Surmonter l’obstacle du découragement dans l’évangélisation

l’obstacle du découragement dans l'évangélisation
Cet article est numéro 5 d'une série de 6 Surmonter les obstacles à l'évangélisation

Comment surmonter les obstacles à l’évangélisation?

Force est de constater qu’il est plus facile de parler d’évangélisation que d’évangéliser concrètement nos frères et sœurs. En effet, bien des chrétiens savent parfaitement que Jésus a envoyé toute l’Eglise dans le monde afin de « faire des disciples » en annonçant la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu en Jésus Christ. Mais malgré cela, ils ne réussissent pas à mettre en pratique dans leur vie quotidienne l’envoi missionnaire du Seigneur (Matthieu 28, 19-20). C’est pourquoi nous pouvons certainement soupçonner la présence d’obstacles réels qui nous empêchent d’évangéliser les personnes que nous rencontrons au jour le jour. Ainsi, nous nous demanderons dans cette série d’articles : Quels sont les obstacles qui nous empêchent d’évangéliser effectivement nos frères dans notre vie quotidienne?  Et comment les surmonter ?

Le découragement

A notre avis, le premier obstacle qui nous empêche d’évangéliser les autres, c’est le découragement suite à nos mauvaises expériences passées dans nos tentatives d’évangéliser nos frères et où nous avons été blessés ou rejetés par les autres. Alors, on s’est dit intérieurement : « Jamais plus on ne me reprendra à vouloir évangéliser les autres ! » Ainsi, le découragement est l’obstacle le plus fréquent qui guette tous les évangélisateurs car l’évangélisation est l’une des tâches les plus difficiles que l’on apprend peu à peu à force d’essais et d’erreurs.

Comment surmonter l’obstacle du découragement dans l’évangélisation ?

Il nous faut tout d’abord regarder les différentes expériences d’évangélisation de Jésus dans les évangiles. On se rend vite compte que Jésus lui-même a bien souvent échoué lui aussi dans ses tentatives d’évangélisation et qu’il a été rejeté. Par exemple : lorsque Jésus a proposé aux juifs la Bonne Nouvelle du « Pain de Vie », l’évangéliste saint Jean note qu’ : «À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de l’accompagner. » (Jean 6, 66). Et comme le disait Jésus : « Le disciple n’est pas plus grand que son maître. » (Matthieu 10, 24). C’est pourquoi il ne faut pas nous décourager si nous échouons dans nos tentatives d’évangélisation car notre Maître Lui-même n’a pas toujours réussi. Mais Jésus a continué à évangéliser malgré ses insuccès et les nombreux rejets des personnes et il nous enseigne ainsi à continuer notre route pour continuer à évangéliser nos frères.

Ensuite, il nous faut analyser l’expérience d’évangélisation qui n’a pas fonctionné afin de découvrir ce que nous avons fait ou dit qui a pu causer l’échec de notre évangélisation et déclencher le rejet afin de ne plus le reproduire. En effet, il est très important d’apprendre de nos erreurs. Car c’est la meilleure manière d’apprendre à évangéliser.

Afin de pouvoir analyser avec succès nos expériences infructueuses d’évangélisation, il est nécessaire d’avoir l’aide d’un accompagnateur spirituel. D’ailleurs l’accompagnement spirituel est absolument nécessaire à tout disciple du Christ afin de progresser dans sa vie spirituelle et dans sa vie d’évangélisateur.

Aussi, il faut reconnaître que chaque personne est différente et que nous ne devons pas commettre l’erreur de généraliser en pensant que toutes les personnes sont pareilles. D’où l’importance de bien connaître la personne avant d’essayer de l’évangéliser.

Enfin, il est très important aussi de revoir l’histoire complète de notre vie dans le Christ afin d’y reconnaître les progrès que nous avons pu réaliser avec la grâce de Dieu pour nous rendre capables d’évangéliser. Cela nous permettra de discerner nos forces spirituelles (c’est-à-dire nos « charismes » : dons de Dieu qui nous permettent de servir et d’aimer nos frères). Alors, étant plus conscients de nos charismes, nous pourrons nous appuyer davantage sur ces « dons de Dieu » afin d’évangéliser. Par exemple, si quelqu’un reconnaît qu’il a le « don de l’accueil des personnes » alors il pourra développer davantage cette « force spirituelle » afin de toucher le cœur des personnes rencontrées et ainsi les évangéliser avec succès.

Questions pour le partage en petit groupe :

  • A la lumière de ce texte, qu’est-ce qui monte dans mon cœur?
  • Est-ce que je reconnais avoir cet obstacle à surmonter pour évangéliser les autres ?
  • Ai-je trouvé d’autres moyens pour surmonter le découragement ?
Imprimer
Series Navigation<< Croire que la miséricorde de Dieu suffit
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 74 Articles

Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

1 Rétrolien / Ping

  1. Objectifs généraux du site evangeliser.net - Évangéliser.net