Incarner l’amour et la parole de Jésus

Résumé : Incarner l’amour et la parole de Jésus. Le mystère de foi de l’incarnation du Verbe de Dieu dans notre humanité permet que nous incarnions l’amour de Jésus.

On poursuit notre réflexion sur notre énoncé de mission : « Vivre l’Église au cœur de nos maisons pour incarner l’amour et la parole de Jésus en Église à l’école de Marie à travers les 5 essentiels de la vie chrétienne ». Aujourd’hui, nous allons nous arrêter sur le cœur de l’énoncé de mission : « pour incarner l’amour et la parole de Jésus ». Le verbe incarner n’est pas utiliser très souvent dans nos conversations quotidiennes mais c’est un verbe très important dans notre vie chrétienne. Parce qu’au cœur de notre vie chrétienne il y a le mystère de l’incarnation. Le fait que le Fils unique de Dieu vienne dans notre humanité qui est exprimé dans l’évangile de Jean au chapitre 1 : « AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. (…) Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité ».

Incarner l’amour et la parole de Jésus grâce au mystère de l’incarnation

Dans ce mystère de l’incarnation, il y a deux réalités distinctes qu’il faut bien comprendre et séparer. D’une part, l’incarnation signifie qu’une réalité immatérielle, un esprit (puisque Dieu est Esprit) entre dans la chair. Mais le fait qu’une réalité spirituelle entre dans la chair, ce n’est pas cela qui est le mystère de la foi. Parce que cela fait partie de notre réalité quotidienne. C’est une réalité mystérieuse mais un mystère de foi n’est pas une réalité mystérieuse. C’est le contraire. Une réalité mystérieuse est une réalité qu’on n’arrive pas à comprendre pleinement mais on cherche à la comprendre et on en vient à faire la lumière et à élucider le mystère. Par exemple, on a élucidé il y a quelques semaines le mystère du meurtre d’une jeune femme 22 ans plus tard en découvrant le meurtrier. Les gens cherchent à élucider le mystère des pyramides d’Égypte. Quelque chose qui est mystérieux est quelque chose qui est obscure et on cherche à faire la lumière sur cette réalité. Mais un mystère de foi, c’est le contraire. Un mystère de foi est une réalité lumineuse et non obscure. C’est une lumière projetée sur notre intelligence pour lui apporter la lumière de la foi. Il se peut que cela soit tellement éblouissant que notre intelligence soit éblouie comme nos yeux devant le soleil. Dans le mystère de l’incarnation, quel est le mystère de foi? Ce n’est pas qu’un esprit entre dans la chair mais c’est que Dieu entre dans notre monde. C’est cela le mystère de foi. Dieu entre dans notre humanité. Et parce que nous croyons cela, nous pouvons inclure dans notre énoncé de mission : « pour incarner l’amour et la parole de Jésus ». On s’appuie sur notre foi dans le mystère de l’incarnation pour l’insérer dans l’énoncé de notre mission.

Incarner l’amour et la parole de Jésus : comment le spirituel s’incarne-t-il dans notre vie?

J’aimerais maintenant qu’on s’arrête sur cette réalité quotidienne de l’incarnation. Non pas le mystère de la foi mais la réalité de l’incarnation dans notre quotidien. Par exemple, il y a quelques années j’allais au lac St-Jean visiter ma sœur Fabienne qui me dit : « mon mari et moi, cette année, nous sommes passés en mode réalisation. Il y a plein de projets que nous avions pensé faire et cette année on a décidé qu’on le faisait ». Elle aurait pu dire qu’on est passé en mode « incarnation ». On avait des projets, des rêves dans notre esprit, c’est spirituel. Et cette réalité spirituelle qui les habitait depuis des années passe dans leur chair, dans leurs actions et le mette en œuvre. Cela est au cœur de notre vie humaine. Notre vie humaine est faite comme cela. Nous sommes corps et âme (réalité spirituelle) et à tout moment l’âme (réalité spirituelle) s’incarne et se déverse dans notre chair. Notre âme se réalise par les 3 puissances de l’âme qui sont : la volonté, l’entendement et la mémoire (imagination et sensibilité). Par exemple, je pense à quelque chose : il faudrait que j’appelle à la municipalité de Ste Marcelline pour réserver la salle communautaire. Cela est une pensée. C’est spirituel une pensée. Alors je prends le téléphone et j’appelle à la municipalité. Ainsi, ma pensée (réalité spirituelle) passe ou s’incarne dans ma vie concrète. Même chose pour la volonté. Je veux, je désire, j’aimerais aller visiter ma mère à l’occasion de Noël. Un jour ou l’autre je vais le faire ou je ne le ferai pas. Mais entre le vouloir et le faire ou bien entre la pensée et l’action, il peut se passer plein de choses qui vont faire que ce que je voulais faire ne se fera pas comme j’avais voulu. Et plus encore, cela se peut que ce que je veux ne soit pas la volonté de Dieu. Donc, je n’incarnerai pas la Volonté de Dieu. Il se peut que je ce que je pense ne soit pas la pensée de Dieu alors je n’incarnerai pas la pensée de Dieu. L’énoncé de mission : « pour s’aider et en venir à incarner de plus en plus dans nos vies l’amour et la parole de Jésus ». Que ma volonté et ma pensée correspondent à celles de Dieu, manifestées dans le Christ Jésus et je réussisse à les mettre en œuvre. Je termine avec le beau verset de saint Paul dans la lettre aux Romains, chapitre 7, versets 14-15 : « Nous savons bien que la Loi est une réalité spirituelle : mais moi, je suis un homme charnel, vendu au péché. En effet, ma façon d’agir, je ne la comprends pas, car ce que je voudrais, cela, je ne le réalise pas ; mais ce que je déteste, c’est cela que je fais ».

Je vous laisse quelques questions de partage :

  • Qu’est-ce que vous avez compris dans cet enseignement?
  • Partagez des exemples dans votre vie : j’ai pensé à quelque chose mais ce n’est pas cela que j’ai mis en œuvre. Qu’est-ce qui s’est passé entre ce que je voulais faire et ce qui s’est fait?
  • Qu’est-ce qui vous aide pour mettre en œuvre l’amour et la parole de Jésus?

 

SOURCE : Page Youtube de Nicolas Tremblay

Imprimer
Avatar photo
A propos Nicolas Tremblay 51 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire