L’intimité avec Dieu

Jn. 1, 29-34

SOURCE IMAGE: Clip: Paroisse SJV: "Préparez le chemin du Seigneur"

 

Introduction : La chambre secrète …

 …d’un prêtre

Chers frères,

J’avais, dernièrement, un échange avec un prêtre. A l’issue de cet échange, il me disait « se sentir moins seul ». J’en ai été étonné. En effet, le Saint Esprit avait beaucoup « parlé » à cet homme, dans « sa chambre secrète ». Nous connaissons tous cette expression, tirée de l’Evangile, où le Seigneur nous suggère, quand nous prions, de nous retirer dans le secret : « Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie Ton Père qui est là, dans le secret ; et Ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Mt. 6, 6)

… une intelligence mutuelle

Cette « chambre secrète » est de la plus haute importance, parce qu’elle est le lieu d’expression d’une communion sans faille. Ainsi :

  • Jésus dit à sa mère, aux Noces de Cana, alors qu’elle Lui a fait savoir que les époux manquent de vin ; « Qu’y a-t-il entre toi et Moi ? » Ce qui est une manière de lui dire : « Quelle est la force de cette communion entre toi et Moi qui Me force à un miracle, alors que cette heure n’est pas venue ? »
  • Ephron, à qui Abraham demande de lui céder une caverne pour enterrer sa femme Sara, lui répond : « Une terre de quatre cent sicles d’argent, qu’est-ce que cela entre toi et moi ? » Et l’Ecriture ajoute : « Abraham comprit Ephron. » (Gn. 23, 15-16) En d’autres termes, ils se sont entendus à demi-mot.
secret de la mission
Quelle communion y a-t-il entre Marie et son Fils?!

La chambre secrète peut aussi être le lieu d’expression d’un conflit. Ainsi :

  • Jephté interroge le roi des Ammonites, jusqu’alors amical, pour lui demander la raison de la guerre faite à son pays : « Qu’y a-t-il donc entre toi et moi pour que tu sois venu faire la guerre à mon pays ? » (Jg. 11, 12)

On  peut donc comprendre que les commentateurs aient vu dans la réponse de Jésus à Marie une fin de non-recevoir, alors qu’il s’agit plutôt de l’expression d’un étonnement de Jésus sur leur communion profonde où l’un a plaisir à céder à l’autre.

… le lieu où tout se décide

Les grands de ce monde ont des « conseils » où tout se décide. Les Chrétiens aussi : c’est « la chambre secrète de la prière ». Ainsi, un grand missionnaire, Hudson Taylor, ayant pris le bateau pour la Chine, en 1854, voit l’inquiétude du capitaine : un courant entraîne rapidement le bateau vers des récifs. Sur les rivages de l’île, des cannibales allument des feux, dans une grande jubilation. Le missionnaire fait part de sa décision : avec quatre Chrétiens, il priera pour qu’une brise éloigne le bateau de la côte. Il revient quelque temps après sur le pont, plein d’assurance, et demande que la grande voile soit déployée. Le premier officier, incrédule, se moque. Mais quelques instants après, la brise est bien là, la grande voile est hissée, et le bateau bien vite hors de danger.

… de Jésus

Dans Sa chambre secrète, Jésus prie. Le Saint Esprit lui suggère d’aller à la rencontre de Son cousin, le Baptiste. Ce sera l’occasion pour Jésus :

  • « D’accomplir toute justice » (Mt. 3, 15) en se faisant baptiser par Jean, prenant ainsi sur Lui le péché du monde.
  • De recevoir le témoignage du Baptiste sur Sa mission : Jésus enlève le péché du monde, mais Il est aussi Celui qui baptise dans l’Esprit Saint. (Jn. 1, 34)

Mais Jésus ne fréquente pas Sa chambre secrète épisodiquement. Le Saint Esprit Lui suggère de revenir auprès de son cousin. Ce sera l’occasion pour Jésus :

  • D’accueillir Ses deux premiers apôtres, Jean et André. (Jn. 1, 37)

A peine le Maître a-t-Il suscité ces vocations que, dans sa chambre  secrète encore, le Saint Esprit Le convainc d’aller au désert. « Et aussitôt, l’Esprit le poussa au désert. » (Mc. 1, 12) Ce sera l’occasion pour Jésus :

  • De vaincre Satan, jusqu’à la grande épreuve de la Passion.

… une question

Aussi, la question que pose cet évangile est la suivante : Invoquons-nous le Seigneur (cf. 1 Co. 1, 2) à la va-vite, ou combattons-nous avec Dieu pour qu’Il déverse Son Esprit et nous conduise secrètement, comme Jésus, pas à pas ?

André et Jean en intimité avec Jésus
André et Jean ont partagé l’intimité du Maître

1. La conversion naît …

 … de la conscience du péché

Un missionnaire écossais, William Burns, qui fit beaucoup pour la christianisation de la Chine avec son ami Hudson Taylor, se perdit dans la grande ville de Glasgow, alors qu’il était en compagnie de sa mère. Il avait alors 16 ans. Sa mère le retrouva dans une ruelle, en larmes. Elle l’interrogea : « Willie, mon garçon, qu’as-tu donc ? Es-tu malade ? » Il répondit : « Oh, maman, le bruit assourdissant que font ces gens sans le Christ, […] déchire mon cœur. » Était-ce l’exagération d’une âme sensible, ayant vécu dans la ville tranquille de Kilsyth ?  Non, c’était un Chrétien « brisé, face à un monde perdu et mourant ».

