Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves

Homélie du 3ème Dimanche de l’Avent A 2019

Résumé : Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves. Ainsi, il a recourt à l’aide du Seigneur Jésus afin de sortir de l’obscurité du doute.

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves dans lesquelles nous ne comprenons plus rien

« Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jean-Baptiste qui est en prison envoie ses disciples poser à Jésus une question assez surprenante. C’est surprenant parce que Jean-Baptiste est celui qui a reconnu Jésus comme le Messie au début de sa prédication dans le désert : « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. » Et maintenant, il semble renoncer à sa parole prophétique. Comment expliquer ce changement ?  À mon avis, il y a deux explications possibles :

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves en allant vers Jésus afin qu’il nous donne davantage de lumière

  1. Avant la venue du Messie, Jean-Baptiste avait probablement une idée assez sommaire de l’identité du Messie. Quand nous lisons sa prédication dans le désert, nous voyons que Jean concevait le Messie de Dieu surtout comme un moraliste et un justicier inflexible qui devrait accomplir la Justice de Dieu avec force et même violence. Mais voilà qu’il entend dire que Jésus ne correspond pas à son idée car Jésus est doux, humble, patient et rempli de miséricorde envers tous et surtout avec les pécheurs. Donc Jean veut tirer au clair ce changement d’attitude et c’est pourquoi, il envoie ses disciples afin d’obtenir des clarifications sur la mission de Jésus. Ici, Jean-Baptiste nous donne une leçon parce qu’il peut nous arriver à nous aussi de nous faire une certaine idée de Jésus. L’exemple de Jean-Baptiste nous invite à ne pas rester sur nos préjugés concernant Jésus ou Dieu. Nous devons ainsi chercher à vérifier si nos idées sur Jésus sont en conformité avec la présentation que nous en fait l’Évangile ou avec le témoignage des saints ou avec l’enseignement des Papes. Ainsi, nous pourrons être en mesure de mieux reconnaître si nos idées personnelles sur Dieu et sur Jésus sont vraies ou non.

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves : car nous devons nous attendre à être éprouvés dans notre vie spirituelle

2. Il y a peut-être aussi une autre explication au changement de pensée de la part de Jean-Baptiste. Peut-être à ce moment particulier de sa vie, Jean-Baptiste éprouvait une forte désolation spirituelle. Pour le comprendre, il faut se mettre à sa place dans le contexte de sa vie. Il faut considérer que Jean-Baptiste est en prison. À cette époque, les prisons étaient très inconfortables, elles étaient comme un donjon humide et sombre. Sa situation physique était probablement un symbole de sa situation spirituelle. Probablement, Jean a vécu une grande obscurité spirituelle c’est-à-dire que la foi de Jean-Baptiste a traversé une grande épreuve. Les ténèbres du doute ont dû l’envahir si bien qu’il n’était plus sûr de rien. Cette épreuve spirituelle peut arriver à nous tous et aussi aux plus grands saints. Par exemple, vous avez déjà entendu parler de Mère Teresa de Calcutta. Comme vous le savez, pendant de nombreuses années, elle a vécu sa foi dans les ténèbres et l’aridité complète. Nous aussi, nous pouvons, à un certain moment de notre vie spirituelle, éprouver des doutes et une aridité spirituelle qui font en sorte que nous ne ressentons plus la douceur de l’amour du Seigneur et de sa Lumière. Le Seigneur peut permettre ces épreuves spirituelles afin de nous purifier de nos attachements humains qui font en sorte que nous croyons au Seigneur pour des raisons humaines et non spirituelles.

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves en posant des questions au Seigneur afin d’approfondir notre foi

Jean-Baptiste nous enseigne ici un bon exemple pour nous apprendre à vaincre les doutes qui ébranlent notre foi, notre espérance ou notre charité. Dans ces moments d’épreuves, nous devons faire comme Jean-Baptiste : nous devons nous tourner vers Jésus dans la prière avec détermination et résolution.   Si vous remarquez, Jésus ne reproche pas à Jean-Baptiste ses questions. Au contraire, Jésus loue Jean-Baptiste parce qu’il accomplit sa mission de prophète en cherchant la Vérité. De la même manière, pour nous aussi, le Seigneur ne nous reproche pas d’avoir eu des questions sur notre foi. Car poser des questions sur notre foi est un signe que nous prenons notre foi au sérieux et que nous désirons vivre dans une plus grande cohérence et grandir dans la foi.

Ainsi, lorsque nous sommes dans l’épreuve spirituelle de l’obscurité du doute et de la désolation spirituelle, nous devons faire deux choses :

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves en développant la vertu de patience

Tout d’abord, nous devons être patient (2ème lecture : « Prenez patience, mes frères, jusqu’à ce que le Seigneur vienne ») parce que sans la vertu de patience, nous ne pouvons surmonter aucun obstacle et aucune épreuve. Ainsi, grâce à la patience, nous pourrons tenir fermement dans la prière et la participation aux sacrements.

Jean-Baptiste nous montre comment vaincre les épreuves en cherchant à découvrir l’action de libération du Seigneur autour de nous

Deuxièmement, nous devons être capables de porter un regard critique sur nos idées personnelles afin de renouveler notre foi par la méditation de la Parole de l’Évangile. Jésus dit dans l’Évangile : « Va rapporter à Jean ce que tu entends et vois : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et l’Évangile est annoncé aux pauvres. » Donc, nous aussi devons regarder attentivement autour de nous les signes de l’action de Dieu. Alors nous verrons peut-être ce frère alcoolique dont la vie boitait et qui a pu reprendre le bon chemin quand il a réussi à accepter Dieu dans sa vie. Ou peut-être verrons-nous cette femme qui ne comprenait le sens de sa vie jusqu’à ce qu’elle ait accueilli la Lumière de Dieu qui l’a remplie de la joie de Dieu. Ou peut-être encore nous verrons des malades qui étaient découragés qui ont pu trouver du réconfort grâce à la compassion et aux bons soins d’une bonne infirmière ou d’un bon médecin.

Demandons donc au Seigneur de renouveler notre regard de foi afin que nous puissions voir les signes du Royaume de l’Amour de Dieu autour de nous, et ainsi, nous pourrons sortir de l’obscurité de nos doutes de foi.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 285 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la paroisse St Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Tremble, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire