Devenir leader

leader montre la direction
Un jeune leader chrétien nous rappelle la direction finale

Y a-t-il un leadership chrétien ? La foi en Jésus-Christ favorise-t-elle la naissance des leaders ? Quelles seraient les caractéristiques spécifiques du leader selon l’Évangile ?

Jésus-Christ, le grand leader

Dans les évangiles, Jésus de Nazareth attire les foules qui le suivent à cause de son enseignement et de ses miracles. Il parle avec autorité et de manière originale comme aucun homme ne l’a fait. Il dit et il fait.

Loin de jouer un grand « one man show », il rend ses disciples leaders à leur tour, collaborateurs de l’œuvre du Salut qu’il est venu apporter : « Vous êtes la lumière du monde et le sel de la terre » (Mt 5, 13-16).

Tous leaders

Si le leader suscite l’adhésion à ce qu’il croit et à son projet, tout chrétien d’une manière ou d’une autre devient leader dans sa famille et dans la vie sociale.

Le mot leader fait penser aux leaders charismatiques de la politique ou de l’économie. Néanmoins, il y a différentes manières de jouer le rôle de leader : leaders publics, leaders cachés, leaders qui parlent beaucoup, leaders silencieux …

C’est la puissance d’attraction et d’influence sur l’opinion et l’action qui fait le leader. En ce sens, il convient d’élargir la notion de leader au-delà du domaine des idées politiques et des fonctions sociales.

Qui n’a pas éprouvé dans son existence l’influence de telle ou telle personne de son entourage familial ou éducatif qui n’a jamais paru pour autant dans les médias ?

Caractéristiques de tout leader

boss vs leaderLe leader croit en ce qu’il fait. Il travaille plus que les autres dans le but de mener à bien son projet. Il paye de sa personne « en mouillant la chemise » et se montrant solidaire et généreux.

C’est son exemple qui entraîne.

Il a une vision claire du but à accomplir. Comme tout projet génère des résistances voire des contradictions, fondées ou infondées, conscientes ou inconscientes, le leader doit œuvrer dans le dialogue pour intégrer des opinions qui n’étaient pas les siennes dans son projet initial. Plutôt que d’aspirer à l’unanimité il veille à l’unité. Un bon projet est celui qui aide collectivement à progresser.

Le leader fait preuve de persévérance.

Parmi les types de leadership, il est possible d’en signaler trois : le fondateur, l’opérationnel qui dirige et le social vers lequel les gens se tournent avec leurs problèmes.

Le leader travaille sur les peurs des gens et il s’évertue à les dépasser.

Le leadership est-il inné ou acquis ? Habituellement le leader a des caractéristiques favorables apportées par sa famille et par sa culture ; il arrive aussi que « la fonction fasse l’organe » et que ce soit les événements qui révèlent les potentialités restées cachées.

Pouvoir vs autorité

Il s’avère nécessaire de distinguer « pouvoir » et « autorité ». Le pouvoir est accordé par l’institution ; l’autorité est donnée par l’adhésion personnelle des gens en fonction de la compétence et de la droiture des responsables. Une personne peut posséder le pouvoir sans jouir de l’autorité et inversement.

Management vs leadership

Le management et le leadership sont reliés mais ils ne se confondent pas. Le leader doit avoir des compétences dans la direction des projets mais son influence va bien au-delà de l’administration et du développement des projets. Le leader, par son exemple et par sa parole, suscite l’enthousiasme au-delà de la productivité et des résultats tangibles. Le leader porte en lui un idéal qui le dépasse et auquel il est possible de participer à sa suite.

Les caractéristiques du leader chrétien

Le leader chrétien témoigne de la présence dans sa vie de quelqu’un d’autre qui déploie sa puissance dans la faiblesse propre à la condition humaine.

Le leadership chrétien relève de la vocation et de la mission qui sont données par Dieu. Le leader chrétien ne se donne pas une mission ; il la reçoit. Appelé à vivre du Christ et avec le Christ, le chrétien est aussi investi d’une mission.

Pour Dieu, tout homme est appelé et tout homme a une mission à accomplir. Le chrétien agit alors dans l’obéissance de la foi.

mere teresa leader exceptionnelle
Sainte mère Teresa est un exemple récent de leadership missionnaire exceptionnel

Des hommes et des femmes qui n’étaient pas a priori doués pour devenir des leaders agissent par la grâce divine en réalisant des merveilles. La Bible en donne beaucoup d’exemples : Moïse bégayait, Jérémie ne savait pas parler, saint Paul de Tarse persécutait l’Église, sainte Marie-Madeleine avait été possédée par sept démons, saint Pierre avait renié le Christ …

Les fruits du travail du leader ne se voient pas toujours de son vivant. Parfois ils se manifestent après sa mort. Il ne faut pas réduire l’impact et la fécondité d’une vie à l’existence terrestre. Jésus de Nazareth lui-même se comparait au grain de blé tombé en terre qui porte beaucoup de fruits en mourant (cf. Jn 12,24). Saint Dominique disait à ses frères dominicains sur son lit de mort qu’il leur serait plus utile au Ciel que sur la terre. L’intercession de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a répandu une pluie de grâces symbolisées par des pétales de rose.

Pour résumer, il est possible d’affirmer : « Si vous suivez Jésus, les gens vous suivront ». Le disciple de Jésus devient automatiquement missionnaire, « disciple-missionnaire » comme aime à l’affirmer le pape François.

Fr. Manuel Rivero O.P.

Mardi 3 Janvier 2017

Texte paru sur jevismafoi.com

Imprimer
Évangéliser
A propos Évangéliser 33 Articles
Évangéliser.net s’adresse à tout chrétien francophone qui se sent interpellé par Jésus à annoncer la Bonne Nouvelle : « Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé.»

Soyez le premier à commenter