Quelle est la vraie foi qui sauve?

Comment, concrètement, ma foi en Jésus Christ transforme-t-elle ma vie?

SOURCE IMAGE: Clip "Miséricordieux comme le Père" de Richard Vidal WEBTÉLÉ ECDQ

Résumé: Quelle est la vraie foi qui sauve? C’est une foi qui transforme notre vie, pas seulement nos pensées ou nos paroles.

« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. » Marc 16, 16

Selon Statistiques Canada 2011, il y aurait environ 76% des Canadiens qui disent croire en Dieu. Mais on peut être en droit de se demander : combien parmi eux ont une foi authentique qui peut vraiment les sauver ? Car la vraie foi qui sauve n’est pas simplement un vague sentiment qui nous porte à croire en l’existence d’un Être Suprême ou d’un « grand Boss là-haut » mais qui en fait, ne change rien à notre vie de tous les jours.

Or, si vous voulez savoir si vous avez la foi qui sauve, n’examinez pas votre mémoire afin de vous rappeler votre catéchisme ou quelques paroles de la Bible, mais considérez plutôt votre vie quotidienne afin de découvrir qu’elles ont été les pensées, les décisions, les paroles et les actions qui ont été inspirées par votre foi depuis une semaine. Car la vraie foi doit nécessairement changer quelque chose de concret dans votre vie, sinon vous n’avez pas la foi qui sauve.

Pour le comprendre, voici un exemple tout simple : Vous êtes un beau samedi soir en train de regarder un match de votre équipe favorite à la télévision. Tout à coup, voici que le ministre de la Défense nationale apparaît sur votre écran en déclarant solennellement : « Nous venons à peine de recevoir une information du Centre de surveillance aérospatiale Nord-Américain. Il semble que les radars ont détecté un missile à tête nucléaire qui a été lancé il y a quelques minutes en direction de votre ville. Veuillez donc vous réfugier dans les abris sécurisés le plus tôt possible. » Face à cette nouvelle, vous avez un choix à faire : ou bien vous ne croyez pas à cette annonce catastrophique en vous disant par exemple que cela doit être une blague de mauvais goût. Alors n’y croyant pas, vous attendez calmement dans votre fauteuil que le match reprenne l’antenne en sirotant votre bière. Mais si au contraire, vous croyez à cette annonce, alors vous vous lèverez et passerez à l’action afin de trouver un endroit sécurisé pour vous et votre famille. Il serait insensé de croire que cette catastrophe va bel et bien se produire pour ne pas agir en conséquence par après, n’est-ce pas?

Ainsi, comme vous le constatez, la foi véritable doit avoir nécessairement des conséquences concrètes dans notre manière de vivre notre quotidien. 

Tous les évangiles sont unanimes pour nous annoncer la Bonne Nouvelle du Salut en Jésus Christ : « Oui, Jésus Christ est mort sur la croix pour pardonner nos péchés et il est vraiment ressuscité des morts le troisième jour. » Face à cette bonne nouvelle, nous avons le choix : croire ou refuser d’y croire. Si nous refusons de croire que Jésus a vaincu la mort et est ressuscité, alors notre vie ne sera pas transformée. Nous continuerons de vivre comme tous les autres humains qui n’ont pas trouvé le sens profond de leur existence. Ainsi, nous continuerons de croire que la souffrance et la mort n’ont aucun sens et que le bonheur parfait est tout à fait illusoire. 

Mais si au contraire nous  croyons que le Christ nous aime et nous appelle dès maintenant à la résurrection bienheureuse, alors notre vie sera complètement transformée. Un peu comme lorsqu’un jeune homme rencontre une jeune femme et qu’ils deviennent amoureux l’un de l’autre : leurs cœurs sont inondés de bonheur et de joie car l’amour naissant transforme totalement toute leur vie. Leurs vies à tous deux seront transformées de manière qu’ils deviendront de plus en plus aimables et aimants l’un pour l’autre.

C’est un peu dans ce sens que le Pape François disait lors de son voyage en Egypte (29/04/2017) : « La vraie foi, est celle qui nous rend plus charitables, plus miséricordieux, plus honnêtes et plus humains ; c’est celle qui anime les cœurs pour les porter à aimer tout le monde gratuitement, sans distinction et sans préférences ; c’est celle qui nous conduit à voir dans l’autre non pas un ennemi à vaincre, mais un frère à aimer, à servir et à aider ; (…) qui nous conduit au courage de pardonner à celui qui nous offense ; de tendre la main à celui qui est tombé ; à vêtir celui qui est nu ; à donner à manger à celui qui a faim ; à visiter le détenu ; à aider l’orphelin ; à donner à boire à celui qui a soif ; à aller au secours de la personne âgée et de celui qui est dans le besoin ».

Questions pour le partage en petits groupes :

  • Qu’est-ce qui me vient dans le cœur à la suite de cette parole ?
  • Comment, concrètement, ma foi en Jésus Christ transforme-t-elle ma vie? Puis-je donner des exemples concrets?
Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 240 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

1 Rétrolien / Ping

  1. La foi est une réponse à l'appel de Dieu - Évangéliser.net

Laisser un commentaire