… de la prière d’enfantement des âmes

A l’âge de 24 ans seulement, en 1839, William devint « l’un des instruments clés du grand réveil de sa propre ville ». Sa prédication produisait des résultats extraordinaires en raison-même de cette conscience d’un monde qui se perdait, conscience qui s’avivait dans la prière. C’est cette prière qui enfantait les âmes. Le Seigneur avait trouvé en lui un homme qui se tenait sur la brèche : « Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur et qui se tienne debout  sur la brèche, pour défendre le pays et M’empêcher de le détruire, mais Je n’en trouve point », dit le Seigneur au prophète Ezéchiel. (Ez. 22, 30-31)

… de l’intimité avec Dieu et des larmes

Aujourd’hui, chacun s’excuse à bon compte de la déchristianisation croissante. Les Chrétiens prient peu. Ils « quittent le lieu secret [de la prière] sans réponse, et interprètent cela comme étant la volonté de Dieu ». A vrai dire, ces Chrétiens n’ont pas d’intimité vraie avec Dieu. Ils ne demandent pas la grâce des larmes qui obtient tout. En février 2015, dans son homélie du mercredi des Cendres, le Pape François invitait les Chrétiens à demander la grâce des larmes dans la prière.

Demander cette grâce était-il la proposition bizarre d’un Pape jésuite ? Non, cette grâce est essentielle. Un journaliste Catholique, Michel Cool, priait peu.  Au sortir d’un Office des Laudes dans une abbaye, se promenant dans le jardin, soudain, sans en savoir la cause, il fondit en larmes. Il s’intéressa alors à ce phénomène qui lui avait rendu une âme d’enfant. Son étude le conduisit à la prière, cette prière qu’il avait tant négligée pendant des années. Aujourd’hui, il « fait oraison » une demi-heure par jour (après avoir préparé le café de sa femme). Mais cette oraison fait-elle violence à Dieu ?

Michel Cool don des larmes
Michel Cool lors d’un de ses récents passages à KTO

 … de la prière violente

Padre Pio, en effet, expliquait la prière comme une violence qui emporte les grâces. Il disait : « Soyez des âmes de prière. Ne vous fatiguez jamais de prier. C’est la chose essentielle. La prière fait violence au Cœur de Dieu, elle obtient les grâces   nécessaires ! »

 2. Le don des larmes…

… et ses causes

Frédéric Miquel, dans son ouvrage sur « la sécularisation des larmes mystiques au XVIIIème siècle », évoque les cinq causes traditionnelles qui provoquent l’apparition des larmes : la conscience de nos péchés, l’espérance du Ciel, la crainte de l’Enfer, la pensée du Jugement, le péché d’autrui et l’angoisse du juste affligé. Certaines de ces causes se retrouvent dans l’Ecriture et chez les hommes de Dieu :

  • David pleure nuit et jour son péché. « Jour et nuit, mes larmes sont ma nourriture. » (Ps. 41,4) Pierre pleure à chaudes larmes d’avoir renié son Maître. ( Mt. 26, 75)
  • Daniel confesse le péché de son peuple : « Ah ! mon Seigneur, […] nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons trahi et nous nous sommes détournés de tes commandements. » (Dn. 9, 4-5)
  • Jérémie pleure des futurs malheurs de son peuple : « Je pleurerai en secret pour votre orgueil ; mes yeux laisseront couler des larmes, ils verseront des larmes, car le troupeau de Yahvé part en captivité. » (Jr. 13, 17)
  • Jésus pleure sur Jérusalem : « Quand Il fut proche, à la vue de la ville, Il pleura sur elle. » (Lc. 19, 41)
  • William Burns « pleurait pendant des heures dans une grande angoisse de l’âme pour les âmes perdues allant en enfer ». (sentinellenehemie.free.fr)

 …un don missionnaire

William Burns pleure ou intercède violemment dans une perspective missionnaire. Il est uni si ardemment à la cause de Dieu que, malgré un ministère très fécond en Ecosse, il abandonne tout et se lance dans un ministère plein de périls, en Chine. Il écrit : « L’aspiration de mon cœur serait de faire une fois le tour du monde avant que je meure, afin de prêcher à l’oreille de chaque créature l’invitation de Dieu à croire à l’Evangile. » Il veut passionnément mettre en œuvre le commandement-même du Seigneur : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Evangile à toute la création. » (Mc. 16, 15)

Tout comme le Baptiste « manifeste » Jésus à Israël, (Jn. 1, 31) William Burns  est « le serviteur », du salut de Dieu afin qu’il « parvienne jusqu’aux extrémités de la terre ». (Is. 49, 6) William Burns, Hudson Taylor, Padre Pio et tant d’autres, sont d’abord serviteurs par leur profonde intimité avec Dieu, une intimité qui les brûle de l’ardente passion de Jésus Lui-même pour  les âmes. Imitons-les.

 

Prions : « Seigneur, aide-nous à rentrer en nous-mêmes pour que, dans notre chambre secrète, nous apprenions Ta compassion pour les âmes. Amen. »

 

Oraison jaculatoire : « Vois, je ne retiens pas mes lèvres. Je dis ton amour et ta vérité à la grande assemblée. »

 

Question : Quelle est votre expérience de la chambre secrète ? Quelles réponses y obtenez-vous ?

Suggestion : La pratique du silence, de l’oraison.

 

Homélie pour le 2ème dimanche du Temps Ordinaire – Année «A »

Dimanche 15 janvier 2017                                                           

Imprimer
Geoffroy de Lestrange
A propos Geoffroy de Lestrange 74 Articles
Le père de Lestrange, curé dans le monde rural, a fait ses études supérieures aux États-Unis. Il y a découvert le Renouveau charismatique catholique ainsi que les églises évangéliques. Bénédictin, puis profès simple chez les frères de Saint-Jean, il a découvert par ces contacts divers, l'importance de la prière pour une nouvelle Pentecôte dans l'Église, souhaitée par tant de papes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire