La foi chrétienne est-elle une simple question de point de vue ?

Le subjectivisme: négation de la vérité et obstacle à la fraternité

Joe and john are right, but their points of view are different. It's for that they are disagree

Résumé: Dans nos rencontres, il arrive souvent que nos échanges soient bloqués par le subjectivisme. Le subjectivisme est en fait, cette idée qu’il n’y a pas de vérité objective qui soit vraie pour tous. Alors, chacun possède sa propre vérité. On formule souvent cette idée du subjectivisme sous la forme suivante: je respecte ton point de vue mais moi je ne le partage pas. Dans ces conditions, la foi chrétienne est-elle une simple question de point de vue?

J’aimerais vous partager une rencontre que j’ai faite hier qui a été pour moi très éclairante pour mieux comprendre ce qu’est la foi chrétienne. Hier, je me promenais dans un parc et voici qu’un homme que je voyais régulièrement promener sa chienne Charlie vient vers moi et me salue cordialement. Nous commençons une conversation assez banale puis il me raconte qu’il avait hérité de sa chienne dans des circonstances particulières : un couple qu’il connaissait bien était sur le point de divorcer et ils ont décidé de lui léguer leur chienne Charlie. Le couple avait aussi une fille de 10 ans et elle était très attachée à sa chienne. Le monsieur a accepté de garder la chienne mais sachant que la petite fille aimait beaucoup sa chienne, il s’est fait un devoir d’appeler régulièrement la petite fille pour lui proposer d’aller faire jouer la chienne avec elle. Le monsieur me disait combien cela le rendait heureux de faire plaisir à la petite fille. Mais il ajoutait tout de suite, que cela n’est pas de l’amour mais de l’égoïsme car je ne le fais pas pour elle mais pour moi afin de me sentir bien. Au fil de la conversation, le monsieur ajouta qu’il était athée et qu’il ne croyait en aucune religion et qu’il croyait seulement en l’homme. Alors, j’ai essayé de lui faire voir que les beaux gestes d’altruisme qu’il faisait envers la petite fille étaient inspirés par l’Esprit d’Amour de Dieu. Mais il resta ferme dans son point de vue personnel disant que ces gestes n’étaient pas de l’amour mais de l’égoïsme puisqu’il les faisait pour se sentir bien et non pour la petite fille.

A partir de cette rencontre, je me suis mis à réfléchir sur la foi chrétienne. Souvent, les personnes qui se disent athées n’ont pas la foi pour une simple raison de point de vue personnel. Dans l’exemple que j’ai raconté, le monsieur ne pouvait pas reconnaître la présence de l’amour de Dieu dans sa vie car de son point de vue, il n’y a que l’homme qui est centré sur lui-même qui existe. Ainsi, de son point de vue personnel, il ne peut pas voir l’amour de Dieu présent dans sa vie. De plus, dans notre société relativiste où chacun possède « sa vérité » et où il n’y a aucune « vérité objective », alors il est impossible de reconnaître la « vérité des signes de la présence de Dieu » dans notre monde. Comme on dit souvent : « je respecte ton point de vue mais je ne le partage pas ».

Cela me fait penser au fait que lorsque ma communauté religieuse se réunit à table le midi, un de mes confrères est assis directement devant la fenêtre de la salle à manger tandis que moi et mon autre confrère sommes à chaque bout de la table. Ainsi, il peut arriver que mon confrère qui est au centre de la table face à la fenêtre voit quelqu’un venir de loin vers notre maison tandis que mon autre confrère et moi-même ne pouvons pas le voir de nos points de vue respectifs. Nous savons que notre confrère n’est pas menteur et nous le croyons sur parole quand il affirme qu’il voit un homme s’approcher de la maison. On peut appeler cela une « croyance humaine naturelle » car nous croyons à cause de l’honnêteté et de la franchise de notre confrère. Mais cela n’est pas encore de la foi au sens chrétien. Mais si nous décidons de nous déplacer nous aussi dans le même point de vue directement face à la fenêtre, nous verrons la réalité différemment et nous pourrons apercevoir nous aussi l’homme qui s’approche.

Ainsi, pour en venir à avoir la foi chrétienne, il faut tout d’abord être prêt à se déplacer (spirituellement) de point de vue afin d’adopter le point de vue de la Bible et de l’Eglise qui nous indiquent les signes de Dieu dans notre monde. La foi chrétienne nous aide à adopter le point de vue de la Bible et de l’Eglise afin de reconnaître les signes de la présence de l’Amour de Dieu parmi nous. Mais cela n’est pas encore suffisant pour affirmer avoir la foi chrétienne. Car avoir la foi chrétienne n’est pas seulement reconnaître les signes de la présence de Dieu parmi nous mais il faut surtout vouloir aller à sa rencontre afin d’entrer en relation personnelle avec Lui. Ainsi, la foi chrétienne n’est pas seulement une affaire de « connaissance » mais c’est surtout une affaire de « rencontre personnelle » avec Celui qui nous aime et que nous sommes appelés à accueillir dans notre vie.

A mon avis, c’est surtout cette dernière étape de la foi chrétienne qui fait le plus souvent obstacle aux gens qui se disent athées. Car les gens peuvent être prêts à accepter que Dieu existe et qu’il existe des signes de Sa présence si nous acceptons de nous déplacer spirituellement en adoptant le point de vue de la Bible et de l’Eglise. Mais le point qui achoppe le plus souvent est qu’ils ne sont pas prêts à accueillir l’Amour de Dieu dans leur vie car cela pourrait changer leur vie. Ils ont ainsi peur de perdre leur liberté et « leur égoïsme ». Je crois que le monsieur que j’ai rencontré hier dans le parc était justement une personne trop attachée « à son égoïsme ». C’est la raison pour laquelle il refusait de devenir chrétien en accueillant l’Esprit Saint qui était déjà dans son cœur afin de le guider vers l’Amour de Dieu. Je prie donc pour lui afin qu’il puisse faire cette « rencontre transformante de la foi avec Jésus » afin que la joie de l’amour puisse demeurer en lui en vie éternelle.

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 200 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire