Pourquoi les Catholiques du Québec n’évangélisent-ils pas leur entourage ?

Catholiques Québécois

Catholiques Québécois

Sans avoir effectué de sondage scientifique, à mon avis, il est assez évident que les Catholiques du Québec en général ne sont pas missionnaires. En d’autres termes, il existe une minorité infime de Catholiques Québécois qui osent aujourd’hui annoncer leur foi en Jésus Christ aux personnes de leur entourage. Qu’est-ce qui explique une telle situation ?

Une parabole

Afin de nous aider à comprendre l’importance de cette question et la gravité de ses conséquences, voici une petite parabole : « Un jour, un homme pieux a eu une vision de Jésus qui lui a révélé le secret pour guérir tous les cancers. Puis quelques temps après, Jésus lui a révélé alors qu’il était en prière, le moyen de pouvoir toujours rester jeune et en santé afin de ne jamais mourir. Enfin, le Seigneur lui est apparu pour lui donner son Amour infini afin qu’il puisse être parfaitement heureux jusqu’en vie éternelle. Cependant, malgré tous ces dons et la révélation de toutes ces merveilles, l’homme pieux n’est jamais sorti de sa maison pour aller à la rencontre des personnes de son entourage (famille, voisins, amis) afin de leur partager la révélation de tous les dons qu’il avait reçus du Seigneur Jésus. » Trouvez-vous que cet homme a agi avec sagesse ? Bien sûr que non ! Vous serez probablement d’accord avec moi pour dire que cet homme est probablement un très grand égoïste qui ne pense qu’à lui-même alors que tant de gens autour de lui pourraient eux aussi se réjouir et profiter des merveilles de vie et de bonheur que lui a révélées le Seigneur Jésus.

Eh bien, frères et sœurs dans le Christ, nous faisons exactement la même chose que cet homme quand nous ne partageons pas les trésors de notre foi, de notre espérance et de l’Amour de Dieu que nous recevons du Seigneur Jésus. Ainsi, quand nous n’évangélisons pas nos frères et sœurs qui sont autour de nous, nous gardons pour nous-mêmes les dons de la Joie de Dieu et de la Vie Eternelle.

Alors la question que nous devons nous poser est : « Qu’est-ce qui nous empêche d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile aux autres ? » Plusieurs raisons peuvent l’expliquer :

1. Raisons culturelles et historiques propres au Québec

Au Québec, nous vivions jusque dans les années 50 dans une société de « chrétienté » où l’Église Catholique était omniprésente et où tous les Québécois étaient « Catholiques ». Il n’y avait donc pas besoin de témoigner de notre foi aux autres puisque tous étaient déjà catholiques (sauf exception). L’évangélisation était réservée aux prêtres et aux religieux (ses) qui enseignaient dans les écoles le catéchisme. Ainsi, les laïcs n’étaient pas du tout concernés par l’œuvre d’évangélisation. De plus, avec l’avènement de la révolution tranquille dans les années 60, la religion a glissé peu à peu dans le domaine de la vie privée. Ainsi, depuis ce temps, chacun est invité à se faire sa propre croyance religieuse sans que ni l’Etat, ni l’Eglise, ni personne d’autre ne puisse l’influencer ou lui dicter ce qu’il doit croire.

En conséquence de quoi, il est tout à fait compréhensible que les Catholiques actuels du Québec se trouvent complètement démunis pour partager leur foi aux personnes de leur entourage car cela ne leur a jamais été enseigné. De plus, dans l’esprit de notre monde actuel, chacun sait qu’il faut respecter la foi des autres et surtout éviter de faire du prosélytisme en essayant de convertir les autres à sa propre foi.

Considérant ces raisons culturelles et historiques, faut-il que les Catholiques se résignent à rester muets et à ne rien faire pour annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile à ceux qui vivent autour d’eux ? Bien sûr que non car l’évangile dépasse les contingences sociales et historiques de la vie humaine. « Allez, faites des disciples » nous exhorte Jésus dans l’Évangile, encore aujourd’hui au XXIe siècle au Québec et dans le monde entier. Jésus en effet ne nous demande pas de faire du « prosélytisme » i.e. d’embrigader les autres dans un système religieux. Il sollicite simplement notre liberté en nous invitant avec beaucoup de douceur et de patience à écouter avec un cœur ouvert la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour chacun de nous. Si nous écoutons l’invitation du Seigneur Jésus à ouvrir notre cœur, alors nous recevrons l’enthousiasme de l’Esprit Saint pour commencer à évangéliser nos frères et nos sœurs qui nous entourent.

2. Raisons plus personnelles et spirituelles des croyants en Jésus Christ

Pour les Catholiques Québécois qui ont réussi à résister au tsunami de l’individualisme et de l’agnosticisme mur à mur promulgués par notre société libérale et qui professent malgré tout leur foi catholique, il reste encore bien des obstacles à surmonter afin qu’ils puissent être capables d’évangéliser leur entourage. Quels sont ces obstacles ?

  • La plupart des Catholiques Québécois ne sont pas vraiment conscients de l’immense valeur et de l’importance absolue de leur foi. Ces personnes ne se rendent pas compte qu’elles possèdent un trésor extraordinaire qui pourrait combler le cœur de bien des gens autour d’eux (cf. parabole ci-dessus).
  • Les Catholiques Québécois ont encore malheureusement une foi ‘sociale’ qui fait en sorte que bien qu’ils affirment être de religion ‘catholique’, ils n’ont pas véritablement fait l’expérience spirituelle de la rencontre avec Jésus ressuscité. C’est pourquoi ils ne se considèrent pas vraiment comme des « disciples-missionnaires » appelés à annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile à tous.
  • Beaucoup de Catholiques sont intimidés par la majorité ‘apparente’ de « non-croyants pratiques » i.e. tous ceux qui ne veulent pas entendre parler de la foi chrétienne ou de toute autre religion. Ils ont donc peur d’être jugés, critiqués et rejetés. Ils ne veulent pas passer pour des ‘illuminés’ ou des ‘fous de Dieu’. Alors ils se taisent et ne partagent pas le trésor qui les fait vivre.

Il existe sans doute encore bien d’autres raisons qui empêchent les Catholiques Québécois de témoigner de leur foi en Jésus Christ à ceux qui les entourent. C’est l’objet du partage qui va suivre maintenant.

Questions pour le partage en petits groupes

  • Voyez-vous d’autres raisons qui empêchent les catholiques de témoigner de leur foi à ceux qui les entourent ?
  • Quelles ‘raisons’ selon vous sont le plus souvent invoquées pour excuser le manque de volonté des Catholiques pour évangéliser les autres ?
  • Et vous, quelle raison vous retient le plus de partager votre foi avec les autres ?
Imprimer
Gérald Lajeunesse
A propos Gérald Lajeunesse 150 Articles
Le père Gérald Lajeunesse est prêtre et membre de la Congrégation des Oblats de la Vierge Marie (omv). Il est curé de la Mission italienne San Domenico Savio, à Montréal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire