3 étapes de formation et de progression du disciple

Comme je l’ai mentionné dans ma dernière chronique, si nouvs voulons évangéliser et former des disciples qui leur tour évangélisent et forment d’autres disciples qui se reproduisent, nous avons besoin de mettre en application cinq principes fondamentaux de cet écosystème:

  1. La conviction biblique de la reproductibilité
  2. Les trois étapes de progression du disciple
  3. Les trois domaines de formation
  4. Les trois engagements du formateur
  5. Les quatre contextes de formation

Dans l’article précédent, je vous ai présenté le premier principe. Dans cet article, nous explorons ensemble les 2e et 3e principes. 

Les trois étapes de progression du disciple

Dans le Nouveau Testament, quatre passages bibliques nous présentent très clairement les trois étapes de formation du disciple: (nouveau-né, jeune, adulte)

  • 1 Pierre 2, 2; 1 Corinthiens 3, 1-3; Hébreux 5, 11 – 6, 2; Jean 2, 12-14

Ces 4 passages: 

  • utilisent la métaphore de la croissance biologique pour parler de la nécessité d’atteindre la maturité dans la foi;
  • exploitent la métaphore en indiquant la nourriture substantielle du lait pur de la Parole de Dieu pour une croissance effective;
  • indiquent que les crises communautaires (en particulier celle de Corinthe) sont causées par des chrétiens immatures, donc vivement interpellés à  la croissance;
  • présentent les trois étapes de croissance. Celui de 1 Jean 2, 12-14 est le plus explicite: petits enfants, jeunes, pères;
  • nous font comprendre que, pour chaque étape (nouveau-né, jeune, adulte), un contenu spécifique doit être donné. On ne nourrit pas les adultes avec du lait et les nouveaux-nés avec de la viande!

Les trois domaines de formation

L’écosystème de la formation de disciples exige la mise en place de trois formes de pédagogie touchant trois dimensions de la vie humaine. Nous parlons ici:

  • de l’être du disciple dans la ligne de sa conversion, de sa vocation et de sa mission;
  • du savoir du disciple capable de vivre dans la vérité de l’Évangile;
  • du savoir-faire du disciple qui est en mesure d’appliquer dans sa vie la Parole de Dieu et toutes les habitudes de vie chrétienne.

À ces trois dimensions, nous devons adopter le mode de formation qui convient:

  • pour la transformation de l’être du disciple, on mettra en place les pédagogies de l’immersion et de l’initiation;
  • pour le développement du savoir, on déploiera des pédagogies de l’enseignement;
  • pour la mise en pratique des habitudes de vie chrétienne, on appliquera les pédagogies d’apprentissage.

La mise en place de chacun des éléments permet de cueillir le fruit du « savoir faire-faire » répondant au voeu de Jésus lorsqu’il affirme dans Luc , 40: « Certes, le disciple n’est pas plus grand que le maître, mais s’il est bien formé (équipé), il sera comme son maître », ce qui sous-entend qu’il sera capable de former d’autres disciples pour Jésus. Dans la prochaine chronique, je présenterai les deux derniers principes de l’écosystème de la formation de disciples. 

Texte publié par le Père Mario Saint-Pierre dans « Le Messager de Saint-Antoine » en octobre 2016

Imprimer
Mario Saint-Pierre
A propos Mario Saint-Pierre 12 Articles
Le Père Mario St-Pierre est prêtre et théologien

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire