L’Ascension de Jésus rend possible l’évangélisation

Homélie de la Solennité de l'Ascension du Seigneur 2017

Résumé: L’Ascension de Jésus rend possible l’évangélisation. Ainsi, le mystère de l’Ascension nous invite à nous connecter sur le Christ ressuscité présent au milieu de nous et en nous afin d’être en mesure de témoigner de sa présence.

Le mystère de l’Ascension de Jésus est difficile à comprendre car d’une part, selon Saint Luc qui décrit l’Ascension du Seigneur dans les Actes des Apôtres, Jésus semble disparaître aux yeux des disciples : « Tandis que les Apôtres le regardaient, Jésus s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. »(1,8). D’autre part, dans l’évangile de Saint Mathieu, Jésus fait ses adieux à ses apôtres en les assurant : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »(Mt. 28, 20). Alors comment peut-on concilier ces deux paroles du Seigneur ? Comment comprendre la signification du mystère de l’Ascension ?

Pour l’expliquer, il m’est venu à l’esprit une comparaison avec un exemple tiré de la technologie que tous connaissent : le satellite. En effet, la fonction du satellite est de faciliter les communications entre les humains. Comme vous le savez, le satellite est un genre de gros ordinateur qui est lancé à plus de 200 kilomètres au-dessus de la surface de la terre et qui a comme fonction de recueillir les ondes des appels téléphoniques afin de les rediriger vers les téléphones des personnes qui habitent à l’autre bout du monde et ainsi, assurer les communications sur toute la terre. De la même manière, Jésus qui « s’éleva » dans les airs à l’Ascension veut faciliter et rendre possible la communication de la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu à tous les humains du monde.

Mais on peut se demander : comment fonctionne cette communication de la bonne nouvelle de l’Amour de Dieu à tous les humains ? Autrement dit, de quelle manière se réalise l’œuvre de l’évangélisation de tous les peuples de la terre ? Le Psaume 46 (47) nous donne la réponse : « Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! » Ainsi, c’est à travers la joie des disciples du Christ qui s’exprime concrètement par le chant enthousiaste et fervent que se communique la bonne nouvelle de l’Amour de Dieu aux autres. Car pour évangéliser nos frères et nos sœurs, les paroles ne suffisent pas. Il faut transmettre le fruit de la bonne nouvelle qui est la joie dans l’action de grâce. Cette joie s’exprime à travers le chant dynamique et joyeux de la communauté rassemblée dans la présence du Seigneur ressuscité et permet la communication de la bonne nouvelle de l’Amour de Dieu à tous les humains.

Mais d’autre part, nous pouvons aussi nous demander comment nous pouvons recevoir cette joie spirituelle qui envahit notre cœur et qui se communique à ceux et celles qui sont en contact avec nous ? Saint Paul dans sa lettre aux Ephésiens disait : « Que le Seigneur ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles… » Au fond, les apôtres ont pu découvrir « la gloire sans prix de l’héritage de Dieu » à travers leur rencontre avec Jésus ressuscité.

Voyons donc comment les Apôtres ont pu découvrir l’Amour de Dieu et recevoir sa Joie à travers leur rencontre avec Jésus ressuscité. « Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. »(Matthieu 28, 16) Il est important de noter ici que si les onze ont pu rencontrer Jésus ressuscité, c’est parce qu’ils ont eu le cœur ouvert dans la foi pour obéir à l’ordre de Jésus d’aller en Galilée. Ainsi, s’ils n’avaient pas eu la foi qui écoute et met en pratique la Parole de Jésus, ils n’auraient pas rencontré le Christ ressuscité. Cela constitue donc la première condition afin de rencontrer le Christ ressuscité et recevoir sa joie.

De plus, le choix de l’endroit (la Galilée) par Jésus n’est pas non plus anodin et sans signification. Car la Galilée était une province de la Palestine où se rencontraient tous les peuples et où se mêlaient toutes les cultures et toutes les religions. Ainsi, c’est dans ce lieu de rencontre que Jésus ressuscité a voulu se manifester à ses Apôtres. A travers ce choix, Jésus ressuscité dit à tous ses disciples qu’ils pourront le rencontrer au cœur même de notre monde et de leur réalité quotidienne. De cette manière, Jésus nous invite à ne pas rêver d’un « ailleurs » en pensant que nous ne pouvons pas le rencontrer dans notre famille ou notre communauté imparfaite mais dans une autre réalité virtuelle hypothétique plus parfaite. En fait, c’est bien à travers les personnes en chair et en os qui ont chacune leurs limites que nous pouvons rencontrer le Christ ressuscité et recevoir sa joie et sa paix.

Enfin, Jésus précise que le lieu de sa rencontre se fera sur une montagne. Or, dans la Bible, la montagne est un lieu symbolique très riche : Moïse avait reçu les Tables de la Loi sur le Mont Sinaï. Tandis que Jésus avait donné les Béatitudes du Royaume des Cieux et avait été transfiguré sur le mont Thabor. Ainsi, la montagne est un lieu propice à la révélation de Dieu et de son mystère. Naturellement, ceux qui ont déjà monté une montagne seront d’accord pour dire que celle-ci est un lieu de prédilection pour faciliter la découverte des beautés et des merveilles de la Création. De plus, la montagne est un lieu qui nous invite au silence et à la réflexion qui sont deux conditions nécessaires pour pouvoir discerner la Présence de Dieu dans notre vie. Bien entendu, il n’est pas absolument nécessaire d’aller en montagne pour découvrir la présence de Jésus ressuscité et recevoir sa joie. Mais si nous voulons vraiment devenir des disciples remplis de la joie du Christ, il est nécessaire que nous puissions prendre du temps pour écouter Jésus ressuscité qui nous parle dans le silence de notre cœur.

Le mystère de l’Ascension nous invite donc à nous connecter sur le Christ ressuscité présent au milieu de nous et en nous afin d’être en mesure de témoigner de sa présence et de son amour par la Joie et la Paix à tous ceux et celles qui nous entourent et ainsi, répondre à son commandement : « De toute les nations, faîtes des disciples. »

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 221 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire