Le cœur bien disposé

Homélie pour le 7ème dimanche du Temps ordinaire - Année «A» - Mt 5, 38-48

SOURCE IMAGE: Clip: Préparez le chemin du Seigneur" (Paroisse SJV)

Introduction : Des cœurs bien disposés…

… rencontrés par M. C. Allam

Chers frères,

Magdi Cristiano Allam, menacé de mort, vivait depuis cinq ans sous escorte policière en Italie. A 56 ans, il demande le baptême et le reçoit des mains du Pape Benoît XVI, le 23 mars 2008. Son baptême a suscité de violentes critiques, contre lui et contre Benoît XVI. Egyptien de naissance, cet écrivain et journaliste réputé, était directeur adjoint du quotidien Italien, le “Corriere della Sera“. Magdi Cristiano a adressé une lettre à son directeur pour raconter sa conversion : «  Cher directeur, […]  hier soir, veille de Pâques, je me suis converti à la religion catholique, renonçant ainsi à mon ancienne foi musulmane. […] La Providence m’a fait rencontrer des Catholiques pratiquants de bonne volonté qui, à cause de leur témoignage et de leur amitié, sont peu à peu devenus un point de référence sur le plan de la certitude de la vérité et de la solidité des valeurs. […] Sans aucun doute, la rencontre la plus extraordinaire et qui a le plus influé sur ma décision de me convertir, c’est celle du pape Benoît XVI. Lorsque j’étais Musulman, je l’ai admiré et défendu pour sa capacité à faire, du lien indissociable entre foi et raison, le fondement de la religion authentique et de la civilisation de l’homme. […]  Mon itinéraire a commencé quand j’avais quatre ans. Ma mère, Safeya, était une Musulmane croyante et pratiquante. […] Elle  m’a confié aux soins pleins de tendresse de Sœur Lavinia, de l’ordre des Comboniennes. Elle était convaincue que je recevrais une bonne éducation chez ces religieuses catholiques italiennes. […] C’est grâce aux religieux catholiques que j’ai acquis une conception profondément et essentiellement éthique de la vie. Selon cette conception, la personne créée à l’image et à la ressemblance de Dieu est appelée à remplir une mission […] axée sur le sens de la responsabilité individuelle et du devoir envers la collectivité. A cause de cette éducation chrétienne et parce que j’ai partagé l’expérience de la vie avec des religieux catholiques, j’ai toujours eu une foi profonde en la transcendance et j’ai toujours recherché la certitude de la vérité dans les valeurs absolues et universelles. A un moment donné, la présence aimante et le zèle religieux de ma mère m’ont rapproché de l’Islam. Je l’ai pratiqué périodiquement sur le plan cultuel et j’y ai cru sur le plan spirituel. J’en faisais une interprétation qui à l’époque – les années soixante – correspondait en gros à une foi respectueuse de l’homme et tolérante envers le prochain. Le contexte était celui du régime de Nasser, avec une prédominance du principe laïque consistant à séparer la sphère religieuse de la sphère séculière. […] Dès cette époque, je lisais la Bible et les Evangiles et j’étais particulièrement fasciné par la figure humaine et divine de Jésus. […] Cher directeur, tu m’as demandé si je ne craignais pas pour ma vie, parce que je serais conscient que ma conversion au christianisme m’attirera certainement une énième – et beaucoup plus grave – condamnation à mort pour apostasie. Tu as tout à fait raison. Je sais à quoi je m’expose mais j’affronterai mon destin la tête haute, sans courber l’échine et avec la solidité intérieure de celui qui est sûr de sa foi. […] Aujourd’hui, Benoît XVI nous dit, par son témoignage, qu’il faut vaincre la peur et ne pas craindre d’affirmer la vérité de Jésus, y compris aux Musulmans. […] Je prie Dieu pour que ce jour de Pâques spécial voie la résurrection spirituelle de tous les fidèles au Christ qui ont été jusqu’à maintenant dominés par la peur. Joyeuses Pâques à tous. »

… est-ce la clé de la sainteté ?         

« Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, Je suis saint. » (Lv. 19, 2) La bonne volonté dont les Chrétiens ont témoigné auprès de Magdi Cristiano Allam, de la plus humble religieuse, au Pape Benoît XVI, est-ce cela la sainteté ? Un cœur bien disposé, est-ce cela l’habitation du Saint Esprit dans une âme ? Un cœur appliqué à faire le bien, est-ce cela qui permet d’aimer même son ennemi, d’être « parfaits comme votre Père céleste est parfait »? (Mt. 5, 48) Ce sont là les questions que posent les lectures d’aujourd’hui. Pouvons- nous être saints ? Est-ce optionnel ?   

1. Le cœur bien disposé…

… d’Israël dans le désert  

Au chapitre 10 du livre de l’Exode, la Bible rapporte que Dieu, par l’intermédiaire de Moïse, s’est adressé à toute la communauté des fils d’Israël pour édifier sa Demeure. Mais Moïse ne s’adresse :

  • Qu’à ceux qui y sont incités dans leurs cœurs : « Que tous ceux que leur cœur y incite apportent la contribution de Yahvé. » (Ex. 35, 5)
  • Qu’à un peuple qui sonde son cœur. Toute la communauté, après les instructions précises de Moïse sur les contributions à apporter, se retire. Chacun réfléchit.
  • Qu’à ceux qui se laissent entraîner par leur cœur et leur bonne volonté. « Tous ceux qui furent entraînés par le cœur et animés de bonne volonté, vinrent et apportèrent une offrande pour le travail de la Tente du Rendez-vous. » (Ex. 35, 21)
  • Qu’à ceux qui, ayant sondé leur cœur, agissent. Au verset 22, il est dit que : « Les hommes vinrent aussi bien que les femmes, tous ceux dont le cœur était bien disposé apportèrent des broches, des anneaux, des bagues, des colliers ». (Ex. 35, 22)
  • Qu’aux gens qui ont sondé leurs capacités. Au verset 26, il est dit que « toutes les femmes dont le cœur était bien disposé, et qui avaient de l’habileté, filèrent du poil de chèvre ».

