Le sacerdoce

 

Homélie portant sur l’évangile selon Mt 23,1-12

Le sacerdoce…

… évoqué à une réunion

Dernièrement, lors d’une réunion de prêtres, la crise des vocations était évoquée. L’un des prêtres s’adressa à moi et me dit, heurté par mon analyse : « Mais tu ne vas pas quand même dire que cette crise est de notre faute ! »

…dans l’ancienne alliance

grand pretre
Le Grand Prêtre d’Israël

Bien que mon propos ne fût pas d’accuser les prêtres d’aujourd’hui, j’aurais pu faire remarquer que dans l’ancienne alliance, les prêtres avaient aussi connu une crise d’effectifs. Le prophète en dit la raison : «(Les prêtres) se sont écartés de la route », ils ont « fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude » (Ml.2,8).

…au temps de Jésus

Au temps de Jésus, la chose se reproduit. « Les scribes et les pharisiens lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens » (Mt.23,4).

…méprisé

Cette situation conduit au mépris des prêtres  par le peuple: « A mon tour, je vous ai déconsidérés, abaissés devant tout le peuple, puisque vous n’avez pas suivi mes chemins, mais agi avec partialité en accommodant la Loi » (Ml.2,9).

…interroge sur le Sacerdoce

La crise des vocations interroge donc les prêtres sur eux-mêmes, ainsi que le peuple de Dieu : Qu’est-ce qu’un « bon » prêtre ?        

Le Sacerdoce dans l’Ancienne Alliance…

La sainte Ecriture enseignait en quoi consistait le Sacerdoce par la bouche de Malachie dans l’Ancienne Alliance. Le prêtre devait :

  • Glorifier le Nom de Dieu par sa parole et par ses actes. « Si vous ne prenez pas à cœur de glorifier mon Nom, – déclare le Seigneur de l’univers,- j’enverrai sur vous la malédiction, je maudirai les bénédictions que vous prononcez » (Ml. 2,1).
  • Enseigner et suivre la Loi sans l’accommoder : « Vous n’avez pas suivi mes chemins, mais agi avec partialité en accommodant la Loi » (Ml.2,9).
  • Ramener les brebis vers le bien par la pureté de sa vie et de sa doctrine : « La doctrine de vérité était dans sa bouche et l’infidélité ne se trouvait pas sur ses lèvres ; dans l’intégrité et la droiture il marchait avec Moi ; il en ramenait beaucoup du mal » (Ml.2, 8).

pretres hebreux

Le sacerdoce dans la nouvelle Alliance…

Le Sacerdoce de la Nouvelle Alliance est décrit par Saint Paul en sa propre personne. Il estime qu’il a été avec les thessaloniciens :

  • Plein de douceur, d’humilité : « Frères, avec vous nous avons été pleins de douceur (autre traduction : « nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous »), comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons » (1 Th. 2, 7).
  • Très ‘affectueux’, d’une affection qui va jusqu’à donner sa vie : « Nous voudrions non seulement vous donner l’Evangile de Dieu, mais tout ce que nous sommes » (1 Th.2, 8).
  • Saint Paul ne ménage sa peine d’aucune manière : «Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu » (1 Th.2, 9).

Jésus, lui aussi, enseigne en quoi consiste le travail du sacerdoce dans la Nouvelle Alliance, en définissant le prêtre comme un « serviteur » : « Le plus grand parmi vous sera votre serviteur » (Mt.23, 12).

La Sainte Ecriture enseigne les caractéristiques d’un serviteur de Dieu. Le serviteur de Dieu :

  • Ecoute Dieu : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute » dit le jeune Samuel (1 Sa.3, 9).
  • Obéit à Dieu et aux serviteurs de Dieu : « Qu’ordonne mon maître à son serviteur » dit Josué au chef de l’armée céleste (Jos.5, 14).
  • Est fidèle aux paroles de Dieu. « Moïse a été fidèle comme serviteur des paroles de Dieu » (Héb.3, 5).
  • Loue Dieu. « Louez le Seigneur, serviteurs du Seigneur » (Ps.134, 1).

Le sacerdoce…

…un amour

pape francis pointe vers le haut
Le pape Francis est une inspiration pour de nombreux prêtres et laïcs

Le prêtre, c’est évident par l’Ecriture, a un rapport privilégié avec Dieu. Toute la question est donc celle de la qualité de son amour pour Dieu. Cet amour doit être :

  • Exclusif : Dieu est la part de son cœur.
  • Intime: si intime qu’il fait connaître son Dieu non d’une manière ‘savante’, ‘doctrinale’ mais réelle, personnelle.
  • Admiratif: si bien qu’il devrait pouvoir trouver des paroles enflammées pour parler de son Dieu comme cette femme protestante : « Nous avons le privilège de pouvoir L’aimer, Lui dont l’amour nous abreuve comme un torrent de délices. Nous pouvons l’aimer, Lui qui ne nous déçoit jamais… » (Mère Basiléa Schlink, Tout pour Lui, éd. Communauté Evangélique des Sœurs de Marie,1983, p.35).
  • Un partage des « sentiments ». Puisque Jésus aime l’homme qu’il soit pécheur, pauvre, ennemi…, le prêtre, à son tour, partage ses amours. Le prêtre est tout particulièrement l’ami des hommes parce que Jésus est l’ami de l’homme. Il partage aussi les sentiments qui sont en lui. Il s’ouvre au Christ de sa vie intime.

 …un amour qui rayonne

saint martin forres
Saint Martin de Porrès

C’est cet amour dont il brûle qui « touche » le peuple et le ramène éventuellement à Dieu.

  • Ne sera-ce pas le cas de l’île de Futuna, évangélisée par Saint Pierre Chanel, que les indigènes appelaient « l’homme au cœur parfait » ? Il meurt martyr mais obtient la conversion de l’île par un amour si parfait « qu’il ne refusait jamais rien aux habitants de Futuna, pas même à ceux qui le persécutaient … Il déployait une douceur incomparable envers tous et de toutes manières, sans aucune exception » (Livre des Jours, éd. DDB, 1975, p.1445).
  • Si le cœur de Pierre Chanel brûle d’amour pour ses frères de Futuna, pourtant si durs, c’est parce que son cœur brûle d’amour pour son Dieu, comme Martin de Porrès que nous fêtons en ce jour. A l’homélie de sa canonisation, Jean XXIII parlait des trois amours de ce métis :
    • Il avait « un amour très particulier pour le Saint Sacrement de l’Eucharistie : très souvent, caché dans la sacristie de l’Eglise, il L’adorait pendant des heures ; et il désirait s’en nourrir le plus fréquemment possible » (Livre des Jours, ibidem, p.1644).
    • Il avait, de la même façon, « un amour tout spécial pour le Crucifié. Quand il contemplait ses douloureuses blessures, il ne pouvait s’empêcher de pleurer abondamment » (Homélie de Jean XXIII, ibidem).
    • Mais, en même temps, il était si attentif à autrui «qu’il mérita d’être appelé couramment ‘Martin de la charité’ » (Homélie de Jean XXIII, ibidem).                                                   

Conclusion : Une prière pour le prêtre …

La crise des vocations est-elle due à un amour trop mitigé des prêtres pour leur Dieu ? Il ne m’appartient évidemment pas d’en juger.  Par contre, il m’appartient de sonder mon amour. Et il appartient à chacun de sonder son amour. Nous voyons que des femmes, comme Marie-Madeleine, premier « apôtre » de la résurrection, des religieux très humbles, comme un Marin de Porrès, dépassent bien souvent les prêtres dans leur amour pour Dieu. Prions pour que les prêtres soient enflammés d’amour pour Celui qui veut être leur « fiancé », leur « époux ».

Prions : « Seigneur, nous savons que la part d’héritage du prêtre, c’est Dieu. Donne-lui de T’aimer sans partage et donne-nous de l’aider dans son amour, par notre amour envers Toi. Amen ». 

Oraison jaculatoire : « Tu es mon héritage » (Nb.18, 20), « c’est Toi qui es mon patrimoine » (Ez.44, 28).

 

Homélie pour le 31e dimanche du Temps  ordinaire            

Année «A »

Dimanche 30 octobre 2005                                                   

Thème : Le sacerdoce

 

Imprimer

Geoffroy de Lestrange
A propos Geoffroy de Lestrange 75 Articles
Le père de Lestrange, curé dans le monde rural, a fait ses études supérieures aux États-Unis. Il y a découvert le Renouveau charismatique catholique ainsi que les églises évangéliques. Bénédictin, puis profès simple chez les frères de Saint-Jean, il a découvert par ces contacts divers, l'importance de la prière pour une nouvelle Pentecôte dans l'Église, souhaitée par tant de papes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire