Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui?

Homélie de Pâques 2021

Résumé : Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui? Il nous libère de la culpabilité face au passé, de l’inquiétude face à l’avenir, du non-sens de la vie et de l’idée qu’on puisse « gagner son ciel par soi-même ».

Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui? Il veut nous libérer des 4 plus grands problèmes de notre vie

Marie-Madeleine se rendit au tombeau de Jésus. Elle ne s’attendait pas à faire l’expérience de Jésus ressuscité. Pas du tout. Elle se rendait au tombeau simplement pour parfumer son corps comme c’était la tradition de le faire. C’est tellement vrai que quand elle va arriver au tombeau et qu’elle va voir le tombeau vide, Marie-Madeleine n’en conclue pas que Jésus est ressuscité. Tout ce qu’elle faisait : elle restait là. Et ce n’est que par après, un peu plus tard, que Marie-Madeleine et les apôtres vont faire l’expérience de Jésus ressuscité dans leur vie. Et à partir de ce moment-là, je dirais que c’est plus fort qu’un discours parce qu’on peut voir que la vie de Marie-Madeleine et la vie des apôtres vont être complètement transformées. Et pas pour deux jours. Pas pour deux semaines. Leur vie va être transformée pour toujours. Les apôtres, de peureux qu’ils étaient, ils vont commencer à parler sur la place publique. On va même les menacer de mort : « Ne parlez pas sinon on va vous tuer ». Rien à faire, ils parlaient. Et c’est beau de se rappeler comment cette résurrection s’est vécue, mais faire tes Pâques en 2021, c’est se demander nous autres aussi : Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui? Comme il a libéré les apôtres. Comme il a libéré Marie-Madeleine. Je dirais qu’en cette fête de Pâques, la Bonne Nouvelle c’est que Dieu veut nous libérer à travers la résurrection de son Fils de ce que moi j’appellerais : les quatre plus grands problèmes de notre vie. De quoi veut-il nous libérer?

  • Dieu veut nous libérer de la culpabilité face à notre passé;
  • Il veut nous libérer de l’inquiétude face à notre avenir;
  • Il veut nous libérer de dire cette vie-là sans but, sans sens, il y en a un sens;
  • Il veut nous libérer de la nécessité de gagner notre ciel à bout de nos forces.

Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui? Il veut nous libérer de la culpabilité face au passé

Alors, première libération : Jésus ressuscité vient nous libérer de la culpabilité qu’on peut avoir face à notre passé. Savez-vous que la culpabilité est le destructeur numéro 1 du bonheur. La culpabilité est la première source de stress. C’est tellement vrai que la culpabilité rend des personnes malades même physiquement. On dit même que la culpabilité est la première cause des dépressions. Et vous comme moi, de temps en temps, on se sent tous coupables. On regrette des choses parce qu’il n’y a personne qui est parfait. Nous avons tous dit à un moment donné des paroles qu’on a regretté d’avoir dites. On a tous fait des choses qu’on a regretté d’avoir faites. C’est pour cela qu’on se sent coupable. Mais la bonne nouvelle de Pâques, c’est que Dieu nous donne par la résurrection de son Fils la chance de nous reprendre. En mourant sur la croix, Jésus a pris sur lui nos erreurs et nos péchés. Il a pris cela sur son compte. Son Père nous a pardonné grâce à la mort et la résurrection de son Fils. L’expression que j’aime dire : c’est comme si Jésus a payé d’avance. Il a payé la facture d’avance afin que nous ne vivions pas dans la culpabilité. Et ce qu’on veut nous dire en cette fête de Pâques : arrêtons de nous crucifier sur la croix à cause de nos erreurs passées, il y en a un qui a été crucifié à notre place. C’est fait cet aspect-là. Quand j’ai préparé cette homélie, moi je suis un homme visuel, j’aime toujours avoir un signe pour dire à quoi cela ressemble ce que Dieu a fait par la mort et résurrection de son Fils. J’ai donc pensé à un jeu de mon enfance. Je viens d’une famille modeste et je n’ai jamais eu ce jeu. Mais je l’ai aujourd’hui : « Edge and sketch » : il a deux boutons qui font des lignes horizontales et verticales. C’est pour faire des dessins. Si tu veux faire un autre dessin, tu le vires à l’envers, tu le secoues et le dessin disparaît. C’est prêt à recommencer. Pourquoi est-ce que je vous parle de cela? C’est pour dire que Dieu fait exactement la même chose avec nous par rapport à nos erreurs passées. Quand je vous dis que Dieu nous libère de nos culpabilités, c’est à ce jeu que cela me fait penser. J’espère qu’il ne nous secoue pas trop quand il nous renverse. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il est toujours prêt à nous mettre un tableau neuf pour qu’on puisse reprendre. Alors, première libération, moi j’y crois beaucoup : ne vivons pas dans la culpabilité. Il y a quelqu’un qui a réglé la note pour nous. On peut repartir sur une page neuve. Cela est une bonne nouvelle de Pâques.

Comment Jésus ressuscité peut nous libérer aujourd’hui? Il veut nous libérer de l’inquiétude face à l’avenir

Deuxième libération : Jésus ressuscité nous libère de l’inquiétude qu’on a face à l’avenir. Qui d’entre nous ne s’est jamais inquiétés pour l’avenir? Ce n’est pas nécessaire de lever la main. Je ne vous croirai pas. On s’inquiète tous. Pourquoi on s’inquiète? On s’inquiète pour notre santé, pour la santé de nos proches, pour nos finances, pour notre travail, pour nos enfants, pour nos petit-enfants. On aimerait beaucoup d’être capable de détecter de quoi l’avenir va être fait. C’est tellement vrai, savez-vous qu’il y a des gens dans notre monde présentement qui gaspille des fortunes pour aller consulter des médiums. Qui donne des résultats médium-saignants. Croire à la résurrection de Jésus, c’est croire qu’il nous accompagne. Et quand cela arrive (cela m’arrive à moi aussi) de nous inquiéter pour l’avenir, on devrait se dire : si cela vaut la peine de s’inquiéter, cela vaut la peine de prier. C’est à cela qu’on croit nous autres. Fêter Pâques, c’est reconnaître que si Dieu a été capable de ressusciter son Fils qui était mort (ce n’est pas une petite affaire), pouvons-nous lui faire confiance qu’il va nous aider dans les problèmes que nous allons rencontrer à l’avenir? C’est ce Dieu-là qu’on prie. Ce Jésus ressuscité, c’est celui qui nous accompagne maintenant. Il est aussi présent ici que toute autre personne présente dans les bancs. Sauf qu’on ne le voit pas avec nos yeux. Ce Jésus ressuscité qui m’accompagne aujourd’hui, il va nous accompagner demain. Qu’est-ce qu’il va faire? Parce que des fois on peut avoir une foi magique. Des gens disent : « si je suis une personne chrétienne, si je prie, je ne rencontrerai aucune difficulté ». Cela, c’est de la magie. Ce n’est pas à cela qu’on croit nous autres. Qu’est-ce qu’il nous a promis, c’est ceci : Il va être avec nous. Cela veut dire quoi? Cela ne veut pas dire que je ne rencontrerai plus d’obstacles. Mais il peut faire deux choses quand je rencontrerai des obstacles : il va me protéger de la souffrance mais dans d’autres cas, il ne me protègera pas de la souffrance. Qu’est-ce qu’il va faire? Il va me donner une très grande force pour que je sois capable d’y faire face. Parfois, il arrive une épreuve dans ta vie que tu n’avais pas prévue et tu ne pensais jamais que tu avais à l’intérieur de toi une si grande force. C’est cela notre foi. La force que vous avez besoin pour soutenir les épreuves qui s’en viennent ce n’est pas la même que moi. Pourquoi? Ce ne sont pas les mêmes épreuves que je vais avoir que les vôtres. Mais on va tous en avoir.

Il veut nous libérer du non-sens de la vie et de l’erreur de penser qu’on peut gagner son ciel par soi-même

À partir de la semaine prochaine, on verra aussi comment se libérer : ma vie présente, est-ce que je perds mon temps ou est-ce que cela a du sens? Non, non, non. Il a donné du sens à ce que je suis en train de vivre. Et des fois on pensait anciennement qu’il fallait « gagner notre ciel ». Si je suis fin, gentil, si je ne fais jamais d’erreur, je vais aller au ciel. Non, non, non. Ce n’est pas de même que cela marche. Il m’a libéré de cette nécessité que je gagne mon ciel par moi-même. C’est Lui qu’il l’a gagné pour moi. Tout cela pour dire que cela vaut la peine de fêter Pâques quand on croit que ce n’est pas juste une histoire et que c’est présent dans notre vie.

En terminant cette homélie, je voudrais faire une prière en notre nom à tous : En cette fête de Pâques, Jésus ressuscité, je crois vraiment que tu es présent dans ma vie et agissant dans ma vie. Pendant ce moment où je suis dans l’église aujourd’hui, j’aimerais te confier une culpabilité qui m’agace, qui est reliée à mon passé. Je voudrais aussi te confier une inquiétude que j’ai face à ce qui s’en vient, face à l’avenir. Je veux te dire merci parce que je crois que tu es vraiment là. Merci de me libérer de tout cela. Amen.

SOURCE : CHAÎNE YOUTUBE DE JEAN-CLAUDE HURIAUX

Imprimer

Soyez le premier à commenter