5 trucs faciles pour évangéliser sur Facebook

Cet article est numéro 3 d'une série de 5 Évangéliser sur Facebook

Facebook est le site web le plus visité de la planète, après Google. S’il y a un site web où nous devrions annoncer la Bonne Nouvelle, c’est donc bien celui-là! Il y a fort à parier que nous y croiserons nombre de personnes qui connaissent peu ou pas Jésus-Christ. Mais comment les rejoindre et leur parler de Lui d’une manière qui invite à la discussion? D’emblée, un évangélisateur averti devrait être familier avec le processus d’évangélisation suggéré par les Cellules Paroissiales d’Évangélisation. De plus, il faut garder en tête que rien ne vaut une bonne rencontre en tête-à-tête pour discuter de ce que la foi en Jésus change pour nous au quotidien. L’intérêt d’évangéliser sur Facebook est donc plutôt de bâtir des « ponts d’amitié« . Néanmoins, voici 5 trucs faciles à appliquer dès maintenant pour évangéliser sur Facebook. 

Avoir beaucoup d’amis

nombre d'amis facebook
On peut avoir jusqu’à 5000 amis sur un compte Facebook normal

J’entends souvent des gens me dire qu’ils craignent perdre de leur vie privée sur Facebook. Ces personnes feraient bien de lire quelques conseils concernant la protection de leur vie privée sur ce média social (j’aborderai ce sujet dans une prochaine chronique). Quand on veut évangéliser, il faut rencontrer beaucoup de gens. C’est la même chose sur Facebook. Il faut tisser des liens, et la première étape est de devenir ami avec le plus de gens possibles. Je ne vous demande pas de devenir ami avec Satan! Je vous dis seulement que si vous avez l’occasion d’entrer en contact avec l’ami du cousin de l’amoureuse de votre voisin, ALLEZ-Y! Dites bonjour et acceptez la demande d’amitié! C’est en entrant en contact avec ces gens, les plus loin de la foi, de notre Église, de notre paroisse, que nous parviendrons à annoncer que Dieu nous aime dans les périphéries les plus éloignées!

« Aimer » des publications

Cliquer « J’aime » sur une publication ne coûte rien et ce n’est pas une demande en mariage! Quand on clique « J’aime » sur Facebook, ça ne veut pas toujours dire qu’on est d’accord avec tout ce que notre ami a écrit. Parfois, ça veut tout simplement dire: « J’ai vu ton statut »; ou encore: « Salut, je pense à toi ». D’ailleurs, Facebook a ajouté, il y a déjà quelques mois, certaines nuances au « J’aime » classique: « J’adore », « Ha!Ha!Ha! », « Oh! », « Mmmm » et « Snif ». Toutes des manières d’établir un léger (mais important!!) contact avec quelqu’un. Dites-vous qu’il n’y aura peut-être que vous, dans toute la journée, qui aura porté attention à cette personne, sur Facebook du moins. 

Commenter le plus souvent possible

Commentaires Facebook
Commentaires Facebook

Si quelqu’un écrit: « Veille sur moi du haut du ciel, Papa! », un simple petit mot de réconfort peut aider à établir des ponts d’amitié. « Je suis convaincu qu’il t’entend », ou encore: « Je prie pour toi et toute ta famille durant cette épreuve », sont des mots qui peuvent, encore une fois, faire toute la différence pour une personne. Dans les principes les plus importants que j’ai appris dans mon parcours, il y a bien celui de prier pour des étrangers. Donc, même si je ne connais pas très bien cette personne, il est tout à fait approprié d’aborder le sujet de la prière avec elle. Il s’agit d’une opportunité d’aller plus loin dans le processus. 

Partager

partager sur favenookSi quelqu’un publie un article intéressant ou une pensée qui vous a touché, après l’avoir « aimé » et commenté, partagez-le! C’est en multipliant le nombre de pensées chrétiennes sur le réseau social qu’on réussira à toucher le nombre de personnes le plus varié. Le monde, et Facebook n’en fait pas exception, est rempli de violence et, plus globalement, du Mal. Il est aussi rempli de faussetés et de tendances spirituelles erronées. Partager la vérité, c’est collaborer au plan de Dieu en diffusant son message d’amour pour l’humanité. Partager n’est pas seulement une bonne chose, c’est une responsabilité quand on comprend le fonctionnement du média social. 

Connaître les bonnes adresses

Tout le monde n’a pas le temps de générer son propre contenu original, ou possède le talent et les ressources pour faire de beaux montages d’une pensée ou d’un extrait de la bible sur une belle image. Heureusement, il y a des centaines de pages Facebook qui font cette recherche pour vous. Tout ce que vous avez à faire, c’est de sauvegarder ces pages dans vos favoris et d’y retourner souvent. Tiens, commencez donc par sauvegarder la page Facebook d’Évangéliser.net! Vous y trouverez, à tous les jours, des pensées et des textes à partager sur votre profil personnel. Nous y partageons, nous aussi, des publications d’autres pages. La première étape est donc de faire un premier pas.

Cherchez vous-même à remplir votre fil d’actualités de la lumière du Christ. Partagez les meilleurs liens avec votre réseau, toujours plus large. Entrez en contact avec vos amis Facebook de manière gratuite et rapide. Puis établissez des ponts avec eux en les invitant à vous rencontrer dans la Vraie Vie, la vie de l’Église de Jésus-Christ!

Series Navigation<< Utiliser les pages « Spotted » pour évangéliserPourquoi il vous faut un compte Facebook >>
A propos Mathieu Binette 24 Articles
Mathieu Binette est entrepreneur pastoral et étudiant en théologie à l'Institut de Formation Théologique de Montréal.

1 Commentaire