Quel est le plus grand signe de l’Amour de Dieu ?

Homélie du 4° Carême B : Jean 3, 14-21

Résumé : Dieu nous a donné plusieurs signes de son Amour. Ainsi, toute la création est un signe merveilleux de l’Amour de Dieu. Mais quel est le plus grand signe de l’Amour de Dieu ? Saint Jean nous répond : Jésus en croix est le plus grand signe de l’Amour de Dieu pour nous. Mais comment considérons-nous la croix de Jésus ? Croyons-nous à son Amour ?

« Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. »

Croyez-vous que vos proches vous aiment ?

Il m’arrive lorsque je rencontre des familles pour le catéchisme que je demande aux enfants : « selon vous, croyez-vous que vos parents vous aiment ? Qu’est-ce qui vous dit qu’ils vous aiment ? » Si je leur pose cette question, c’est afin de leur faire prendre conscience que l’amour est quelque chose de spirituel et invisible. Et pour que nous puissions savoir si les personnes qui nous entourent nous aiment, il est nécessaire que nous puissions reconnaître des signes sensibles de leur amour que nous pouvons voir, entendre ou toucher.

Dieu nous aime et il nous a donné de nombreux signes de son amour

De la même manière, Dieu qui est Amour nous a donné plusieurs signes de son Amour infini. Ainsi, par exemple, toute la création de Dieu est un signe magnifique de son Amour pour nous. Mais malheureusement, beaucoup d’humains ne savent pas saisir et comprendre les signes de l’Amour de notre Père Céleste. C’est pourquoi le Seigneur a alors suscité des prophètes tout au long de l’histoire humaine afin de proposer à l’humanité une Alliance d’Amour avec Lui. Mais encore une fois, les hommes n’ont pas compris ou n’ont pas voulu comprendre le message de Dieu. Ainsi, dans la première lecture du Livre des Chroniques, on peut lire : « Mais eux tournaient en dérision les envoyés de Dieu, méprisaient ses paroles, et se moquaient de ses prophètes. » Ces gens préféraient adorer les faux dieux (l’argent, les plaisirs de la chair, le pouvoir). Selon les Ecritures, leur refus de l’Alliance d’Amour avec Dieu a eu comme conséquence les souffrances de l’exil, de l’esclavage, de la destruction de leur ville et de la mort de beaucoup d’entre eux.

Jésus crucifié est le plus grand signe de l’Amour de Dieu

Mais comme le dit saint Paul dans la deuxième lecture : « Dieu est riche en miséricorde ». Devant les refus de l’humanité d’accepter son Alliance d’Amour, le Seigneur ne s’est pas découragé. Il nous a donné un autre signe de son Amour infini : « De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. » Jésus crucifié est le plus grand signe de l’Amour de Dieu pour nous. Si quelqu’un n’a jamais entendu parler de l’évangile auparavant et si un chrétien lui fait voir un crucifix et lui déclare que c’est le plus important signe de l’Amour de Dieu, cette personne pourrait légitimement s’interroger. Car à première vue, le crucifix semble plutôt être un signe de cruauté puisque la crucifixion est un supplice atroce qui était réservé aux grands criminels. Ainsi, encore aujourd’hui, beaucoup de gens (même parmi les chrétiens) ne comprennent pas ce grand signe d’Amour qu’est le crucifix.

Le père Maximilien Kolbe a donné sa vie en signe du plus grand amour

Pour le comprendre, je vous raconte l’histoire vécue du Père Maximilien Kolbe. Durant toute sa vie, le Père Kolbe (franciscain polonais) s’est efforcé d’expliquer à travers ses nombreux écrits et ses homélies combien était grand l’Amour de Dieu pour nous. Et voilà que durant la 2° guerre mondiale, il a été fait prisonnier dans un camp de concentration à Auswichtz. Une nuit, un prisonnier du camp est parvenu à s’évader. Le commandant du camp était furieux et il a fait appeler tous les prisonniers dans la cour. En passant dans les rangs, il a choisi 10 hommes au hasard et il les a condamnés à mourir de faim dans un bunker. Alors, un de ces hommes s’est éclaté en larmes et a supplié le commandant d’avoir pitié de lui parce qu’il avait une famille. Entendant cela, le père Kolbe est sorti des rangs et a dit au commandant qu’il était un prêtre catholique et qu’il désirait prendre la place de ce père de famille. Le commandant fut très surpris de cette demande et il ne pouvait pas comprendre que ce prêtre veuille rejoindre ces condamnés à mort. Cette demande lui semblait tout à fait folle. Mais il l’a finalement acceptée. Selon les témoins, le père Kolbe a encouragé ses compagnons durant tout le temps de leur lente agonie et il leur parlait du Ciel qui les attendait. Or, j’ai eu la grâce d’assister dans les premiers rangs à la canonisation du père Kolbe sur la place saint Pierre en 1982 et j’ai pu voir l’homme que le père Kolbe avait sauvé de la mort. Durant toute la célébration, cet homme a pleuré à chaudes larmes. En fait, après la guerre, cet homme s’était converti et était devenu un catholique fervent. Ainsi, pour lui le sacrifice de la croix n’était pas insignifiant. Le geste qu’avait posé le père Kolbe à son endroit lui a fait comprendre l’Amour immense du Seigneur Jésus qui s’est sacrifié pour nous sur la croix.

Alors, comment regardons-nous le Crucifix ?

Jésus crucifié est vraiment le Signe par excellence de l’Amour de Dieu pour nous. L’Amour de Dieu n’est pas seulement un amour en paroles, ou un amour qui se dit sur le bout des lèvres ou un amour qui ne se salit pas les mains. L’Amour de Dieu pour nous est un amour qui s’engage totalement jusqu’à donner sa propre vie pour nous. Et nous ? Sommes-nous sensibles à ce grand signe d’Amour du Crucifié ? Croyons-nous à son Amour ? C’est la question que le Seigneur nous demande aujourd’hui. Depuis 2000 ans, les crucifix se trouvent dans les églises et les maisons des chrétiens. Comment les regardons-nous ? Souvent, nous ne les regardons même plus tellement nous sommes habitués à leur présence. Mais il est important que nous puissions donner une réponse aujourd’hui car le Seigneur nous dit dans l’évangile : « Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. »

Croyons-nous vraiment à l’Amour de Dieu en Jésus Christ ?

Beaucoup de gens de nos jours croient que Dieu est « tellement bon » que tous pourront entrer dans le Royaume de Dieu sans difficulté. Mais en réalité, Jésus dans l’évangile ne dit pas cela. Il dit que tout dépend de notre foi. Si nous refusons de croire que Dieu est Amour, si nous refusons de nous laisser aimer et de le suivre sur le chemin de la Croix qui est le chemin du don de soi, nous ne pourrons pas entrer au Ciel. Donc, demandons la grâce d’être attentifs aux signes de l’Amour de Dieu et spécialement au grand signe de l’Amour qu’est la croix de Jésus afin que nous puissions croire à l’Amour de Dieu et le suivre sur le chemin de la croix qui nous amène jusqu’à la Vie éternelle.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 141 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire