Ascension et le mandat missionnaire

Résumé: Ascension et le mandat missionnaire: Jésus donna à ses apôtres le mandat missionnaire au jour de l’Ascension.  Ainsi, Jésus, le jour de son Ascension, envoie tous ses apôtres dans le monde entier pour « faire des disciples ». Dorénavant, l’annonce du salut en Jésus Christ repose sur les épaules des apôtres et de tous les membres de la communauté chrétienne qui se doivent d’annoncer à tous la Bonne Nouvelle du Salut en Jésus ressuscité.

Nous remercions le père Guy Simard d’avoir permis la publication de son blog: Dieu ma joie.

« Chers amis, le jour où Jésus est retourné aux cieux, il nous a confié tout un mandat; on appelle communément ce mandat, le MANDAT MISSIONNAIRE. Jésus a envoyé ce jour-là tous ses disciples en MISSION. Et la mission qu’Il nous a confiée, c’est de « FAIRE DES DISCIPLES ». La traduction française que nous avons dans le lectionnaire et dans la plupart des Bibles en français, semble indiquer que Jésus nous donne quatre mandats; Il semble nous demander 1) d’aller 2) de faire des disciples 3) de baptiser et 4) d’enseigner. Mais dans la langue originale du Nouveau Testament, qui est le grec, il n’y a qu’un seul verbe à l’impératif: c’est le verbe et l’expression: FAITES DES DISCIPLES. Il aurait donc mieux valu traduire le texte ainsi: « Faites des disciples en allant, en baptisant et en enseignant. » Les verbes « aller« , « baptiser » et « enseigner » ne sont alors que des façons de faire des disciples

Le grand rôle des chrétiens de tous les temps, c’est donc d’essayer de faire de tout être humain un disciple de Jésus. Voilà notre mission. La question qu’on doit se poser est celle-ci: « Est-ce que je crois que c’est cela la mission que Jésus m’a confiée? » Si je crois à cela, alors une autre question surgit immédiatement: « Est-ce que j’écoute Jésus, est-ce que je fais ce qu’il me demande? ». Si la réponse à cette question est « NON », alors je dois m’interroger sérieusement. Quelqu’un peut dire: « Je suis conscient maintenant de ne pas exercer mon rôle de baptisé car je ne fais rien pour que Jésus ait davantage de disciples. J’aimerais bien faire ce qu’Il demande, mais je ne sais pas comment faire. » S’il en est ainsi, sache qu’en paroisse, nous avons reçu et mis en place une excellente façon de répondre au mandat missionnaire que Jésus nous a confié; cette méthode, ce sont les Cellules Paroissiales d’Évangélisation. Pourquoi ne pas aller vivre une soirée de cellule? Pourquoi ne pas faire ce cadeau à Jésus en remerciement de tous ses dons? Téléphonez à la paroisse pour avoir des renseignements à ce sujet.  

Voici une petite histoire cueillie sur l’internet :

« Il existe une vieille légende qui nous transporte dans le temps et nous ramène au jour où Jésus retourne au ciel après être mort sur la croix et être ressuscité. Selon la légende, l’archange Gabriel rencontre Jésus. Gabriel fronce les sourcils lorsqu’il voit les marques des cicatrices provenant de la vie éprouvante de Jésus sur la terre; spécialement les marques de la crucifixion. Gabriel dit alors: « Maître, vous avez souffert terriblement pour ceux qui sont sur la terre ».« C’est vrai », répondit Jésus. Gabriel continua: « Est-ce que tous sont au courant maintenant de votre vie et de votre pardon? » « Non, pas encore », dit Jésus « en ce moment, seulement une poignée de personnes sait cela. Seulement quelques personnes en Palestine sont au courant de ma mort et de ma résurrection ». Gabriel regarde Jésus avec perplexité: « Mais alors, demande-t-il, comment tout le monde va-t-il être mis au courant de votre extraordinaire vie, de votre mort sacrificielle, et de votre triomphante résurrection? » Jésus répondit: « J’ai demandé à Pierre, à Jacques, à Jean et à quelques amis, de le dire à d’autres personnes. Et quand d’autres personnes vont entendre cela et vont croire, ils le diront à leur tour à d’autres. Et vois-tu Gabriel, petit à petit toute la planète va avoir entendu le message ». Fronçant à nouveau les sourcils, l’ange répondit: « Mais, hmmm, vous savez comment le monde est. Qu’est-ce qui va arriver si vos amis Pierre, Jacques, Jean et les autres disciples racontent cette histoire et que la génération suivante a d’autres préoccupations? Ou encore si une fois rendus au 18ème ou 21èmesiècle, les gens ne sont plus du tout intéressés par ce mandat? Alors, avez-vous d’autres plans? » L’Agneau de Dieu regarda l’archange dans les yeux et lui dit: « JE N’AI PAS D’AUTRE PLAN; JE COMPTE SUR EUX ». (Auteur inconnu).

Jésus n’a pas de « plan B ». Il compte sur nous. Si l’Évangile ne se répand pas, c’est d’abord et avant tout de notre faute. Cette histoire est belle à cause de cela: elle montre à l’évidence que nous sommes la seule chance pour que l’Évangile se répande et pénètre le monde. Cette légende est également belle parce qu’elle montre ce que c’est que d’être un disciple. Le disciple du Christ est celui ou celle qui a à cœur de partager la foi qu’il a reçue par pure BONTÉ divine et en toute GRATUITÉ. »

Imprimer
Guy Simard
A propos Guy Simard 20 Articles
Guy Simard est un Oblat de la Vierge Marie. Il est curé de la paroisse Saint-Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles et il a écrit plus de 850 textes sur son propre blogue, Dieu ma joie.

Soyez le premier à commenter