Le résultat ne se fait pas attendre. La générosité à un effet d’entraînement. Au verset 29, la générosité gagne tout le monde : « Tous les enfants d’Israël, hommes et femmes, dont le cœur était disposé à contribuer à l’ensemble de l’ouvrage que Yahvé, par l’intermédiaire de Moïse, avait ordonné d’exécuter, apportèrent une offrande à Yahvé. » L’entraînement est tel que la contribution dépasse les besoins. Moïse se voit contraint de publier l’arrêt des offrandes pour le sanctuaire. (Ex. 36, 5-6)

… des Chrétiens qui entourent M.C. Allam

Le cœur bien disposé, agissant et capable de nombreux Chrétiens explique la conversion d’Allam. Il nomme tous ceux qui l’ont touché : Outre Sœur Lavinia qu’il avait eu le bonheur de rencontrer dans son enfance, ses nombreux amis de Communion et Libération, ses amis salésiens, des prêtres, des évêques, dont Mgr Rino Fisichella, chargé de la Congrégation pour l’évangélisation, qui l’a suivi personnellement.

… des Chrétiens ?

La semaine dernière, un petit tract circulait après la prédication : « Et si on s’invitait ? » Une soixantaine de personnes ont déjà rempli la fiche, prêtes à inviter ou à se faire inviter par un inconnu ! 

  • Quelques-uns n’ont pas voulu répondre. Peut-être répondront-ils plus tard, par un effet d’entraînement, peut-être non. C’est entre leurs mains.
  • Ceux qui ont répondu, doivent maintenant prendre le temps du recul, comme l’a fait Israël : « Me laisserai-je entraîner par mon cœur ? Serai-je de bonne volonté ? Apporterai-je ma contribution pour édifier « le sanctuaire de Dieu » qui est l’Eglise ?
  • Ceux qui ont répondu, doivent faire plus encore. Apporter « des broches, des anneaux, des bagues, des colliers », c’est bien. Mais il faut « filer le poil de chèvre », c’est-à-dire s’engager dans un travail. Filer le poil de chèvre s’apprend. Etre un vrai Chrétien, qui fait plus que d’apporter deux euros à la quête, s’apprend. C’est la raison pour laquelle je vous propose un parcours « Alpha », 1ère lettre de l’alphabet grec. On reprend, courageusement, son chemin, un chemin quitté il y a peut-être 20, 30 ou 40 ans, pour bâtir le Sanctuaire, au lieu d’en profiter sans y mettre du sien. C’est plus honnête, c’est plus vrai, même si cela fait peur.

2. Le cœur bien disposé accepte ce que Dieu envoie …

« Soyez saints, car Moi, Je suis saint. » (Lv. 19, 2) « Vous donc, soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait. » Ce n’est pas optionnel. Ce sont des commandements. Est-ce hors de notre portée ? Il ne semble pas. Dans le merveilleux livre « l’abandon à la Providence divine » du Père de Caussade,  la sainteté est résumée à ceci : la coopération fidèle de l’âme à la Providence.

  • Est-ce un hasard si un paroissien me fait part d’un tract circulant dans une paroisse rencontrée en vacances: « Et si on s’invitait ? »
  • Est-ce un hasard si le site que je me proposais de vous faire suivre pour le temps du Carême n’est toujours pas prêt, après la promesse répétée qu’il serait prêt en septembre, à Noël, puis pour le Carême ?
  • Est-ce un hasard si je suis mis en contact avec un parcours Alpha revisité et facile d’accès pour ceux qui veulent reprendre pied dans leur foi chrétienne, juste avant le Carême ? Le Père de Caussade écrit : « [L’] exercice passif [de la sainteté] consiste dans l’acceptation amoureuse de tout ce que Dieu nous envoie à chaque instant. »
  • Est-ce « au-dessus de nos forces » ? Non, répond encore le Père de Caussade : « Dieu ne demande de notre part que l’aisé et le facile. » Est-ce difficile d’inviter ou d’être invité ? Non. C’est très facile. Est-ce difficile de mettre une clé USB dans un ordinateur ? Non, C’est très facile.

Conclusion : Le cœur bien disposé : fondement de la sainteté…

La sainteté, c’est simplement un cœur bien disposé, la bonne volonté qui « écoute Dieu de moment en moment ». Les signes de Dieu sont nombreux. Il suffit d’y répondre par un « adsum », « me voici ». Faisons-le. Bâtissons le Sanctuaire ensemble.  

 

Prions : « Seigneur, permets-moi de voir et répondre aux multiples signes de Ta Providence. Amen. »  

Oraison jaculatoire : « Parle, Seigneur, par Tes signes, ton serviteur écoute. »

Question : Quels ont été les signes que Dieu m’a adressés cette semaine ?

Suggestion : « Et si on s’invitait ? » Dans votre paroisse aussi ?

 

Imprimer
Geoffroy de Lestrange
A propos Geoffroy de Lestrange 75 Articles
Le père de Lestrange, curé dans le monde rural, a fait ses études supérieures aux États-Unis. Il y a découvert le Renouveau charismatique catholique ainsi que les églises évangéliques. Bénédictin, puis profès simple chez les frères de Saint-Jean, il a découvert par ces contacts divers, l'importance de la prière pour une nouvelle Pentecôte dans l'Église, souhaitée par tant de papes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire