Le parvis des gentils a envahi le parvis des prêtres

En lien avec le Congrès de la Nouvelle Évangélisation de Rome, qui a eu lieu les 15 et 16 octobre 2011.

des chrétiens se forment
Des disciples missionnaires du pôle de Pointe-aux-Trembles se forment à l'École d'Évangélisation Saint-André, fondée par José Pedro Florès

Le Pape Paul VI a parlé « d’une Église évangélisée et évangélisatrice », ce qui suppose que, pour évangéliser, il faut d’abord avoir été évangélisé. On ne peut pas avoir une Nouvelle Évangélisation si nous n’avons pas de nouveaux évangélisateurs qui ont vécu leur propre Pentecôte personnelle. Évangéliser, sans avoir d’abord été évangélisé, serait construire sur du sable.

Le principal problème pastoral de l’Église n’est pas qu’elle n’évangélise pas, mais que ceux qui évangélisent n’ont pas été évangélisés. Nous avons beaucoup de Nicodème, des maîtres en Israël, qui ne sont pas nés de nouveau.

Les Lineamenta du prochain Synode des Évêques, nous invite à évangéliser « le parvis des gentils » pour faire arriver l’Évangile à toute personne qui ne connaît pas Jésus, et qui ne l’a pas confessé comme Sauveur et Seigneur. Mais avec peur et tremblement je crois que le parvis des gentils a élargi ses murs et a envahi déjà le parvis des prêtres. Il y a des ministres et des prédicateurs qui travaillent dans la vigne, mais ne connaissent pas le Vigneron. Il y a des catéchistes, qui sont très savants en théologie, mais n’ont jamais eu une rencontre personnelle avec Jésus-ressuscité.

Il y a quelques années j’ai écrit un livre qui s’intitulait:  » Allez et évangélisez les baptisés  » parce que dans notre Église il y a beaucoup de personnes qui ont reçu les sacrements mais n’ont pas été évangélisés. Le mandat de Jésus d’aller et évangéliser toute la création, s’est transformé aujourd’hui en  » Allez évangéliser les baptisés. « 

En 1997 j’ai donné une retraite pour les prêtres en Pologne. La veille, une jeune journaliste blonde aux yeux clairs, m’a surpris en me demandant abruptement, comme un défi:

– Qu’est-ce qu’un laïc mexicain va enseigner à des prêtres polonais? »

J’ai respiré profondément et j’ai pensé: « si jolie et si agressive ». Je lui répondis clairement:

– Je viens pas pour enseigner quoi que se soit; je viens simplement témoigner de
ce que j’ai vu et entendu.

Le thème de la retraite sacerdotale était  » La puissance de la Parole qui convertit, sauve et guérit. » À la fin, un prêtre s’est approché de moi qui mesurait presque deux mètres, et m’a dit avec autorité:

– « Pépé, tu dois écrire un autre livre ».

– « Quel livre ? » que j’ai répondu.

– « Allez et évangélisez les prêtres », parce que, il y a beaucoup de ministres
ordonnés et consacrés qui ne connaissent pas personnellement Jésus.

– « Ah, non, » que je lui ai dit, « c’est un prêtre qui doit faire ça, parce que moi, je ne veux pas qu’on me coupe la tête tout de suite ».

La réalité c’est que « le parvis des gentils » a vraiment envahi « le parvis des prêtres. »

La Nouvelle Évangélisation sera le fruit de nouveaux évangélisateurs qui brûle du feu de la Parole de Dieu, plus qu’illustrer avec des arguments de catéchisme. Nous avons besoin de personnes dont le visage resplendit de l’éclat du Buisson Ardent comme Moïse.

Il y a beaucoup de prédicateurs et d’agents de pastorale qui courent sur le chemin d’Emmaüs, qui ressemblent à des reporters et qui ne font que répéter ce que les autres ont dit à propos de la résurrection; mais eux-mêmes n’ont pas vécu cette expérience personnelle ni de la résurrection de Jésus, et partant, ni de leur propre résurrection. Ils transmettent seulement une théorie, une doctrine, parce que leur cœur n’a pas été transpercé par l’épée de l’Esprit Saint, qui est la Parole de Dieu. Ils sont capables de donner une chaire de christologie à propos de Jésus ressuscité, mais ils marchent tristement sur les chemins de la vie.

Le monde d’aujourd’hui ne repousse pas l’Évangile. Au contraire, il a faim et soif de la Parole du Salut. Ce qu’il n’accepte pas, c’est la forme dans laquelle nous la présentons. Une Nouvelle Évangélisation est urgente: mais il faut qu’en réalité elle soit Nouvelle et qu’elle soit une Évangélisation; avec des témoins, plus que des maîtres remplis de sagesse humaine. Précisément toute personne avant de recevoir quelque titre ou fonction que ce soit dans l’Église, doit avoir passé par l’école des disciples, parce que le parvis des gentils a beaucoup de succursales dans le parvis des prêtres.

L’Évangile est vie, et cette vie a un nom et un visage: elle s’appelle Jésus de Nazareth, qui est mort et s’est livré pour toi. Mais il doit être proclamé par des personnes qui ont expérimenté la vie en abondance, parce que seulement une personne convaincue, peut convaincre; uniquement une personne motivée; peut motiver, et elle ne peut pas cesser de parler et de témoigner de ce qu’elle a vu et entendu.

Le principal problème pastoral de l’Église ce n’est pas qu’elle n’évangélise pas, non, mais que les personnes qui évangélisent n’ont pas été évangélisées.

 » Malheur à moi si je n’évangélise pas », mais aussi « malheur à toi si tu évangélises sans être évangélisé « .

Imprimer

Soyez le premier à commenter