Matthieu, apôtre transformé par la Parole de Jésus

Au cours de l’année qui vient, à l’occasion des messes du dimanche, nous allons entendre surtout des extraits de l’Évangile selon saint Matthieu.  Et comme je l’ai fait dans les années passées pour Marc et pour Luc, j’aimerais vous dire quelques mots sur ce qui caractérise l’Évangile de Saint Matthieu.  Alors, aujourd’hui je m’arrêterai à deux caractéristiques de Matthieu lui-même, et dans un prochain enseignement, je partagerai avec vous quelques mots sur deux ou trois caractéristiques de son Évangile.

Donc aujourd’hui, on s’arrête à réfléchir sur qui est Matthieu. Matthieu, nous le connaissons assez bien.  C’est un juif, un publicain dont nous connaissons le récit vocationnel, et un des douze apôtres.  Alors je m’arrête à ces deux caractéristiques. 

Matthieu, le publicain transformé par la Parole de Jésus

Le récit de la vocation de Matthieu est rapporté au chapitre 9 de son Évangile, les versets 9 à 13, on lit ceci : « Comme Jésus passait plus loin, il vit un homme, du nom de Matthieu, qui se tenait à son bureau de collecteur d’impôts.  Il lui dit : « Suis-moi».  Aussitôt, il se leva et se mit à le suivre.  Alors qu’il était à table chez lui, il se trouva que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent aussi prendre place avec Jésus et ses disciples.  En voyant cela, les pharisiens disaient : «Comment votre maître mange-t-il avec des publicains et des pécheurs ?»  Jésus qui avait entendu, leur dit : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.  Allez apprendre ce que signifie : C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices. Non, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.»

De ce récit, j’aimerais qu’on retienne deux choses. La première c’est que Matthieu se met à suivre Jésus, à partir d’une simple parole.  Jésus lui dit : « Suis-moi», et cette seule parole vient toucher son cœur, et lui donne la force intérieure de se lever, et de changer de vie, et se mettre à marcher à la suite de Jésus.  Alors, à partir de ce récit on comprend, que pour Matthieu, chaque parole de Jésus est importante.  Pour Matthieu, Jésus est le Maître qui enseigne avec une parole puissante qui a le pouvoir de changer les cœurs.  Et c’est pourquoi l’Évangile de Matthieu va être rempli des paroles de Jésus.  Alors que Marc va insister sur les actions de Jésus, Matthieu insiste sur les paroles de Jésus.  Il va rapporter plein de discours et d’enseignements de Jésus parce qu’il sait que une seule parole de Jésus, chaque parole de Jésus a le pouvoir de changer les cœurs, de changer les vies.  C’est extrêmement important.  Donc l’Évangile de Matthieu est centré sur les paroles de Jésus.  Et nous, Matthieu nous invite à être attentifs à chacune des paroles de Jésus.  Nous savons d’ailleurs par expérience comment la Parole de Dieu, c’est une Parole toute spéciale.  Lorsqu’on ouvre la Bible, et qu’on se met à accueillir la Parole de Dieu, cette Parole là peut vraiment nous transformer.  Ce n’est pas comme n’importe qu’elle autre parole.  Parfois on entend des belles paroles, des belles pensées, des belles paroles de sagesse, etc, mais ce n’est pas du tout comme la Parole de Dieu, qui est une nourriture pour notre âme.  Voilà la première chose.

Dans ce récit, on voit que tout de suite après sa conversion, Matthieu invite des amis.  Et ses amis, ce sont les publicains et les pécheurs.  Il les invite à venir rencontrer Jésus.  Alors, c’est beau ce récit.  Et nous sommes invités, après avoir entendu ce récit, à nous poser une question, qui est celle-ci : « Et toi, si tu accueillais Jésus dans ta maison, si Jésus venait prendre un repas avec toi, quelles sont les personnes que tu inviterais pour venir rencontrer Jésus ? »  C’est une question à laquelle on pourra réfléchir et se la partager tout à l’heure à la fin de l’enseignement.  Qui inviterais-tu dans ta maison pour venir rencontrer Jésus ?  Cette question est importante parce que c’est, évidemment, l’essentiel de notre mission d’évangélisation.  Quelles sont les personnes de notre Oïkos que nous voulons amener à Jésus, à qui nous voulons faire rencontrer Jésus ? 

Et pour compléter cette première caractéristique, j’ajoute simplement ce petit détail sympathique.  On reconnait, dans l’Évangile de Matthieu, qu’il est vraiment écrit par ce publicain ou cet ancien publicain.  Au chapitre 17, il est le seul qui rapporte cet épisode où on demande à Pierre : « Est-ce que Jésus, est-ce que votre Maître paie bien l’impôt pour le Temple ? »  Et puis-là, vous vous souvenez, Jésus va dire à Pierre : Prends-ton hameçon, va pêcher un poisson et puis tu vas trouver une pièce de quatre drachmes, ce qui est nécessaire pour payer notre impôt.  C’est seulement Matthieu qui rapporte cette petite anecdote qui nous semble un peu inutile dans le fond, mais qui, pour Matthieu, était importante, parce que lui il a été collecteur d’impôts, et parce que cela a une signification profonde pour le juif qu’il est.  Voilà !  Donc première caractéristique : Matthieu est ce juif publicain, collecteur d’impôts, qu’une parole de Jésus a transformé.

Matthieu, l’un des douze apôtres

Matthieu
Saint Matthieu, l’évangéliste

Matthieu est l’un des douze, un des douze apôtres.  Alors, ce n’est pas rien.  Donc cela nous redit à quel point son témoignage et son Évangile sont importants.  Son Évangile est un témoignage de première main, comme on dit, puisque il a connu personnellement Jésus, il a vécu avec Jésus pendant cette période, deux ou trois ans peut-être.  Il a entendu directement de sa bouche les enseignements qu’il rapporte, il l’a vu à l’œuvre, et il a vécu avec lui avec le groupe des Douze.  Donc il a pu voir comment Jésus menait cette vie communautaire avec les Douze.  Contrairement à Marc et Luc qui n’ont pas connu personnellement Jésus, enfin qui n’étaient pas dans le groupe des douze apôtres.  Donc son témoignage est un témoignage de première main.  Et il va insister dans son évangile sur la vie communautaire. Il a probablement expérimenté, avec les Douze, comment vivre ensemble. Même si nous sommes à la suite de Jésus, ce n’est pas toujours facile.  Et il va consacrer tout un chapitre, le chapitre 18 de son Évangile, à la vie communautaire.  Et il y a seulement Matthieu qui va rapporter, par exemple, cette célèbre parole de Jésus : « Combien de fois dois-je pardonner ?  Jusqu’à soixante-dix fois, sept fois ». Alors vraisemblablement il a expérimenté, avec les Douze, que ce n’est pas facile de vivre ensemble, même si on est chrétien, même si on suit Jésus.  Donc il va rapporter cette parole et d’autres enseignements que Jésus a donnés aux douze apôtres sur la vie communautaire.  Donc, il est l’un des douze apôtres.  Et dans son Évangile on voit comment ce groupe des douze a une importance particulière.

Voilà !  Et je termine simplement en nous rappelant le symbole qui représente l’évangéliste Matthieu.  Nous savons que lorsque les quatre évangélistes sont représentés sur des images ou des icônes, on les reconnaît à travers le symbole qui les accompagne.  Et le symbole qui accompagne Matthieu, c’est, soit un ange ou un être humain.  Il y a comme deux versions.  Soit un être humain qui est à côté de lui, et qui rappelle que l’Évangile de Matthieu commence par la généalogie de Jésus.  Dès le départ Matthieu présente la généalogie de Jésus, donc il le situe dans l’histoire humaine.  Ou bien il est représenté par un ange, donc un être humain avec des ailes, qui nous rappelle l’importance de la Parole de Dieu.  L’ange est celui qui apporte la Parole de Dieu, la Parole fut apportée par un ange, et comme Matthieu insiste sur la Parole de Jésus, bien on le représente avec un ange.

Dans le prochain enseignement, nous verrons les caractéristiques de l’Évangile de Matthieu.  Alors, bon partage entre vous, et moi je vous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.  Amen!

________________________________________________________________________________

Pour approfondir l’enseignement

  • À la suite de cet enseignement, qu’est-ce qui monte dans mon cœur ?
  • Qui inviterais-je à venir chez moi rencontrer Jésus ?
  • Que m’apporte le fait de vivre « en communauté chrétienne » ?

 

Pour aller plus loin cette semaine

  • Je relis le récit de vocation de Mathieu (9, 9-13) et je réponds aux 2 questions suivantes :
    • Et moi, quelle parole de Jésus m’a aidé à changer de vie ?
    • Et moi, qui est-ce que je souhaite inviter à rencontrer Jésus ?
  • Je médite le chapitre 18 de Mathieu sur la vie communautaire.
  • Je partage à une personne mon expérience de rencontre avec Jésus

Ou bien j’invite une personne à une rencontre avec Jésus

Imprimer
Nicolas Tremblay
A propos Nicolas Tremblay 22 Articles
Nicolas Tremblay est prêtre dans le diocèse de Joliette.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire