Le SCPÉ est un « must » pour le renouveau de l’Église

Source image: Clip sur les Cellules Paroissiales d'Évangélisation

Résumé: Le SCPÉ est un « must » pour le renouveau de l’Église. Car le SPCÉ permet de former des communautés de disciples-missionnaires.

Dans une conférence-vidéo du diocèse de Québec ayant pour thème : « Former des communautés de disciples-missionnaires », la conférencière Mme Marie Chrétien explique que toutes les expériences de communautés chrétiennes qui ont été renouvelées par l’Esprit Saint dans le monde entier ont 8 points communs :

1- « Non, c’est assez ! » : Le point d’origine du renouveau de la paroisse passe par une prise de conscience : un changement profond est nécessaire. Il faut passer d’une pastorale d’entretien à une pastorale de nouvelle évangélisation. D’une Eglise Station-Service religieux à une Eglise Evangélisatrice.

2- « Equipe solidaire » : Il est important que le leadership de la communauté soit uni et vive en communion afin de pouvoir réaliser le renouvellement profond de la paroisse.

3- « Vision et projet d’évangélisation » pour un changement profond de la paroisse.

4- « Un ‘mécanisme’ d’évangélisation » : Il faut être capable de proposer différents projets et activités de nouvelle évangélisation pour rejoindre les personnes qui ont pris leurs distances avec l’Eglise afin de leur faire goûter la vie fraternelle et la vérité de la foi dans le Christ.

5- « Le soin du dimanche : accueil, chants, participation, homélie »

6-« Les petits groupes d’appartenance »

7- « Initiation à la vie chrétienne transformée »

8- « Soutien et formation des leaders ».

La lecture de ces 8 points peut parfois nous décourager et nous nous demandons souvent : oui, mais après avoir dit : « Non, c’est assez », comment faire pour commencer ? Je viens partager avec vous de quelle manière le SCPÉ (Système Cellules Paroissiales d’Évangélisation) s’est présenté à moi et à plusieurs prêtres que je côtoie comme une manière tout à fait extraordinaire pour mettre en œuvre toute cette dynamique de renouvellement en profondeur des communautés chrétiennes. Il est tout d’abord important de noter que le but fondamental du SCPÉ est justement de « former des communautés de disciples-missionnaires » de telle sorte que la paroisse devienne une communauté de communautés de disciples missionnaires, afin de s’assurer qu’aucun disciple missionnaire ne soit laissé seul. Pour ce faire, le SCPE a intégré le concept biologique de la « multiplication des cellules » d’une manière novatrice qui le distingue des autres méthodes connues pour le renouvellement des paroisses, en particulier à travers la formation constante de nouveaux leaders, comme nous le verrons plus loin. Ainsi, ce qui distingue le SCPÉ de toutes les autres propositions de méthode pour le renouvellement des paroisses, c’est justement le principe que les cellules d’évangélisation sont faites pour se multiplier grâce en particulier à la formation et la multiplication des leaders de cellules. Les cellules paroissiales d’évangélisation sont donc créées pour évangéliser le milieu où vivent les membres des cellules de manière que chaque membre évangélise et amène les personnes de son entourage à faire partie de la cellule d’évangélisation. C’est ainsi que nous avons pu voir plusieurs personnes qui s’étaient éloignées de la foi et de l’Église y revenir en commençant par joindre une cellule d’évangélisation.

D’autre part, il est aussi très important de prendre conscience que la structure même du SCPÉ correspond tout à fait à celle de l’Eglise des Apôtres qui ont été rassemblés par Jésus pour « faire des disciples de toutes les nations » (Matthieu 28, 19). Comme le soulignait le Pape Paul VI : « l’Eglise est faite pour évangéliser », de la même manière, les cellules paroissiales d’évangélisation sont faites pour évangéliser et faire des disciples-missionnaires. Le SCPÉ offre ainsi une structure d’évangélisation permanente que les autres projets d’évangélisation (Parcours Alpha, Ecole d’évangélisation St André et les autres) limités dans le temps n’offrent pas. Cette structure d’évangélisation permanente est nécessaire pour assurer l’accomplissement et l’achèvement du processus d’évangélisation.

Bien entendu, la multiplication des cellules ne se fera pas comme par magie mais plutôt par un processus naturel de croissance. Ainsi, l’expérience nous montre que l’implantation du SCPÉ suscite un dynamisme de croissance au sein de la communauté, ce qui rend possible la mise en œuvre des 8 points dont parlait la conférencière. En retour, la mise en œuvre des 8 points favorise la croissance des cellules et c’est ainsi que s’instaure un cercle vertueux et évangélique de croissance. Il est nécessaire d’appliquer dans la paroisse qui adopte le SCPÉ les 8 points communs énoncés plus haut. En particulier, le SCPÉ suppose que le pasteur et les membres de son équipe pastorale aient une vision très claire du projet d’évangélisation et soient unis par et dans cette vision. Cette vision d’évangélisation favorise et fédère toutes les formes de nouvelle évangélisation qui existent déjà et que la paroisse a pour responsabilité d’intégrer dans une même mission. Au Québec, plusieurs expériences ont montré à quel point le SCPÉ se mariait harmonieusement avec le parcours Alpha ou les sessions de l’ÉÉSA, ces expériences se fécondant les unes les autres.

Un élément important qui caractérise le SCPÉ est le « processus d’évangélisation » que Mme Chrétien appelle « ‘mécanisme’ d’évangélisation ». Selon Don PiGi, initiateur du SCPÉ au niveau international, il s’agit là de l’élément le plus important et le plus caractéristique du SCPÉ. En fait, ce « processus d’évangélisation » du SCPÉ est très évangélique puisqu’il prend la même image du « pêcheur d’hommes » qui lance son filet pour libérer les hommes des puissances de la Mort (symbolisée par la mer). Ainsi, le « filet » qui amène progressivement les hommes à la communauté chrétienne consiste dans la coordination de 5 actions bien précises :

1- Prier pour les personnes de notre entourage (Oïkos) ;

2- Servir gratuitement et généreusement notre Oïkos ;

3- Partager notre foi par le témoignage donné à ceux qui nous demandent raison de notre service ;

4- Expliquer pour répondre aux objections ;

5- Inviter à vivre une réunion de la cellule d’évangélisation.

L’apprentissage de ces 5 actions permet de répondre à une question qui nous est souvent posée par nos baptisés : comment faire pour évangéliser les personnes de notre entourage. Les baptisés sont ainsi habilités à exercer, de manière concrète et quotidienne, la mission fondamentale qui est la leur.

Les cellules paroissiales d’évangélisation s’unissent joyeusement chaque dimanche afin de participer activement à l’animation (accueil, chant, services) de la liturgie de l’Eucharistie paroissiale qui est considérée comme un moment fort pour l’évangélisation de la communauté. Ici, le SCPÉ rejoint directement le point 5 dont parlait Marie Chrétien, qui est le soin du dimanche. La présence des membres des cellules à l’Eucharistie dominicale contribue à faire en sorte que cette célébration devienne elle-même évangélisatrice.

Enfin, la formation des leaders (disciples-missionnaires) se réalise principalement durant les réunions des cellules d’évangélisation. Pour comprendre la pertinence et l’efficacité de cette formation des leaders, il est bon de connaître les 7 temps de son déroulement :

1- Accueil mutuel et louange au Seigneur: La louange en particulier ouvre notre cœur à notre Père du Ciel afin de cultiver notre relation filiale à l’image de Jésus. Plus nous aurons l’esprit d’enfance spirituelle, plus nous serons capables de laisser l’Esprit Saint nous inspirer le moment propice et la manière de proposer Jésus à nos frères.

2- Partage de vie à l’aide de deux questions :
Qu’est-ce que Dieu a fait pour moi durant la dernière semaine ? Et, ou
Qu’est-ce j’ai fait pour Dieu durant la dernière semaine ?
Cela nous aide à apprendre à reconnaître la présence et l’action de Dieu dans notre vie afin de pouvoir en témoigner à ceux qui nous entourent. Ici nous sommes loin des discours abstraits. Nous sommes appelés à témoigner de faits vécus dans la foi, l’espérance et la charité.

3- Enseignement du pasteur (écrit et autant que possible verbal). Cet enseignement permet d’unir toutes les cellules de la paroisse sous la guidance du pasteur qui propose un enseignement adapté aux besoins des personnes qu’il connaît.

4- Approfondissement de l’enseignement: A partir de questions ouvertes, les personnes sont invitées à partager comment ils reçoivent l’enseignement du pasteur afin d’éclairer les zones d’ombre et de répondre aux interrogations des participants.

5- Nouvelles de la communauté paroissiale: permettent aux participants d’être unis à la vie paroissiale et de s’impliquer dans les différentes propositions d’évangélisation de la paroisse.

6- Prières d’intercession: pour apprendre à prier avec notre cœur pour les besoins des personnes de notre entourage.

7- Prière fraternelle de guérison: pour demander au Seigneur qu’il nous libère des différents obstacles qui nous empêchent d’évangéliser.

En fait, dans chaque cellule, on veille à ce qu’il y ait toujours un leader et un co-leader. Comme l’animation de la rencontre est partagée, le leader est toujours en train de former un futur leader qui aura à prendre la responsabilité d’une cellule nouvelle dès que la cellule se multipliera. Les responsables du SCPÉ veille avec attention à cette formation des nouveaux leaders qui est très importante pour assurer la croissance et la pérennité des communautés.

En conclusion, l’application rigoureuse du SPCÉ a permis à de nombreuses communautés chrétiennes à travers le monde de croître de manière significative un peu à l’image des communautés chrétiennes primitives. L’Esprit Saint qui seul donne la croissance a besoin tout simplement de personnes ayant un cœur ouvert et généreux qui cherchent à annoncer à tous ceux et celles qui les entourent que Jésus est le Fils de Dieu et qu’Il est ressuscité.  

Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 170 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

1 Rétrolien / Ping

  1. Initiative de conversion missionnaire paroissiale - Évangéliser.net

Laisser un commentaire