien même on voudrait développer plein de choses à partir de la chair, on n’entrera jamais dans le Royaume. C’est une nouvelle naissance de l’Esprit.

J’aimerais attirer votre attention sur quelque chose d’important. Des fois, assez spontanément quand on pense à la naissance, on la voit comme le début de notre vie. Notre vie va de la naissance à la mort. Mais c’est faux. Ma vie n’a pas commencé au moment de ma naissance. La veille de ma naissance, j’existais déjà avec tous mes morceaux. Et j’avais déjà 9 mois d’existence et de développement dans le ventre de ma maman. Le début de ma vie, c’est la conception lorsque le spermatozoïde de papa a rencontré l’ovule de maman, alors j’ai commencé à exister. Cela a donné un être nouveau qui va être moi avec physiquement mon ADN propre et unique qui est moi et à ce moment-là, Dieu insuffle en moi une âme immortelle qui donne l’être que je suis. Mais on ne dit jamais que le baptême est une nouvelle conception. Jésus nous dit qu’il faut renaître. Le baptême est une nouvelle naissance.

Le baptême comme une nouvelle naissance : Un nouveau mode d’existence

Qu’est-ce qui se passe à la naissance? À la naissance, je passe d’un mode d’existence à un nouveau mode d’existence. Je passe de la vie intra-utérine à la vie en ce monde. La naissance est un passage. Un nouveau mode d’existence avec un nouveau mode de respirer, de m’alimenter, d’être en relation avec les autres et une nouvelle autonomie. Et c’est impossible de revenir à l’ancien mode d’existence. Comme le dit Nicodème, on ne peut pas rentrer dans le ventre de notre mère.

Le baptême comme une nouvelle naissance : une nouvelle manière de respirer, de nous alimenter, d’entrer en relation

Au niveau spirituel, le baptême comme nouvelle naissance nous fait passer à un nouveau mode d’existence : spirituellement, une nouvelle manière de respirer, de nous alimenter, d’entrer en relation avec les autres et une nouvelle autonomie. Que sera ce nouveau mode d’existence que sera l’existence chrétienne? C’est un mode d’existence particulier que Jésus appelle : « voir le Royaume de Dieu ou entrer dans le Royaume ». Ce n’est pas juste après notre mort. Par le baptême de l’eau et de l’Esprit, on entre dans ce nouveau mode d’existence qui nous permet de voir le Royaume de Dieu et de vivre la réalité du Royaume.

Le baptême comme une nouvelle naissance dans la liberté de Dieu

La naissance est une réalité obligatoire. Après 9 mois de grossesse, l’enfant n’a pas le choix, il doit sortir du ventre maternel. Dans la vie spirituelle, il n’y a rien d’obligatoire. La vie spirituelle est essentiellement fondée sur la liberté. Donc, en quelque sorte, nous avons le choix de naître de l’eau et de l’Esprit ou de ne pas naître. Ainsi, le baptême n’est pas quelque chose d’automatique. J’ai reçu le baptême avec tous les dons associés au baptême, mais en même temps, pour que le baptême agisse sur ma vie et fonctionne, il faut que j’y consente. Que je dise oui à mon baptême, à cette vie nouvelle que j’ai reçue. J’ai à consentir à naître, laisser le Seigneur agir en moi. Donc, il y a cette part de liberté. Jésus disait : « Celui qui croira et sera baptisé ». Le baptême et la foi fonctionnent ensemble pour opérer cette nouvelle naissance. Aujourd’hui même, peut-être sommes-nous invités à redire oui à ce baptême que nous avons reçu. Mais peut-être, je n’ai pas encore la réponse là-dessus, est-ce que cela se peut au niveau spirituel qu’on puisse revenir dans le ventre maternel c’est-à-dire à la vie d’avant notre nouvelle naissance? Je pense que oui. Si on refuse cette vie nouvelle, on pourrait comme régresser à notre vie d’avant. Mais cela je n’ai pas la réponse.

Je vous invite aussi à réfléchir: dans le Catéchisme de l’Église Catholique on dit que nous recevons par le baptême le Don du Saint-Esprit, les vertus théologales de foi, d’espérance et de charité, et un accroissement ou un affermissement des vertus morales. Mais est-ce que nous recevons cela au baptême? Comme si avant le baptême on n’avait pas le Saint-Esprit, les vertus théologales et qu’au baptême nous les recevons. Ou bien si le baptême met en œuvre quelque chose qui est déjà là. La naissance nous enseigne cela : par la naissance je passe à un nouveau mode d’existence, donc une nouvelle manière de respirer où je vais respirer par la bouche et par le nez. Je ne pouvais pas faire cela dans le ventre maternel, cela aurait été ma mort. Mais tout mon système respiratoire était déjà là et dès ma naissance il commence à fonctionner. Même chose pour l’alimentation. Après ma naissance je vais m’alimenter par la bouche. Dans le ventre maternel, je ne pouvais pas faire cela évidemment. Mais tout mon système digestif était là et dès la naissance, le petit enfant est prêt à téter sa maman. Ainsi, par la naissance, cela se met en fonction. On voit cela aussi dans l’image de la semence, par exemple un pépin de pomme. Dans ce pépin est contenu toute la puissance de vie qui va permettre de devenir un pommier. Mais il n’y a rien qui se passe jusqu’à temps qu’il sera « baptisé » avec de l’eau. Alors l’eau va mettre en œuvre la puissance de vie qui est contenue dans le pépin. Donc, se pourrait-il que le baptême vienne en fait à nous arroser de l’eau et de l’Esprit et met en œuvre les puissances de vie qui sont déjà contenues dans l’être humain. Et si elles sont déjà contenues, cela veut dire que l’être humain est créé en vue du baptême, en vue de cette nouvelle naissance. Offrir le baptême, c’est offrir à toute personne humaine la possibilité de devenir ce pour quoi elle a été créée. Si une personne n’est pas baptisée, il y a quelque chose en elle qui aspire à cela. C’est donc une réponse aux aspirations profondes du cœur humain qui est déjà en nous.

Partage pour aller plus loin :

Le baptême comme nouveau mode d’existence qui nous permet de voir le Royaume de Dieu, qu’est-ce que cela change dans votre vie? Qu’est-ce qui est différent d’une existence qui n’est pas renouvelée par l’eau et l’Esprit?

SOURCE : Chaîne Youtube Nicolas Tremblay : Série : Héritage baptismal #2

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 47 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire